TEST: 2275

Giorgio Parisi, un théoricien italien lauréat du prix Nobel de physique

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 05/10/2021 à 22:06 | Mis à jour le 06/10/2021 à 17:49
prix nobel italien physique

Un Nobel de physique inédit honore des travaux sur le changement climatique. Parmi les trois lauréats, l'Italien Giorgio Parisi, un théoricien des phénomènes désordonnés.

 

2021 se confirme être l’année des sacres italiens. Après les succès sportifs, l'Italie monte sur le podium des Nobel.  Mardi 5 octobre, le Nobel de physique 2021 a sacré à 50% deux vieux experts de la question du réchauffement climatique l'Américano-japonais Syukuro Manabe et l'Allemand Klaus Hasselmann, ainsi que pour l’autre moitié le scientifique Italien Giorgio Parisi, un théoricien éclectique.

Un sacre à la carrière du physicien italien

Le Nobel lui revient pour ses études sur les phénomènes désordonnés, et plus particulièrement "pour la découverte de l'interaction du désordre et des fluctuations dans les systèmes physiques de l'échelle atomique à planétaire", indique le jury. En d'autres termes, le scientifique italien a contribué à déchiffrer des systèmes complexes, comme le climat.

Mais il s’agit aussi d’un sacre à la carrière du physicien romain de 73 ans, aujourd’hui illustre théoricien à l'Université "Sapienza" de Rome, et président de l’Académie dei Lincei, l’une des plus anciennes institutions scientifiques d’Europe, fondé au début des années 1600, à l’époque de Galilée.
De l’étude des particules élémentaires au début de sa carrière en 1970, à son travail sur les « verres de spin » (ces alliages métalliques comportant un petit nombre d'impuretés magnétiques disposées au hasard dans l'alliage) jusqu’aux phénomènes désordonnés, l’Italien a apporté de nombreuses contributions fondamentales dans plusieurs domaines de la physique moderne.

Les trois vainqueurs se partageront 10 millions de couronnes suédoises, dont la moitié à Giorgio Parisi. Les deux autres, ont été récompensés "pour la modélisation physique du climat de la Terre, pour en avoir quantifié la variabilité et prédit de façon fiable le réchauffement climatique", selon le jury.

La dernière fois que le prix Nobel de physique avait été attribué à un italien, c'était en 1984, à Carlo Rubbia.

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale