Quelles sont les aides sociales auxquelles les expatriés ont droit ?

Par Damien Bouhours | Publié le 11/08/2022 à 18:00 | Mis à jour le 12/08/2022 à 04:08
Des personnes s'entraidant à l'étranger

Lorsque vous vivez à l’étranger, vous pouvez vous retrouver dans des situations délicates. La pandémie a prouvé la fragilité de certains expatriés. Quelles sont les aides françaises auxquelles vous pouvez prétendre depuis l’étranger ?

 

Vivre à l’étranger n’est pas forcément synonyme de tranquillité financière. S’expatrier présente des risques. De nombreux Français en ont d’ailleurs fait les frais lors de la pandémie. Souvent méconnues, des aides sociales sont cependant disponibles aux Français vivant à l’étranger. Pour déposer une demande, vous devez donc être français, être inscrit au registre des Français de l’étranger dans le pays où vous résidez et où vous faites la demande. Ces aides françaises sont bien souvent non-cumulables avec des aides locales, si disponibles. 

 

Le Secours occasionnel de solidarité (SOS)

Mis en place pendant la période de Covid-19, le secours occasionnel de solidarité est accordé aux Français ayant subi une perte de revenus en raison de la crise de Covid-19. Après avoir été prolongé à plusieurs reprises, ce dispositif exceptionnel prendra définitivement fin le 31 août 2022.

 

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Cette aide s’adresse aux Français âgés de 65 ans ou plus ou, à partir de 60 ans en cas d’inaptitude au travail (constaté médicalement), disposant de revenus inférieurs au taux de base, établis par le Consulat en fonction de la réalité du pays de résidence. Cette allocation n’est pas possible dans l’Union européenne.

 

L’Allocation adulte handicapé (AAH)

Cette allocation est prévue pour les adultes handicapés âgés d’au moins 20 ans, disposant de faibles revenus et titulaires d’une carte d’invalidité (taux d’incapacité au moins égal à 80%) délivrée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). En tant qu’expatrié, vous dépendez soit de la MDPH de Paris ou de celle de votre dernier lieu de résidence en France. Cette allocation n’est pas possible dans l’Union européenne.

 

L’Allocation à durée déterminée (ADD)

Cette allocation d’une durée de quelques mois permet d’aider des personnes en situation de difficultés financières temporaires liées à une situation personnelle ou familiale. Elle est accordée suite à un examen du Consulat de chaque situation. Cette allocation n’est pas possible dans l’Union européenne.

 

Les aides exceptionnelles (AEX)

Ces aides concernent des Français dans une situation de détresse qui sont de passage et ne sont pas inscrits sur le registre consulaire. Cela peut par exemple concerner des Français détenus à l’étranger.

 

La Prestation d’assistance consulaire (PAC)

Cette prestation n’est disponible que pour les résidents de l’Union européenne qui n’ont pas le droit à l’Allocation à durée déterminée, l’Allocation adulte handicapé ou l’allocation de solidarité. La PAC n’est que temporaire, en attendant de recevoir les aides locales.

 

Des enfants qui sont aidés à l'étranger

 

L’Allocation enfant handicapé (AEEH)

L’Allocation enfant handicapé est attribuée aux personnes qui ont à charge un enfant ou un adolescent en situation de handicap. Les enfants doivent avoir moins de 20 ans et atteints d’une invalidité d’au moins 50% ou titulaires d’une carte d’invalidité délivrée par la MDPH. Cette aide ne peut pas être cumulable avec une aide locale ou de l’employeur.

 

Le Secours mensuel spécifique en faveur des enfants en détresse (SMSE)

Cette aide permet de venir en aide aux enfants de moins de 18 ans qui se retrouvent en grandes difficultés financières, afin de prendre en charge des soins médicaux et un soutien psychologique.

 

Les bourses scolaires

Des bourses scolaires sont possibles pour les familles qui souhaitent inscrire leurs enfants dans un établissement français à l’étranger mais n’ont pas les moyens de le faire. Deux conseils consulaires sont organisés chaque année pour examiner les dossiers. Le premier a lieu en avril et le second en octobre.

 

 

Pour en savoir davantage sur ces différentes aides, renseignez-vous auprès de votre consulat. 

Connaissiez-vous ces aides sociales pour les expatriés ?
Choices
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Jean Pierre lun 15/08/2022 - 11:50

Bonjour, je ne savais pas qu'un retraité à l'étranger (hors UE) pouvait toucher l'ASPA. À moins d'un changement, cette allocation est normalement versée à des personnes vivant en France au moins six mois dans l'année.  

Répondre
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale