Radiographie du télétravail en Espagne premium

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 13/06/2022 à 18:05 | Mis à jour le 14/06/2022 à 12:14
Photo : Ave Calvar
une femme sur son canapé teletravaille

Le télétravail a fait irruption dans nos vies il y a deux ans. Et bien que le paysage ait beaucoup changé depuis, le travail à distance est une réalité croissante en Espagne qui enregistre des chiffres records dans certains secteurs et régions.

 

Tous les analystes sont unanimes à ce sujet: le télétravail est là pour rester et il n'y a pas de retour en arrière possible. Les entreprises l'ont bien compris et offrent de plus en plus la possibilité de travailler au moins une partie du temps à distance.

 

tableau montrant l'augmentation de la demande de télétravail
Nombre d'offre emplois incluant du teletravail au 1er trimestre de chaque année - Infojobs

 

Ainsi, au cours des quatre premiers mois de 2022, le nombre d'offres d'emploi sur le portail InfoJobs qui comprenaient une forme de télétravail est le double, (augmentation de 92%) des chiffres de la même période en 2021, et est même dix fois plus élevé qu'en 2020. En d'autres termes, le télétravail est passé d'une présence presque symbolique à un volume important.

 

Et pourtant, ça n'était pas gagné. L'Espagne était l'un des pays européens ayant le plus faible taux de télétravail avant mars 2020, comme le signale Eurostat ou le dernier rapport de l'Observatoire National des Technologies et des Sociétés (ONTSI) La radiographie du travail à distance, de mai 2022.

 

graphique du teletravail dans les pays européens avant le covid
Le teletravail dans les pays européens avant le covid      -     Eurostadt, epdata.es

 

La hausse du télétravail montre, d'une part, la nécessité pour les entreprises d'inclure une certaine marge de flexibilité pour attirer les talents dans certains postes peu concurrentiels, car ces profils professionnels se sont habitués à des modalités hybrides. D'autre part, il est possible qu'auparavant il pouvait y avoir des postes vacants qui permettaient le télétravail, mais les entreprises ne le mentionnaient pas explicitement dans l'offre et maintenant elles le font précisément parce que c'est une variable que les candidats prennent très en compte. 

Et pour les travailleurs actifs?

Dans ce cas, le poids du travail à distance est logiquement plus modéré, bien qu'il soit aussi nettement plus élevé qu'avant la pandémie. Ainsi, selon les données de l'EPA, au cours du premier trimestre 2022, environ 13% de la population active occupée (2,6 millions) a travaillé occasionnellement ou plus de la moitié de sa journée de travail à domicile.

 

Il est vrai que ce pourcentage est en baisse par rapport au pic atteint au cours du deuxième trimestre de 2020 (en référence à la période de confinement strict), lorsque près d'un travailleur sur cinq (19,1%) en Espagne travaillait à domicile, même si ce n'était pas pendant la totalité de sa semaine de travail. Ce pourcentage est toutefois supérieur de cinq points aux 8,4% de personnes qui ont travaillé (régulièrement ou occasionnellement) depuis leur domicile en 2019.

 

graphique qui montre qu'il y a moins de teletravail
Poids des télétravailleurs occasionnels / plus de 2 jours sur le total des actifs  - source EPA

 

 

Si nous analysons les données fournies par l'EPA, nous observons que le pourcentage de ceux qui passent plus de la moitié de leurs journées à travailler à domicile a progressivement diminué, passant de 16,2% de la population active (3 millions de personnes) au deuxième trimestre 2020 à 7,5% au premier trimestre 2022 (1,5 million). En revanche, la part des personnes travaillant occasionnellement à domicile passe de 2,9% de la population active occupée (539 000 personnes) au deuxième trimestre 2020 à 5,6% (1,1 million) au premier trimestre 2022.

Le travail hybride est là pour rester

Ces données semblent donc indiquer une tendance claire sur le marché du travail: la convergence d'une part importante des travailleurs vers un modèle hybride entre le télétravail à domicile et la présence au bureau. Toutefois, l'essor du télétravail présente un obstacle à long terme: la possibilité que le poste soit ou non "convertible" en mode à distance. Le rapport de l'ONTSI "La radiographie du travail à distance" (mai 2022) conclut à ce sujet que seul un tiers des actifs occupés ont un emploi qui leur permet de travailler à domicile, totalement ou partiellement. C'est le plafond.

Secteurs où le télétravail est le plus utilisé

Par secteur économique, le même rapport constate qu'il existe quatre domaines où plus de 80% des salariés pourraient télétravailler : les secteurs de l'information et communications (87,8%), les activités immobilières (87,2%), les activités financières et d'assurance (86,7%) et les activités professionnelles, scientifiques et techniques (80,7%).

 

Si nous examinons le niveau de pénétration du télétravail dans le nombre total d'offres d'emploi proposées par secteur, nous constatons qu'il existe des domaines où le travail à distance est la norme. Si l'on se penche spécifiquement sur l'année 2021 (dernière année complète), on constate qu'il existe déjà un secteur qui compte plus d'offres d'emploi en télétravail qu'en présentiel: l'informatique et les télécommunications (61% du total des offres d'emploi proposées en 2021). Viennent ensuite deux autres secteurs où un poste vacant sur trois comporte une option de travail à distance : Ventes et marketing (37%) et Marketing et communication (33%).

 

tableau avec les postes demandant le plus de teletravail
Postes qui offrent la possibilité de télétravail.    -      Source Injojobs

 

En revanche, les quatre domaines où le télétravail est actuellement quasiment inexistant sont les suivants : professions libérales, arts et métiers (1%), achats, logistique et entreposage (1%), santé et soins (2%), et tourisme et restauration (2%). Les caractéristiques spécifiques de l'emploi dans ces secteurs expliquent à elles seules ces données.

Le secteur informatique : pionnier du télétravail

De tous les domaines professionnels, il en est un qui a toujours été à l'avant-garde de la plupart des tendances du marché. Le secteur des technologies de l'information et des télécommunications est le domaine où le télétravail est historiquement très présent dans les offres d'emploi. Non seulement c'est le plus numérisé avec la plus forte pénétration d'offres d'emploi à distance, mais dans le période pré-pandémique, il représentait la quasi-totalité des offres de télétravail existantes.

 

Pour établir une comparaison correcte jusqu'à aujourd'hui, prenons les offres d'emploi du portail infojobs: Ainsi, entre janvier et avril 2018, 81% des offres d'emploi proposant une forme de télétravail concernaient des postes informatiques, un pourcentage qui, à la même période de 2019, représentait 65%, ce qui laisse penser que quelque chose commençait déjà à changer.

 

L'arrivée de la pandémie a complètement modifié le marché du travail et le télétravail a fait irruption dans l'économie à grande échelle, réduisant le poids relatif de ce secteur dans le nombre total de postes de télétravail offerts. Elle présente toujours le pourcentage le plus élevé d'offres d'emploi impliquant une certaine forme de travail à distance (61% de tous les emplois offerts en informatique, comme indiqué ci-dessus), mais le poids de l'informatique et des télécommunications dans le nombre total d'emplois offrant le télétravail a chuté, au cours des quatre premiers mois de 2022, jusquà représenter 18%!

 

deux courbes montrant la chute du poids des TIC dans le total
Poids de l'informatique et des télécommunications dans le nombre total d'emplois offrant le télétravail

 

Les secteurs qui ont le plus changé au cours des deux dernières années

La croissance que connaît le télétravail dans tous les secteurs depuis les quatre premiers mois de 2020 jusqu'à aujourd'hui est indéniable. Outre l'informatique, qui a connu une croissance de 137% du volume des offres de télétravail entre les quatre premiers mois de 2021 et 2022, le secteur qui a connu la plus forte augmentation est celui des ventes et du marketing et le service clientèle.

 

Ces trois secteurs ont connu un changement majeur du poids relatif du télétravail dans l'offre au cours de la pandémie. Par exemple, 30% des offres d'emploi dans le secteur de l'informatique et des télécommunications en 2020 proposaient une forme de télétravail. Ce chiffre est passé à 61% en 2021 et la tendance s'est poursuivie au cours des premiers mois de 2022.

 

Pour les ventes et le marketing, 30% des offres d'emploi publiées en 2020 comportaient une option de télétravail. Ce chiffre est passé à 37% en 2021 et a atteint 50% dans les premiers mois de 2022.

 

Le service clientèle, troisième secteur en d'offres de télétravail sur InfoJobs, a ralenti son engagement en faveur du télétravail : en 2020, 1 offre d'emploi sur 5 publiée dans ce secteur concernait des postes assortis d'une forme d'option de travail à domicile. En 2021, ce chiffre était passé à 26 % de l'ensemble des emplois annoncés dans ce domaine, et au cours des premiers mois de 2022, il était tombé à 16%.

Géographie du télétravail

Si l'on regarde par province, le volume total des offres de télétravail n'est pas réparti de manière égale. Ainsi, les six provinces où le télétravail est le plus présent sont Madrid, Barcelone, Valence, Séville, Malaga et Alicante. Dans toutes ces régions, le nombre d'offres d'emploi impliquant une forme de télétravail a augmenté depuis le Covid.

 

tableau avec repartition geographique des offres emploi avec télétravail
Repartition geographique des offres emploi avec télétravail ces trois dernières années - Infojobs

 

Une analyse détaillée montre une tendance à la multiplication par trois de la croissance. D'un côté, il y a Madrid et Barcelone, qui sont les provinces avec la plus forte croissance de ces postes en 2021 et 2022.  D'ailleurs, d'après une étude de la société Adecco, pratiquement la moitié des personnes qui télétravaillent en Espagne se trouvent dans la Communauté de Madrid et en Catalogne (46%).

 

À un deuxième niveau, on trouve les provinces de Valence et de Séville, qui ont multiplié pratiquement par dix le nombre de postes de télétravail entre 2020 et 2022.

 

Enfin, Malaga et Alicante ont affiché un taux de croissance du télétravail encore plus élevé que les deux provinces précédentes. Partant d'une offre minimale en 2020, elles ont clôturé les quatre premiers mois de 2022 avec des chiffres nettement supérieurs à ceux de Valence et de Séville, multiplié au moins par vingt.

Des destinations prisées par les étrangers pour le télétravail

Quoi qu'il en soit, il est encore trop tôt pour savoir comment le télétravail va évoluer dans la géographie du pays, mais il est probable que ces six provinces occuperont une place de choix, car ce sont des destinations qui répondent à plusieurs des caractéristiques décrites dans La radiographie du télétravail de sorte qu'il y a plus d'options pour travailler à distance : elles abritent de grandes villes, avec un grand dynamisme économique et une activité numérique.

 

En outre, plusieurs d'entre elles sont des sites côtiers qui intéressent en premier lieu les travailleurs dits "nomades professionnels". La plage, le soleil et le style de vie à l'espagnol attirent en effet de plus en plus de travailleurs étrangers. Dans ce cas, comme nous le signalions, il convient de bien prendre en compte les règles d'imposition fiscales entre le pays d'origine et l'Espagne.

 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale