Vendredi 14 août 2020

Italie : les berceaux se vident encore en 2018

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 26/11/2019 à 20:04 | Mis à jour le 26/11/2019 à 20:11
Natalité bébés italie

La natalité connaît encore une chute libre en 2018. En témoigne le dernier rapport de l’Istat, qui passe les naissances de l’année dernière à la loupe, jusqu’aux prénoms les plus diffusés.

Ce n’est plus une surprise, l’Italie est un pays qui vieillit. C’est encore le cas en 2018 selon le dernier rapport de l’Istat « Natalité et fécondité de la population résidente », qui dresse un panorama des naissances dans la Péninsule.

439.747 naissances ont été dénombrées l’année dernière, soit 18.000 de moins qu’en 2017 et près de 140.000 de moins qu’il y a 10 ans. Parmi elles, 1 enfant sur 5 est né de parents étrangers au nord du pays (roumains et marocains en tête).

La plupart des naissances concernent des fratries qui s’agrandissent. Le nombre de première naissance au sein des familles se réduit en effet d’année en année. Elles étaient 204.883 en 2018, soit près de 80.000 en moins qu’en 2008.
Le nombre d’enfant par femme baisse lui aussi : les Italiennes en ont 1,29, contre 1,87 en France selon l’Insee.
L’allongement des études et les effets de la crise économique impactent également les naissances. Les femmes font leur premier enfant plus tard, à 31,8 ans en moyenne en 2018, soit trois ans de plus qu’en 1995.

Les prénoms préférés en Italie

Francesco perd sa place de prénom préféré des Italiens, qu’il s’arrogeait depuis 2001. Il descend sur la deuxième marche du podium, juste derrière Leonardo, alors qu’Alessandro devient le 3ème prénom le plus donné en Italie. Côté filles, les prénoms les plus diffusés en 2018 sont Sofia, Giulia e Aurora.
Les Italiens ne cherchent pas l’originalité à tout prix : les 30 prénoms les plus donnés couvrent quasiment 45% de l’ensemble des prénoms attribués.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir