Mardi 11 mai 2021

L’Italie, quatrième pays investisseur en France

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 27/04/2021 à 18:10 | Mis à jour le 28/04/2021 à 10:52
Photo : @Carlo Dani | Wikipedia
un entrepôt de production Barilla

Malgré une année marquée par la pandémie, les investisseurs étrangers ont misé sur la France en 2020. Parmi eux, l’Italie confirme sa performance avec près de 100 nouveaux projets d’investissements lancés dans l’Hexagone.

En 2020, le contexte sanitaire et économique a nécessairement engendré une certaine prudence en matière d’investissements internationaux. Le « Bilan 2020 des investissements internationaux en France », réalisé et récemment publié par Business France, agence pour l’internationalisation de l’économie française, démontre malgré tout le maintien, bien que plus timide, de la confiance des investisseurs étrangers envers l’Hexagone comme destination de leurs projets d’investissements.

Malgré le douloureux contexte économique de 2020, la France a bénéficié de 1.125 nouvelles décisions d’investissements provenant de l’étranger. Ce résultat signe une nette baisse de 17% par rapport à 2019, mais une augmentation de 14% comparé à 2018. Avec une moyenne de 23 décisions d’investissements par semaine, et un total de 34.567 emplois créés, l’année 2020 marque malgré tout le deuxième meilleur résultat des dix dernières années.

Et l’Italie prouve son dynamisme en termes d’internationalisation de ses entreprises. Quelque 94 projets d’investissements ont été lancés en 2020 par des entreprises italiennes en France, soit autant qu’en 2018. Ce résultat fait figurer la Péninsule à la quatrième place mondiale des pays investisseurs dans l’Hexagone. Au total, ces investissements ont permis de créer ou conserver 1.139 emplois.

Une destination privilégiée par l’Italie

La France représente 40% du total des investissements italiens à l’étranger, soit la première place dans le classement des destinations européennes pour les investisseurs européens, avant l’Espagne (15%) et l’Allemagne (15%).
Christian Masset, Ambassadeur de France en Italie, se félicite du choix des entreprises italiennes pour la France en 2020, qui souligne « les liens économiques étroits qui existent entre nos deux pays ». Et d’ajouter : « Cette performance démontre la capacité de la France à accueillir les investissements étrangers, mais rappelle surtout le dynamisme et la forte capacité de résilience des entrepreneurs italiens, et leur propension considérable à l’internationalisation ».

Quels investissements italiens en France en 2020 ?

Les nouvelles implantations représentent 42,5% de l’ensemble des projets italiens lancés en France, alors que 54,2% des projets concernent le développement d’activités déjà existantes, et 3,3% des projets représentent les acquisitions d’entreprises françaises.

A l’instar de Campari qui au cours des quatre dernières années a effectué plusieurs investissements à hauteur de 1 milliard d’euro. En 2020, le groupe italien a finalisé l’acquisition de Baron Philippe de Rothschild France Distribution, spécialiste de la distribution sur le marché français de vins, champagnes et spiritueux, puis acheté 80% (100% à terme) du capital la société française Champagne Lallier. Ces acquisitions permettent au groupe italien non seulement de se renforcer sur le marché français mais aussi de faire son entrée dans le secteur des champagnes.

Une autre acquisition remarquée fin 2020, celle de l’entreprise Adents high tech international (basée en Ile de France) par l’italien Antares Vision fin 2020. Avec cet achat, le groupe qui opère principalement dans le secteur pharmaceutique, se développe dans le secteur de l’agroalimentaire français, et le Champagne en particulier.

Citons également Barilla, présent en France depuis 50 ans avec environ 2.000 collaborateurs, qui en juillet 2020, a annoncé un plan d’investissements de 30 millions d’euros d’ici 2022. La majeure partie sera dédiée à la création d’une nouvelle ligne de production du pain Harrys, dans un établissement situé dans les Pays de la Loire. Au total, le groupe Italien a investi 200 millions d’euros en France en 10 ans.

Si les entreprises italiennes ont principalement investi dans la création ou le développement d’activités industrielles (32% des projets), les investissements en Recherche & Développement et innovations ont doublé par rapport à 2019.
Profitant du crédit d’impôt français sur la recherche, considéré comme un véritable accélérateur des investissements, les entreprises italiennes témoignent d’un fort dynamisme dans le domaine : 13% des projets de R&D lancés en France par des entreprises étrangères proviennent de structures italiennes.

Investissements italiens en France : les secteurs privilégiés

En 2020, les sociétés italiennes ont principalement investi dans les secteurs du bâtiment et des constructions (13% des projets), du textile et des accessoires de mode (11%) et de l’agroalimentaire (9% des projets).

Devant l’Italie, quatrième pays investisseur étranger en France (avec 8% de l’ensemble des projets internationaux), les Etats-Unis restent les premiers (17% des projets), l’Allemagne deuxième (16,5%) et le Royaume-Uni troisième (10%).

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

ÉVÉNEMENT

Théâtre, danse, musique : le festival FOG ranime la Triennale

La Triennale s’anime autour du festival dédié aux formes les plus innovantes des arts vivants du spectacle. Au programme 25 rendez-vous, entre théâtre, danse et musique, avec 28 artistes de 7 pays.

Expat Mag

Vienne Appercu
POLEMIQUE

La lutte contre les fémicides en Autriche devient une priorité

Les fémicides ont atteint un niveau préoccupant en Autriche sans pour autant déclencher la prise de conscience nécessaire. Une réaction forte est attendue lors de la table ronde de mercredi.