Vendredi 23 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

5 expositions à voir cet été à Milan

Par Inès Daneluzzo-Albertini | Publié le 11/07/2019 à 00:03 | Mis à jour le 11/07/2019 à 11:02
Photo : Palazzo Reale à Milan
musées expos milan

L’art ne prend pas de vacances ! Ou plutôt, profitez-en pendant les vôtres. Voici 5 expositions milanaises qu’il serait dommage de rater cet été.

 

expos milan musées
Ugo Nespolo, MOLOTOV © Comune di Milano | Flickr


1 – Ugo Nespolo, Fuori dal coro

Une exposition événement, dédiée à un artiste aussi polymorphe qu’excentrique. Dans l’Appartamento dei Principi du Palazzo Reale, l’anticonformiste et avant-gardiste Ugo Nespolo dévoile son talent sous toutes ses formes, et ses inspirations sont nombreuses. Du dadaïsme au Pop Art, il ne s’est jamais confiné à un seul mouvement artistique.
Au Palazzo Reale, quelque 200 œuvres qui ont fait la renommée de sa signature. Par exemple, « Fuga in avanti » est une chaussure inversée en bois et cuir, « Gentlemen's Agreement », un porte-chapeau, « Les mains pleines » une sculpture en bois et albâtre et « Tranche de vie » un éventail d'éventails en bois, nacre et argent.
D’où le titre de l’exposition : en dehors du chœur. On y trouve le septuagénaire et sa sempiternelle aversion pour les règles établies. Cinéma expérimental, arts appliqués, campagnes publicitaires, peinture et sculpture hautes en couleurs : son identité artistique est plurale. Pièce après pièce, Fuori dal coro est un parcours initiatique à travers l’évolution artistique du piémontais.
Une de ses œuvres charnières ouvre le circuit : l’installation « Molotov », produite en 1968. Sur une installation en bois, 280 bouteilles en verre ornées de mèches menacent de s’enflammer. Lors de sa première exposition à Turin, l’ancrage social de l’œuvre est remarqué et le créateur vient d’emblée reconnu pour son accent anarchique.
Du 6/7 au 15/9
Appartamento dei Principi, Palazzo Reale, Piazza del Duomo, 12
Entrée gratuite

 

expos milan musées
John Everett Millais (1829-1896) Ofelia, 1851-52 Olio su tela, cm 76,2 x 111,8 Tate: Presented by Sir Henry Tate 1894 © Tate, London 2019

2 – Prerafaelliti, Amore e Desiderio

En Angleterre victorienne, en 1848, naît un mouvement artistique exceptionnel qui va à l’encontre des préceptes de la société conformiste d’époque : le préraphaélisme. D’ambitieux étudiants révolutionnent l’art anglais. Ses fondateurs, James Collinson, William Hunt et John Everett Millais, créent une confrérie d’art et s’appliquent à militer en faveur d’une nouvelle peinture qui considère les peintres italiens prédécesseurs de Raphaël comme le modèle à reproduire.
Comme l’annonce le titre de l’exposition, les tableaux sont une ode à l’amour, au désir, à la poésie et à la beauté. Le style nouveau qui casse les codes se caractérise par des couleurs vives, de nombreux détails, et des scènes lumineuses. Environ 80 tableaux sont exposés, signés par 18 artistes du mouvement.
Des œuvres uniques, qui parviennent à Milan pour la première fois grâce à une collaboration exceptionnelle entre la Tate Britain de Londres et le Palazzo Reale. On retrouve parmi eux la célébrissime Lady of Shalott de John William Waterhouse, l’Ofelia de John Everett Millais, ou encore Amour d’avril d’Arthur Hughes.
Du 19/6 au 6/10
Palazzo Reale, Piazza del Duomo, 12
Plein tarif : 14 euros

 

expo milan musée
Liu Bolin The Hope 2015 © Boxart, Verona

3 – Liu Bolin, Visible Invisible

L’homme invisible fait escale au MUDEC de Milan. Avec cette exposition de photographies, l’artiste chinois Liu Bolin maintient sa réputation de maître du cache-cache grandeur nature. On pense être face à un simple paysage, lorsqu’on remarque sa présence, entre le visible et l’invisible. Une légère déformation des lignes dans le décor, un relief à peine distinct qui trompe l’œil, amène à chercher l’artiste pour le voir vraiment. De la peinture corporelle, des déguisements, le don d’un caméléon et de nombreux clichés, telles sont ses méthodes de camouflage.
Son processus de recherche créative instaure une réflexion autour des rapports entre les humains et des espaces qu’ils possèdent ou dépossèdent, mais milite aussi pour la conservation de lieux patrimoines. Il s’est incorporé dans le paysage du Colisée en 2017, dans les sièges de la Scala de Milan en 2010 ou plus récemment parmi les peintures de Caravage en 2019.
Sa première cachette s’intitule Hiding in the city et tient sans doute un rôle pionnier dans sa vie d’artiste. En 2005, l’artiste immortalise son village natal, Suojia, que les autorités chinoises décident de démanteler. Ainsi il se fond, les yeux fermés, dans les décombres d’un lieu dont il est déshérité malgré lui. Grâce à la photographie, ses souvenirs et son empreinte, eux, sont intacts.
Du 15/5 au 15/9
MUDEC, Via Tortona, 56
Tarif plein : 12€

 

expo milan musée
© Art Media Studio - Firenze

4 – Leonardo da Vinci 3D

Une exposition futuriste, immersive et inédite, qui jongle entre le réel et le virtuel. Les événements hommages au génie florentin fleurissent en cette année 2019 qui marque le cinquième centenaire de sa mort. Celui-ci n’est pas des moindres : Leonardo da Vinci 3D immerge littéralement ses visiteurs dans le monde de la Renaissance grâce à des anachronismes charmants.
Un hologramme du sculpteur qui raconte son histoire à petits et grands, une galerie digitale qui permet de s’initier à ses inventions, une salle immersive conçue comme une sorte d’église, une mirror room consacrée aux ingénieries aériennes, une application mobile pour interagir avec l’artiste lors du parcours…
Innovations d’aujourd’hui et révolutions d’hier se conjuguent à la Fabbrica del Vapore, où les visiteurs s’amusent entre réalité augmentée et expériences sensorielles. Une pièce entière est consacrée à la ville de Milan : on y découvre des pièces maîtresses de sa vie comme la Joconde, la Cène, ou quelques-uns de ses dessins d’ingénieur.
Du 30/5 au 22/9
Fabbrica del Vapore, Via Giulio Cesare Procaccini, 4
Tarif plein : à partir de 15€

 

expo milan musée
Di galli e galline, Museo Bagatti Valsecchi © Paola Melon

5 – Di galli e galline, upupe, civette e altri animali

Huppes, poules et autres canards, bienvenue dans une volière fantastique. Le Museo Bagatti Valsecchi met à l’honneur l’artiste Toni Zuccheri, peintre animalier originaire de la région du Frioul, et son penchant artistique pour les volatiles. Les animaux sont représentés avec poésie, leur panache est immortalisé grâce à un travail méticuleux des matériaux : le verre soufflé se mêle à d’autres composants, pour jouer des couleurs et transparences.
L’exposition révèle au public un artiste à la fois passionné par le travail du verre et curieux de nouvelles techniques, notamment celles de la récupération. Feuilles sèches, bois, métal, elle permet à Toni Zuccheri de donner du relief à ses travaux grâce à la charge mémorielle des matériaux récupérés.
L’atmosphère est magique, chaque pièce raconte une fable. Les oiseaux de l’artiste semblent s’être libérés de leurs propres ailes, pour venir se figer, les uns après les autres, sur les meubles de l’exposition.
Du 5/6 au 13/10
Museo Bagatti Valsecchi, Via Gesù, 5
Tarif plein 10€. Tarif enfant 7€.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

HISTOIRE

Les portes de Milan, vestiges d’époques lointaines

Milan a toujours été protégée par un cercle de murs : romains, puis médiévaux et enfin espagnols. Visite guidée des portes de la ville qui commémorent les murs entourant autrefois la capitale lombarde

Vivre à Milan

Quiz : connaissez-vous bien Milan ?

Vous vous sentez à Milan comme chez vous. Mais connaissez-vous tous les secrets de la capitale lombarde ? Histoire, architecture, tourisme, culture culinaire, football... Testez vos connaissances !

Expat Mag

Melbourne Appercu
FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.