Samedi 5 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Expatriés : comment rentrer en France avec votre animal ?

Par Article Partenaire | Publié le 12/11/2020 à 10:41 | Mis à jour le 12/11/2020 à 16:33
retour d'expatriation animal

Comment rentrer d’expatriation avec son animal ?

Les personnes expatriées rentrant en France avec leur animal doivent se soumettre à la réglementation en vigueur selon leur pays de provenance.

Vous vivez à l’étranger depuis plusieurs mois ou années et vous avez adopté un animal durant votre expatriation ? Pour rentrer en France avec votre petit compagnon sans mauvaise surprise, il vous faudra respecter la réglementation. Voici toutes les informations à connaître pour un retour serein.

 

Rentrer en France avec un animal depuis un pays de l’Union européenne

Un certain nombre de règles s’imposent aux expatriés voyageant avec un animal. Celles-ci dépendent du pays de provenance, selon qu’il est membre ou non de l’Union européenne.

Si vous étiez expatrié dans un pays membre de l’Union européenne et que vous voyagez avec un chien, un chat ou un furet, vous devez tout d’abord être en possession du passeport européen de l’animal. Ce document est délivré par un vétérinaire.

Votre animal doit être identifié par puce électronique, ou par tatouage si celui-ci a été réalisé avant le 3 juillet 2011 et s’il est clairement lisible. Par ailleurs, la vaccination contre la rage est obligatoire : elle ne peut pas être réalisée avant l’âge de 12 semaines, et n’est considérée comme valide, en cas de primo-vaccination, que 21 jours au moins après l’injection. Par conséquent, si votre animal a moins de 3 mois, il ne peut pas être vacciné contre la rage et ne peut donc pas entrer en France.

Enfin, si vous voyagez avec un chien de première catégorie, considéré comme un chien d’attaque, celui-ci doit obligatoirement être inscrit à un livre généalogique reconnu par le ministère de l’Agriculture. Dans le cas contraire, il sera impossible de rentrer en France avec votre animal.

 

Rentrer en France avec un animal depuis un pays hors Union européenne

Si vous étiez expatrié dans un pays non membre de l’Union européenne, d’autres règles s’appliquent. Vous voyagez avec un chat, un chien ou un furet ? Celui-ci doit être identifié par une puce électronique, ou par un tatouage seulement si vous pouvez prouver qu’il a été réalisé avant le 3 juillet 2011.

Comme pour les retours depuis les pays membres de l’Union européenne, votre animal doit obligatoirement être vacciné contre la rage. Toutefois, le certificat de vaccination ne suffit pas : vous devez également présenter le titrage sérique des anticorps antirabiques. Il s’agit d’un examen, réalisé par un laboratoire, qui permet de s’assurer que la vaccination a été efficace et que votre animal est bel et bien immunisé contre la rage. L’examen doit être fait au moins 30 jours après l’injection.

Vous devez aussi être en possession du certificat sanitaire original, délivré par un vétérinaire officiel du pays dans lequel vous étiez expatrié.

 

Comment garantir de bonnes conditions de voyage à votre animal ?

Si vous prenez l'avion, sachez que c'est le poids de votre animal qui déterminera s'il peut voyager avec vous en cabine ou s'il devra effectuer le trajet en soute. Chaque compagnie aérienne fixe ses propres conditions. Air France, par exemple, impose le voyage en soute dès lors que l'animal pèse plus de 8 kg. De plus, certaines catégories de chiens ne sont plus acceptées depuis le 15 juillet 2019, il s'agit des canidés au nez retroussé.

Par ailleurs, si votre compagnon se montre habituellement hostile en transport ou s'il a un tempérament plutôt nerveux, vous serez peut-être contraint de prendre des mesures particulières quelques jours avant le départ. Votre vétérinaire pourra vous orienter sur la bonne pratique à adopter. Ce dernier sera également en mesure de vous prescrire un tranquillisant à administrer s'il l'estime utile. C'est pourquoi il est essentiel de solliciter son avis avant le départ.

Enfin, il est recommandé de faire voyager son animal à jeun afin de lui éviter les nausées dues à la montée en altitude entre autres. Il reste donc nécessaire d'avoir avec vous un peu de pâté pour chien ou chat afin de restaurer votre compagnon dès l'atterrissage. 

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir