Samedi 19 octobre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

Par Alhéna Domela | Publié le 30/05/2019 à 08:00 | Mis à jour le 30/05/2019 à 08:43
jeudi de l'Ascension - fête religieuse - origines - jour férié

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai. Que signifie cette date variable ?

Depuis le IVème siècle, l’Eglise commémore la montée du christ vers le ciel chaque jeudi de l’Ascension. Cette fête symbolise la dernière rencontre de Jésus avec ses apôtres, 40 jours après sa résurrection. Elle marque la fin de sa présence visible sur terre mais également son entrée dans la gloire de Dieu.

L’Ascension est systématiquement célébrée un jeudi car l’Eglise a fixé la date de cette fête 40 jours après le dimanche de Pâques. Son choix relève d’un passage du livre des Actes des Apôtres : « pendant quarante jours, était apparu aux apôtres et les avait entretenus du Royaume du Dieu ». Pour les chrétiens, entrer dans une église le jeudi de l’Ascension, c’est la promesse d’entendre lors de la messe le prêtre lire l’extrait sur l’élévation de Jésus vers Dieu. La date reste cependant variable (du 30 avril au 3 juin) car Pâques a lieu le premier dimanche après la première lune qui suit le 21 mars. Le jeudi de l’Ascension aura lieu le 31 mai prochain mais en 2020, il sera célébré le 21 mai.

L’Ascension est restée un jour férié en France. Lors du concordat entre Bonaparte et le pape Pie VII, cette date a été considérée comme une fête d’obligation comme l’Assomption, Noël et la Toussaint. Il s’agit d’une obligation légale de jour chômé. Ce statut a même été conservé lors de la renégociation des relations entre l’Etat français et l’Eglise en 1905.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet