Samedi 20 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Fin des retraites dorées pour les parlementaires italiens

Par Marie-Amaëlle Touré | Publié le 17/07/2018 à 01:03 | Mis à jour le 17/07/2018 à 01:03
Photo : Palais Montecitorio, Chambre des députés italienne | Wikimedia commons (Ffeeddee)
montecitorio italie

La chambre des députés a décidé jeudi dernier, de réduire drastiquement les rentes perçues par les anciens parlementaires italiens de 40 à 80%.  La résolution sera effective à partir du 1er janvier 2019

Une victoire pour le mouvement cinq étoiles. Il s’agissait de l’une des promesses de campagne annoncée. La Chambre des députés a approuvé la fin des retraites dorées pour les anciens parlementaires de la péninsule. Les sommes perçues vont être revues à la baisse de 40 à 80%, dès le 1er janvier de l’année prochaine, pour plus de 1.400 parlementaires. Vieux de plus de 60 ans, le vitalizio est une indemnité accordée aux parlementaires à la fin de leur mandat. Dans certaines régions d’Italie, cette rente était également envisagée pour les maires et pour les sénateurs.

Bouteille de champagne et ballon pour accueillir la nouvelle

Luigi di Maio, dirigeant du mouvement cinq étoile n’a pas caché sa satisfaction à l’annonce de cette décision qu’il a même qualifié « d’historique ». Le leader du M5S et député a célébré avec certains de ses confrères la diminution de ces rentes parlementaires à coup de champagne et de lancers de ballon jaune sur la place Montecitorio. Le hashtag #ByeByeVitalizi, lancé par le mouvement, a largement été relayé sur Twitter. Luigi di Maio l’a annoncé dans un communiqué officiel publié sur le blog du mouvement cinq étoile : « Il s’agit d’une victoire pour toute l'Italie. Il s’agirait de 200 millions économisés seulement grâce à cette législature. Un citoyen normal doit travailler pendant au moins 40 ans pour obtenir une pension, alors que pour l’élite, il suffit de quelques années ». La décision a également été saluée par Matteo Salvini. « La suppression des privilèges était, est et demeure une priorité de la Ligue », a-t-il assuré. Même réaction pour le Président du conseil des ministres Giuseppe Conte, qui fait part de sa satisfaction sur Twitter.

La contre-attaque de Forza Italia et de la Fédération des libéraux

Comme le relate le quotidien Il Sole 24 Ore, certains parlementaires auraient déjà prévu d’intenter un recours contre le texte. Et notamment le parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia qui juge cette décision contraire à la Constitution italienne. De son côté, la présidente du Sénat Elisabetta Alberti Casellati a souligné que les sénateurs suivraient une voie indépendante de celle des députés.

 

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

de couvreur mar 17/07/2018 - 17:43

Je suis d'accord avec cette mesure et on devrait l'appliquer en France. Les politiciens ont assez profité durant leur mandat .Qu'ils travaillent 40 ans comme un travailleur normal pour toucher une retraite . Bravo à M5S et à la Ligue .

Répondre