Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Amour et désir, les Préraphaélites exposés à Milan

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 20/06/2019 à 08:18 | Mis à jour le 26/06/2019 à 11:31
Photo : John William Waterhouse (1849-1917) La Dama di Shalott, 1888 Olio su tela, cm 153 x 200 Tate: Presented by Sir Henry Tate 1894 ©Tate, London 2019
Waterhouse expo milan

De la Tate Britain de Londres à Milan : les œuvres des Préraphaélites – ce mouvement révolutionnaire artistique - rassemblées dans une exposition exceptionnelle au Palazzo Reale.

En 1848, en Europe, les révolutions politiques et sociales éclatent, impliquant quasiment toutes les nations. En Angleterre, sept étudiants s’unissent pour produire une révolution artistique : libérer la peinture britannique des conventions et de la dépendance aux « vieux maîtres » afin de rendre à l’art un but fonctionnel. Leurs œuvres avaient ainsi pour fonction d’être morales.
Les hommes et les femmes de la « préraphaélite » expérimentent de nouvelles convictions, des nouveaux styles de vie et de relations personnelles, radicales.

Et leurs tableaux sont exposés pour la première fois à Milan grâce à l’inédite collaboration entre le Palazzo Reale et la Tate Britain. L’exposition « Preraffaelitti. Amore e desiderio » (Préraphaélite. Amour et désir) rassemble environ 80 œuvres, parmi lesquelles quelques tableaux iconiques qui sortent difficilement du Royaume Uni pour être prêtées, comme l’Ofelia de John Everett Millais, Amour d’avril d’Arthur Hughes, la Lady of Shalott de John William Waterhouse.

Une exposition qui révèle au public l’univers d’art et les valeurs des 18 artistes de ce mouvement qui considère la peinture des maîtres italiens prédécesseurs de Raphaël comme le modèle à imiter. Elle raconte la poésie, de l’amour au désir, à la fidélité à la nature, le mythe et la beauté sous toutes ses formes. La confraternité entendait ainsi agir sur les mœurs d’une société ayant perdu tout sens moral, introduisant dans l’art un nouveau réalisme et une nouvelle signification.

 

expo milan
John Brett (1831-1902), Veduta di Firenze da Bellosguardo, 1863 - Tate: Presented by Thomas Stainton in memory of Charles and Lavinia Handley-Read 1972 ©Tate, London 2019

Vie moderne

Plusieurs membres de ce mouvement étaient aussi des écrivains. Avec leurs tableaux, ils entendaient se confronter à la littérature qu’ils admiraient. Ils choisissaient des morceaux de Dante, Shakespeare, des poètes romantiques, d’autres modernes, pour en faire des sujets de leurs œuvres. Rejetant toute convention sociale et artistique, les tableaux des Préraphaélites étaient ainsi inspirés de la vie moderne, ils reflétaient les changements sociaux comme le voyage et l’émigration, les préoccupations croissantes comme l’éducation des enfants, mais se concentraient principalement sur une idée moderne de l’amour.

Les histoires d’amour qu’ils racontaient correspondaient aux difficultés modernes de leur style de vie et de leur environnement : des amants divisés par leur famille ou encore des amants manipulateurs et infidèles. Ils faisaient alors poser leurs famille ou amis.
Les Préraphaélites furent aussi les premiers artistes à sortir de leurs ateliers pour peindre en plein air. Ils considéraient que la beauté de la nature était en elle-même une œuvre d’art, que la vérité des émotions pouvait se retrouver en en observant la beauté de près.
Une exposition à ne pas manquer car ces œuvres font partie d’une collection qui sort très difficilement des frontières de la Tate Britain et de l’Angleterre.

Informations pratiques :
Du 19 juin au 6 octobre 2019 au Palazzo Reale de Milan

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Milan

Une nuit blanche à Milan pour profiter de la ville jusqu’à l’aube. Événements, aperitivi, clubs et restaurants, tout pour redécouvrir l’effervescence d’une ville qui ne dort jamais.