Dimanche 29 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

APE CAR – Le business sur trois roues ultra tendance

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 22/05/2017 à 22:00 | Mis à jour le 23/05/2017 à 08:28
ApeCar


Les Ape Car vivent une réelle renaissance. Aménagés en magasins itinérants pour porter tout type de produits à chaque angle de rue, le nombre des célèbres triporteurs, symboles de l'Italie heureuse, a explosé ces dernières années. A tel point que sociétés spécialisées et franchises ne cessent de se multiplier.


Depuis 1948 l'Ape Car fait encore parler d'elle. Dans les années 50, le tripoteur, cousin de la Vespa, envahit les routes, les chantiers et les champs du Belpaese. Dans les années 2000, exit l'image ringarde du véhicule utilitaire. L'Ape Car s'est modernisée pour véhiculer tout type de produit tendance. Entre fleuristes, vendeurs de fruits et légumes à Km 0, cuisine de rue des quatre coins du monde et magasins de vêtements, plus de 22.000 nouveaux commerces itinérants ont été aménagés ces cinq dernières années pour parcourir les rues de la Péninsule, selon la Fédération des vendeurs ambulants.

Maniable, compacte, robuste, économique (pas de loyer à payer, pas de licence commerciale à acheter à un prix en or?), l'Ape Car est particulièrement adaptée au Street food.
En témoigne le succès de Lapa-Tatina (Lapa est le nom sicilien de l'Ape), créée par deux trentenaires siciliens, à partir de presque rien. A l'origine, deux amis qui ont lancé leur propre business en vendant des chips grâce à de l'huile et des pommes terres achetées dans des marchés locaux pour privilégier le km 0. Aujourd'hui, Lapa-Tatina est devenue une franchise qui se développe peu à peu dans tout le pays.


Dans un souci écologique, l'Ape Car est un bon moyen pour garantir le Km 0 des produits. A Milan, la jeune société Straberry compte aujourd'hui des dizaines de petites abeilles traversant la ville le matin pour atteindre leur poste de garde pour la journée, chargées de fruits rouges ultra frais dont le parfum s'évapore aux angles des rues concernées. Sur 25.000 m², la société cultive fraises, fraises des bois, mûres et framboises à seulement 15 km du Duomo de Milan, à l'intérieur du parc agricole Sud de la ville. Pour savoir où les trouver : www.straberry.it

Guettez aussi les déambulations de la crêperie mobile L'abeille gourmande (suivez son parcours sur la page Facebook)
A l'origine, deux femmes, Paola, ancienne professeur d'Histoire de l'art milanaise et Valérie, ancienne graphiste française qui ont se lancées il y a trois ans pour cuisiner des galettes bretonnes pour les passants milanais. Pas de local fixe dans lequel s'engager, la camionnette Piaggio les a convaincues à mettre la main à la pâte.

A adopter pour la pause déjeuner : l'Ape Cesare de laquelle émane des parfums de cuisine romaine, ceux des fameux suppli, de la pasta all'amatriciana, de l'incontournable caccio e pepe? A la Darsena, le long des Navigli, dans le quartier Tortona, à la Bocconi et tant d'autres coins de la ville où, en suivant leur calendrier (sur le site), accourent les milanais à la recherche de spécialités romaines. En cuisine, Carlo et Alessandro, deux jeunes émigrés romains de moins de 30 ans qui ont voulu apporté les saveurs de leur terre dans la capitale lombarde. Succès assuré puisque les deux associés proposent désormais en plus un service de traiteur sur réservation.

Moving shop a compris le business de l'Ape dès 1999, en passant un contrat d'exclusivité avec Piaggio. Valeria Ferlini, ancienne mannequin, quitte les passerelles pour faire connaître les vêtements chic et haut de gamme qu'elle créé, en collaboration avec les prisonniers de San Vittore. Grâce à son succès, l'entreprise propose désormais ses services à des grandes marques de la mode, telle que Dolce et Gabbana ou Stefanel, pour les aider à mettre sur roues des magasins itinérants éphémères. « On propose de rapporter dans la rue la tradition italienne de l'art de la vente à travers l'innovation. Les avantages sont nombreux : la publicité est largement remarquée et en terme de ventes, cela permet de cibler les meilleurs endroits de la ville. Et pour les clients, le shopping prend un aspect ludique », explique Valeria Ferlini, la fondatrice de l'entreprise qui compte aujourd'hui près de 40 véhicules.
Il n'y a plus qu'à partir à leur recherche !



Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et Francophones de Milan !

Retrouvez tous nos articles de la rubrique « Société »

Marie-Astrid Roy ? (www.lepetitjournal.com/Milan) ? Mardi 23 mai 2017
 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

DÉCOUVERTE

Tour d’Italie à travers ses musées à visiter virtuellement

Les musées du Capitole de Rome, la Galerie d’Ombrie, les Offices de Florence, le musée d’art contemporain de Bolzano... Sélection d’initiatives des musées italiens pour apporter la culture à la maison