Quatrième vague Covid : les régions plus à risque en Italie d’ici Noël

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 14/11/2021 à 21:45 | Mis à jour le 16/11/2021 à 09:14
Photo : La Province de Bolzano est celle qui connaît le fort taux d'incidence Covid@sailko Wikimedia commons
Bolzano

Les contagions au Covid ont doublé en Italie en 7 jours, mais le taux d’hospitalisation augmente plus lentement grâce à la vaccination. Des régions risquent toutefois de quitter la zone blanche d’ici Noël.

La quatrième vague commence à galoper aussi en Italie. Le nombre de contagions a explosé ces dernières semaines. Plus précisément, les nouveaux cas de Covid ont doublé en 7 jours, et triplé en 14 jours.
Selon le bilan épidémiologique du 14 novembre, quelque 7.569 nouveaux cas étaient enregistrés, contre 4.197 la semaine précédente et 2.834 quatorze jours auparavant.

Le rapport hebdomadaire du ministère de la Santé illustré vendredi dernier, confirme la course du Coronavirus. En une semaine, le taux d’incidence de personnes contaminées est passé de 53 à 78 malades pour 100.000 habitants. L’indice de transmission du virus est désormais situé au-dessus du seuil épidémique, à 1,21.

Parallèlement, le taux d’hospitalisation augmente, mais plus lentement, grâce à la barrière créée par le vaccin. A ce jour, 84,12% de la population italienne en âge d’être vaccinée (+12 ans) est immunisée. Aussi, le taux moyen d’hospitalisation en thérapie intensive en Italie a augmenté en une semaine de 4 à 4,4%. Le 14 novembre, 458 personnes sont hospitalisées en soins intensifs, contre 415 une semaine auparavant.

Les régions plus préoccupantes, à risque « jaune » d’ici Noël

Malgré l’augmentation de l’indice Rt, toutes les régions italiennes restent en zone blanche. Mais deux régions présentent un cadre plus préoccupant et pourraient être dégradées en zone jaune d’ici quelques semaines. Il s’agit du Frioul-Vénétie-Julienne qui connaît 233 cas pour 100.000 habitants et 10,9% de lits occupés en thérapie intensive, ainsi que de la Province de Bolzano avec 316 cas pour 100.000 habitants et 8% de lits occupés en soins intensifs.
La Calabre et les Marches inquiètent non pas pour l’explosion du nombre de cas mais pour le taux d’occupation en thérapie intensive, arrivé au seuil de 10%.

Quoiqu’il en soit, le conseiller du ministre de la Santé Walter Ricciardi, a assuré que l’Italie n’encourt pas de nouveau risque de confinement, pas même partiel. Le conseiller mise sur l’accélération de la troisième dose de vaccin, ouverte aux plus de 40 ans, six mois après l’administration de al seconde dose.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale