Vendredi 16 avril 2021

INSTALLATION ARTISTIQUE - Venez marcher sur l’eau avec Christo !

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 20/04/2016 à 23:00 | Mis à jour le 21/04/2016 à 08:40

Quarante ans après sa première visite, l'artiste Christo est de retour en Italie avec Floating Piers. C'est sur le lac d'Iseo, en Lombardie, qu'il a choisi d'implanter Floating Piers, une passerelle flottante de 3 kilomètres de long sur 16 mètres de large qui reliera la terre ferme à l'île de Monteisola. Recouvert d'un tissu jaune flamboyant, Floating Piers offrira un spectacle sans précédent et une expérience unique à qui s'aventurera à marcher sur l'eau. Du 18 juin au 3 juillet 2016.

Christo The Floating Piers (Project for Lake Iseo, Italy , 2014) Photo: André Grossmann © 2014 Christo

Le lac d'Iseo s'apprête à accueillir un événement mondial
Du 18 juin au 3 juillet, Christo revisite le lac d'Iseo. 70.000 m2 de tissu jaune recouvriront un système de pont flottant qui ondulera au rythme de l'eau et du vent. Quarante ans après sa première visite en Italie, il revient comme à la recherche d'un rêve perdu, Jeanne-Claude sa compagne de vie étant décédée en 2009.
Ensemble, ils avaient réalisé une première édition de Floating Piers. C'était en Australie en 1969. Dans la foulée, ils décident de reproduire la structure ? et inéluctablement de l'adapter  - au Rio della Plata en Argentine. Le projet est refusé et restera sur le papier, comme celui pensé pour Tokyo.
En 2014, Christo approche des 80 ans. En attente d'une réponse pour le projet d'Abu-Dhabi, il convint son petit-fils Vladimir Yavachev, de relancer Floating Piers. Le lac d'Iseo, à moins de 100 kilomètres de Milan et en proximité de l'aéroport de Bergame, se révèlera le lieu idoine pour ses eaux calmes.

L'?uvre de land art consiste en un pont flottant qui reliera la commune de Sulzano à l'Ile de Monteisola, la plus grande île lacustre d'Europe. Le tracé passe par l'Ile de San Paolo, propriété privée de la famille Beretta. Large de 16 mètres et longue de 3 kilomètres, la structure composée de modules flottants de 50 centimètres d'épaisseur, servira de passerelle sur laquelle les visiteurs pourront marcher sur l'eau, de jour comme de nuit au milieu des montagnes qui surplombent le lac. Une partie du parcours se poursuivra sur la terre ferme, le long des rues de Sulzano et Peschiera Maraglio. « Quand je suis arrivé sur les lieux, je ne connaissais pas l'existence de l'Ile de San Paolo. Un ami m'a permis de rencontrer la famille Beretta qui a immédiatement accueilli le projet et m'a introduit auprès des autorités locales. Quand nous avons présenté le projet à la maire de Sulzano, elle nous a tout de suite répondu « approvato ». Il en fût de même à Monteisola » raconte en quelques mots l'artiste lors d'une conférence de presse en présence de Vladimir, Operations Manager du projet.


Christo durant les test sur le lac d'Iseo, Octobre 2015  - Photo: Wolfgang Volz

Les Floating Piers constituent donc l'aboutissement d'un projet initié dans les années 70. Il s'agira sans nul doute d'une expérience inoubliable. En Franciacorta, les réservations affluent du monde entier depuis déjà plusieurs mois. Si l'initiative est parfois critiquée localement par les habitants, les plus optimistes y voient un excellent moyen de faire découvrir le territoire local, espérant des retombées touristiques. Entre paysages, traditions culinaires et production viticole, il est vrai que la région à de sacrés atouts à faire valoir.

L'?uvre de Christo et Jeanne-Claude
Christo et Jeanne-Claude se sont rencontrés à Paris en 1958. Lui bulgare, elle française. Tous deux nés le même jour, le même mois, à la même heure « mais de deux mères différentes » s'amusait à préciser Jeanne-Claude qui de ce fait, également du signe astrologique du gémeaux, racontait qu'ils faisaient « ménage à quatre ». Les deux artistes resteront à Paris jusqu'en 1964, avant de s'envoler pour les États Unis. Leur vie est faite de voyages. L'Italie est sans conteste une de leurs destinations favorites au point d'y réaliser plusieurs performances artistiques : Wrapped Fountain and Wrapped Medieval Tower à Spoleto (1968), Wrapped Monuments in Milan (1970) et The Wall ? Wrapped Roman Wall à Rome (1973?74).


Christo and Jeanne-Claude pour un possible site pour The Mastaba Février 1982 Photo: Wolfgang Volz © 1982 Christo

Leur premier projet remonte à 1969. Ils empaquetèrent alors 2,5 kilomètres en Australie. Puis suivirent Valley Curtain dans le Colorado (1970-1972), un parcours de 40 km de tissu qui se termine dans l'océan et Running Fence en Californie. Tout le monde se souvient aussi du Pont Neuf à Paris recouvert d'un tissu couleur champagne. C'était en 1985. La même année, Christo et Jeanne-Claude travaillent à leurs parasols concomitamment au Japon et aux États-Unis sur un parcours de 26 kilomètres entre Los Angeles et San Cremento. Puis finalement, après trois refus, ils réussirent à empaqueter le Reichstag de 100.000 mètres carrés de tissu. En 2005, le couple interprète Central Park au fil des saisons avec The Gates. « Nous n'avons jamais travaillé sur un seul projet à la fois, car on ne savait jamais si on aurait eu le permis » raconte Christo. Aujourd'hui à 80 ans, il travaille toujours de cette façon. Bien que se concentrant sur Floating Piers dont l'inauguration est imminente, il travaille actuellement également à un projet pour recouvrir un fleuve. « Puis on a commencé des projets avec des barils » raconte-t-il. « Avec Jeanne-Claude, on a collaboré près de 50 ans. On a essuyé 37 refus et réalisé 22 projets ».

Rendre libres leurs ?uvres a depuis toujours été leur parti pris artistique pour ces structures gigantesques qui transforment provisoirement des paysages agricoles ou urbains en un récit poétique saisissant.

Une exposition à Brescia
Revendiquant être de la génération capitaliste, la machine Christo est bien rodée. Les ?uvres sont réalisées dans des espaces publics et aucun droit d'entrée n'est demandé. Les recettes proviennent entre autres de la vente des dessins préparatoires, de la revente des matières premières utilisées et de subventions. Tout le monde y gagne : le territoire en termes d'attractivité, l'artiste en termes de notoriété. Un pari qui peut en effet se révéler gagnant dès lors que la coordination globale entre logistique, accueil, communication et services annexes est bien réelle.
C'est ainsi que la ville de Brescia, chef lieu de la province de Monteisola accueillera jusqu'au 18 septembre la première exposition de dessins de Christo sur le thème de l'eau : Water Projects. Un élément avec lequel les artistes ont travaillé : la mer, les océans, les fleuves et les lacs....
L'exposition qui se tiendra au Musée Santa Giulia propose une présentation chronologique. Le  soir de la présentation au public, le maire de Brescia, Emilio Del Bono a remercié Christo « pour sa grande simplicité et sa grande humanité qui a remis aussi d'ouvrir les esprits au delà des difficultés techniques

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et Francophones de Milan !

Retrouvez tous nos articles de la rubrique « Culture »

Sophie Her (lepetitjournal.com de Milan) - Jeudi 21 avril 2016


Informations pratiques :

Floating Piers, Lac d'Iseo du 18 juin au 3 juillet 2016
http://www.thefloatingpiers.com

Water Projects,Museo Santa Giuila, Brescia, du 7 avril au 18 septembre 2016
http://mostrachristo.bresciamusei.com/

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Milan

Comment traduire ses diplômes sur son CV italien ?

La traduction de son CV en italien est la première étape obligée pour la recherche d’un travail en Italie. Se pose alors la question de la traduction de ses diplômes français et de leurs équivalences.

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?

Sur le même sujet