Familles italiennes : plus nombreuses mais plus petites

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 05/01/2020 à 21:42 | Mis à jour le 05/01/2020 à 21:47
Famille italienne | Pexels

Les données statistiques annuelles de l’Istat sont toujours plus préoccupantes : les familles italiennes sont plus nombreuses mais bien plus petites. En cause notamment, l’inquiétante chute démographique.

L’Italie compte 25,7 millions de familles en 2018. Soit 200 000 de plus que deux ans auparavant et 4 millions de familles supplémentaires qu’il y a 20 ans, relate l’Institut de la statistique italien dans son Annuaire 2019. Pour autant, cette augmentation a sa part d’ombre. Ces familles sont en effet de taille de plus en plus réduite. Ses composants sont passés de 2,7 en moyenne entre 1997-1998 à 2,3 en 2017-2018, cela notamment à cause du nombre croissant de familles unipersonnelles qui ont augmenté de 10 points en 2 ans, jusqu’à représenter un tiers du total des familles.
Le phénomène s’explique par plusieurs facteurs, à commencer par la baisse du nombre de mariages en 2017, mais surtout l’incessante chute du nombre de naissances équivalente à moins 23% en 10 ans (entre 2008 et 2018).

L’un des plus vieux pays au monde

A cela s’ajoute une population vieillissante, faisant de l’Italie l’un des pays les plus vieux au monde. Le nombre de décès diminue : ils étaient 633 133 en 2018, soit 16 000 de moins que l’année précédente. Et l’espérance de vie continue à augmenter. Elle est de 80,8 ans pour les hommes et 85,2 ans pour les femmes.
L’Istat rappelle par ailleurs que 60% des 18-34 ans vivent chez leurs parents. L’Institut en profite pour pointer du doigt l’absence de politique familiale incitant à relancer la volonté des jeunes à créer une famille.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale