En Espagne, on travaille peu depuis chez soi, mais beaucoup le week-end

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 06/12/2022 à 12:00 | Mis à jour le 07/12/2022 à 10:58
Photo : Ave Calvar
une femme teletravaille sur son sofa

Les dernières données d'Eurostat sur l'évolution du télétravail en Europe montre des différences significatives entre pays. L'Espagne reste bien en dessous de la moyenne de l'UE. Mais pas les week-end…

 

Selon les données d'Eurostat, analysée par le think tank Funcas, dans la quasi-totalité de l'Union européenne, à l'exception du Luxembourg et de l'Autriche, la part des personnes occupées (âgées de 20 à 64 ans) travaillant à domicile "parfois" (moins de la moitié des jours travaillés) ou "habituellement" (au moins la moitié des jours travaillés) a augmenté en 2021.

Télétravail: Les plus fortes augmentation au Pays-Bas, Irlande et Belgique

Dans certains pays, comme les Pays-Bas, l'Irlande et la Belgique, on observe même une forte augmentation de la part des personnes travaillant à domicile entre 2020 et 2021. En revanche, d'autres pays, dont l'Espagne, affichent de très faibles augmentations, ce qui laisse penser qu'un plafond a été atteint pour le moment en matière de télétravail.

 

tableau du télétravail dans l'UE

 

Si l'on se concentre sur l'Espagne, en 2019, seuls 8,4% des actifs occupés (20-64 ans) travaillaient à domicile. Ce pourcentage est passé à 15,2% en 2020, illustrant les conséquences de la pandémie. Toutefois, ce pourcentage n'a augmenté que de 0,3 point pour atteindre 15,5% en 2021. Ces chiffres montrent la stagnation de l'Espagne à cet égard.

Stagnation en Espagne et pourtant les travailleurs sont favorables

Ces données contrastent avec l'opinion très positive que les travailleurs espagnols ont du télétravail, selon différentes enquêtes. À l'automne 2020, près des deux tiers des personnes en emploi (63%) ayant commencé à télétravailler après l'épidémie de Covid-19 ont exprimé leur préférence pour continuer à le faire après la pandémie, les répondants de moins de 55 ans étant les plus intéressés par ce mode de travail.

L'enquête sur l'équipement et l'utilisation des TIC dans les ménages (Institut national de la statistique 2021) montre également une forte valorisation du travail à distance en Espagne (8,1 sur 10) parmi les salariés qui l'ont pratiqué. Ces préférences sociales créent, en principe, des conditions favorables à la poursuite des progrès du télétravail en Espagne.

Toutefois, cela dépend, dans une large mesure, du type d'emplois offerts par le marché du travail, et ceux-ci dépendent à leur tour de l'évaluation par les employeurs des performances de leurs travailleurs à distance pendant la période de pandémie. Le fait que le télétravail ait moins augmenté en Espagne en 2021 que dans d'autres pays voisins suggère que cette évaluation a été plus critique.

Un tiers des salariés télé travaillent en Irlande

En outre, ces données contrastent avec celles d'autres pays qui ont augmenté de près de 16 points. C'est le cas des Pays-Bas, qui ont enregistré 42,7% de télétravailleurs en 2020, tandis qu'en 2021, ils ont atteint 57,6%, soit près de quatre fois plus qu'en Espagne (15,5%). L'Irlande, quatrième pays où le télétravail est le plus pratiqué "parfois" ou "habituellement", a également augmenté de près de 8 points entre 2020 et 2021, passant de 32,6% à 40,6%. En outre, l'Irlande est le pays où le télétravail à domicile "régulier" est le plus répandu, avec un tiers des salariés (33%) qui télétravaillent, soit plus de trois fois le pourcentage espagnol (9,6%).

 

tableau télétravail le week end dans UE

 

Comme on pouvait s'y attendre, depuis la pandémie, l'augmentation du travail à domicile a été plus importante dans les pays où ce type de travail était rare. Ainsi, certains pays d'Europe de l'Est (Hongrie, Roumanie et Bulgarie) ont montré une augmentation très significative de la proportion de télétravailleurs en 2020. De même, en Grèce et en Italie, les pourcentages de ceux qui travaillent "parfois" ou "habituellement" depuis leur domicile ont presque triplé entre 2019 et 2021. Toutefois, parmi les pays d'Europe du Sud, le Portugal continue d'avoir la plus forte proportion de télétravailleurs.

Travail le week-end: Grèce, Italie, France et Espagne

Si les pays du sud de l'Europe occidentale se distinguent par leur niveau relativement faible de salariés travaillant à domicile, ils se distinguent également par leurs pourcentages élevés d'horaires atypiques, notamment le week-end.

La Grèce représente un cas extrême avec 40,2% de tous les actifs occupés (âgés de 20 à 64 ans) travaillant le week-end, suivie par l'Italie (34,5%), la France (29%) et l'Espagne (28,9%). Le travail le week-end est beaucoup plus courant dans le sud de l'Europe. Le Portugal s'écarte à nouveau de la tendance régionale, avec un pourcentage (20,7%) inférieur à la moyenne de l'UE (22,1%).

Les travailleurs indépendants ont plus de difficultés à atteindre l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Dans certains pays (dont la France et l'Espagne), les femmes travaillent plus souvent que les hommes le week-end, mais les différences entre les sexes sont plutôt faibles. En fait, la moyenne européenne pour les hommes et les femmes est très similaire (22,4% et 21,8% respectivement).

Les travailleurs indépendants en Espagne télétravaillent le plus

Cependant, des différences significatives apparaissent lorsque l'on compare les données européennes et espagnoles par statut d'emploi. Plus de la moitié des travailleurs indépendants (autonomo) en Espagne ont travaillé le week-end en 2021 (50,6% de ceux qui n'ont pas de salariés et 52% de ceux qui ont des salariés), tandis que la part des salariés s'élève à un quart (24,9%).

 

tableau différence télétravail auto entrepreneur et employé

 

Les chiffres correspondants pour la moyenne de l'UE sont plus faibles : 39,9%, 47,6% et 18,8% respectivement. Dans la mesure où le fait de travailler le week-end empêche de partager du temps avec d'autres membres de la famille, on peut affirmer qu'en général, les travailleurs indépendants ont plus de difficultés à atteindre l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale