Jeudi 17 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La ligne de métro qui cumule le plus de retards enfin dévoilée !

Par Laurent Colin | Publié le 12/09/2019 à 23:00 | Mis à jour le 12/09/2019 à 23:00
Photo : Laurent Colin
Metro Londres retard ligne underground TFL transports Tube

Tout le monde se pose la question : à Londres, quelles sont les lignes de métro qui cumulent le plus de problèmes ou alors, à quelle ligne peut-on vraiment se fier pour arriver à l’heure ? Réponse ici.

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps. La « grande gagnante » est la ligne verte ou « District Line ». En 2018, elle a cumulé 198 retards de 15 minutes ou plus (soit 17 % des retards de l’ensemble des lignes). Sur le podium, suivent juste derrière la Piccadilly Line (190) et le Central Line (179).

Et les bonnes élèves alors ? La Waterloo & City est la plus fiable avec seulement 24 retards de plus de 15 minutes sur une année. La Victoria Line (46) et la Jubilee (64) sont aussi bien placées.

Si l’on regarde le bilan sur les 15 dernières années, on prend les mêmes et on recommence. La District Line a cumulé 4 790 retards de plus de 15 minutes tandis que la Waterloo & City n’en affiche que 616.

Mais la situation s’améliore pour les métros londoniens

En 2006, près de 3 000 métros accusaient un retard de plus d’un quart d’heure (toutes lignes confondues) alors qu’en 2017 ce chiffre est tombé à 1 200.

En 2005, on estime que les usagers du métro de Londres ont perdu près de 50 millions d’heures pour des retards de plus de 2 minutes dans les transports. En 2018, sortons champagne et prosecco. Les Londoniens n’ont perdu « que » 22 millions d’heures dans le Tube. C’est l’équivalent de l’intégralité de 248 000 matchs de football.

>> Retrouvez l’ensemble de ces chiffres et tous les classements sur Casino.co.uk

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Barcelone Appercu
JUSTICE

De protestations en émeutes, la Catalogne s'embrase

La violence surgit dans le mouvement de protestation contre la sentence du Tribunal Suprême espagnol, et transforme les manifestations en batailles de rues, alors que les rassemblements se multiplient

Sur le même sujet