TEST: 2275

Covid : Vademecum des nouvelles règles à partir du 1er avril en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 31/03/2022 à 21:20 | Mis à jour le 05/04/2022 à 15:12
Photo : Antonio Sessa on Unsplash
place d'italie antonio stesa

L’état d’urgence a pris fin le 31 mars en Italie, et fait place à un allègement des règles Covid avec l’entrée en vigueur du décret-loi 24/2022 le 25 mars. Parmi elles, le début de l’adieu au pass sanitaire et au masque. Les nouvelles mesures vers un retour à la normalité, en huit questions-réponses.

Le 1er avril ne marque la liberté retrouvée à l’approche de la sortie de la pandémie, mais le point de départ d’un sérieux allègement des restrictions anti-Covid, qui se verra accéléré après le 1er mai prochain. Commençons par ce qui va changer dans le quotidien des Italiens à partir du 1er avril 2022 ?
 

Quels sont les lieux où il ne sera plus nécessaire de montrer son pass sanitaire en Italie ?

A partir du 1er avril, l’entrée dans les magasins, les centres commerciaux, les musées, les bureaux publics, les banques ou encore la poste et chez le coiffeur, ne sera plus conditionnée à la présentation du pass sanitaire de base (délivré après test, vaccination ou rétablissement). Il suffira toutefois de continuer à porter un masque chirurgical.
Le pass santaire n’est plus demandé pour séjourner à l’hôtel ou dans les Bed & Breakfast.

Où le pass sanitaire reste-t-il obligatoire ?

Jusqu’au 30 avril, le pass sanitaire renforcé (délivré à l’issue d’un schéma vaccinal complet ou rétablissement) restera nécessaire pour accéder à plusieurs activités en intérieur, comme les piscines couvertes, les salles de sport, le cinéma et les discothèques.
Le pass sanitaire de base sera également encore demandé jusqu’au 30 avril, pour accéder aux événements sportifs en plein air, voyager en avion et en train, ou encore aller au restaurant en intérieur. Les touristes étrangers seront toutefois exemptés d’exhiber leur pass sanitaire pour aller au restaurant ou bar, en intérieur comme en plein air.

Le port du masque reste-t-il obligatoire en Italie ?

Si le port du masque n’est plus obligatoire dans la rue, il demeure requis dans les lieux clos jusqu’au 30 avril. A l’école, le port du masque est prolongé jusqu’à la fin de l’année scolaire, début juin pour les écoles italiennes. Au travail, le masque chirurgical suffit.

Quand le masque Ffp2 est-il encore demandé ?

Dans les transports en commun italiens, les remontées mécaniques fermées, au cinéma, au théâtre et lors de compétitions sportives, le masque Ffp2 est encore obligatoire.

Quelles sont les nouvelles règles pour aller au bar et au restaurant en Italie ?

Les touristes étrangers et les habitants de la Péninsule n’ont également plus besoin de montrer leur pass pour consommer à table en terrasse, mais le pass sanitaire de base reste obligatoire pour consommer en intérieur, jusqu’au 30 avril.

Que faire en cas de cas contact avec un positif au Covid ? Une quarantaine est-elle encore nécessaire en Italie ?

Depuis le 1er avril, les règles relatives à la quarantaine s’appliquent de manière identique pour tous, sans distinguer les vaccinés des non immunisés. En clair, la quarantaine n’est plus demandée, une autosurveillance suffit, et un test nécessaire qu’en cas de symptômes. Une personne positive au Covid devra toutefois restée isolée de 7 à 10 jours, selon qu’elle soit ou non vaccinée.

Que se passe-t-il à l’école en cas de positif au Covid en classe ?

Les différences entre vaccinés et non vaccinés disparaissent. Aussi, si un élève résulte positif au Covid, il sera le seul à devoir s’absenter de l’école le temps de sa guérison. Le reste de la classe n’a pas d’obligation de se soumettre à un test Covid, sauf en cas de symptômes. Les activités se poursuivent normalement jusqu’à quatre cas positifs déclarés dans la classe.
Le port du masque chirurgical doit par ailleurs être endossé jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Covid et travail : qu’est-ce qui change pour les plus de 50 ans pas encore vaccinés ?

L’obligation de conclure le schéma vaccinal pour les plus de 50 ans, court jusqu’au 15 juin. Jusqu’à cette date, les contrevenants encourent toujours une amende de 100 euros. Au travail toutefois, les non vaccinés de plus de 50 ans pourront malgré tout se rendre au bureau, munis d’un pass sanitaire de base (un test suffit).
Pour les moins de 50 ans, le pass sanitaire de base reste encore nécessaire.

Une date à souligner dans le calendrier : le 1er mai, le pass sanitaire de base comme renforcé, ne sera plus requis en Italie.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale