Lundi 18 octobre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

A quoi servent les conseillers des Français de l’étranger ?

Par Damien Bouhours | Publié le 27/05/2021 à 17:20 | Mis à jour le 28/05/2021 à 11:38
Un homme à l'urne pour les élections consulaires

Alors que le vote en ligne est terminé, les élections consulaires 2021 soulèvent toujours autant de questions et de contre-vérités. lepetitjournal.com démêle le vrai du faux sur le rôle des conseillers des Français de l’étranger.

 

La loi du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France a instauré la création des fonctions de conseiller et de délégué consulaires. Alors que les élections consulaires se terminent le 30 mai partout dans le monde, lepetitjournal.com fait le point sur le rôle des conseillers des Français de l’étranger en quatre affirmations. Alors infox ou vérité ?

 

Les conseillers consulaires n’existent plus

Vrai.

Mal comprise, l’appellation « conseiller consulaire » a été modifiée suite à la loi relative à l’engagement dans la vie locale et la proximité des élus, adoptée le 26 novembre 2019. Les conseillers consulaires s’appellent donc aujourd’hui : les « conseillers des Français de l’étranger ». Toute confusion n’est donc plus permise : les conseillers des Français de l’étranger sont bel et bien des élus locaux et non des employés du consulat.

 

Les conseillers des Français de l’étranger ne servent à rien

Faux.

Si les conseillers des Français de l’étranger n’ont pas de pouvoir exécutif, ils n’en sont pas moins essentiels à la vie des Français vivant à l’étranger. Les 442 conseillers qui seront élus pour les cinq prochaines années sont là pour être à l’écoute des expatriés. Ils siègent notamment aux conseils consulaires et donnent leur avis quant aux bourses scolaires ou aux subventions accordées aux associations. « Ce sont des élus locaux, qui sont à leur écoute, qui donnent leur avis sur des sujets importants tels que l'aide sociale, l'enseignement, le soutien pour les anciens combattants et leurs familles », explique Cécilia Gondard, première secrétaire fédérale de la fédération du Parti Socialiste pour les Français de l’étranger.

Réels experts sur le terrain, les conseillers des Français de l’étranger sont également là pour faire remonter au gouvernement français, aux parlementaires et aux postes diplomatiques les problématiques des Français de l’étranger. « Les conseillers vont pouvoir porter une parole, une image et aussi les attentes de nos Français à l’étranger », résume la députée Anne Genetet, à la tête de la commission d’investiture consulaire de la République en Marche.

« L’essence même de la représentation consulaire est d’avoir des élus locaux pour les Français établis hors de France, et donc d’avoir un échange entre les pouvoirs publics et la population française », ajoute Christophe Frassa, sénateur Les Républicains des Français établis hors de France.

Le rôle des conseillers des Français de l’étranger a été notamment essentiel lors de la pandémie. « Ils ont fait remonter les problèmes au niveau local et ont permis de résoudre les cas personnels des Français qui se sont retrouvés bloqués ou de ceux qui devaient rentrer en France pour se soigner. Ils ont aussi été d’une grande aide dans la communication et le remplissage de dossiers concernant les aides sociales qui ont été fournies pour les Français de l’étranger », nous a expliqué la députée Paula Forteza.

 

Infographie présentant le rôle des conseillers des Français de l'étranger

 

Les conseillers des Français de l’étranger n’ont qu’une influence locale

Faux.

De par les informations transmises depuis le terrain, les conseillers des Français de l’étranger ont une réelle influence sur les politiques mises en place par le gouvernement ou les projets de loi soutenus par les parlementaires. 90 conseillers composent également l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) qui permet d’avoir un poids supplémentaire quant aux politiques destinées aux Français de l’étranger. Réunis en session plénière deux fois par an, l’AFE peut de sa propre initiative, réaliser des études et adopter des avis, des résolutions et des motions, qui sont transmis au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’influence des conseillers des Français de l’étranger ne s’arrête pas là. Les 442 conseillers des Français de l'étranger sont de grands électeurs qui participent à l’élection des sénateurs des Français établis hors de France. 68 délégués consulaires seront également élus à ces élections consulaires et n’ont pour mission que d’être de grands électeurs pour les sénatoriales.

 

Il est important de voter pour ces élections consulaires

Vrai.

Les Français de l’étranger doivent exercer leur droit de vote pour ces élections, afin que leurs futurs conseillers des Français de l’étranger puissent les représenter au mieux. Comme l’évoquent de nombreux parlementaires des Français de l’étranger, un faible taux de participation à ces élections pourrait remettre en question l’existence même de ces conseillers.

Alors que le vote en ligne s’est terminé le mercredi 26 mai, les chiffres sont très encourageants. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, à la Francophonie et aux Français de l’étranger, a annoncé que 176.734 Français établis hors de France avaient voté par internet. « C’est deux fois plus qu’au précédent scrutin, en 2014 ! », s’est-il réjoui.

 

 

Le vote à l’urne aura lieu samedi 29 mai pour les Amériques et les Caraïbes et le 30 mai pour le reste du monde. Alors on vote ?

Avez-vous voté aux élections consulaires 2021 ?
Choices
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
6 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Franzosen mer 02/06/2021 - 16:13

Les conseillers des Français de l’étranger servent plus à aider les Francais de la capitale oú se trouve l´ambassade et là où il y a un consulat. Habitant à 800 km de la capitale,j´ai dû demander une visite pour mon passeport et une autre pour la carte d´identité. Par contre,interdit de venir les chercher en même temps. J´ai dû faire 3 voyages lorsque 2 étaient possibles. Pourquoi ne pas venir chercher ces 2 documents en même temps ? Voyages au total 800 km x 2 x 3 = 4800 km

Répondre
Commentaire avatar

ZAZ083760 lun 31/05/2021 - 10:15

CES pseudo représentants à l'étranger ne sont JAMAIS là qd on a besoin d'eux !!!!

Répondre
Commentaire avatar

SAINT PAUL dim 30/05/2021 - 05:45

Alors pour l'ectoplasme Anne Genetet pas la peine elle vole l'argent du contribuable, ont ne l'a voit jamais. Quand au Senateur Christophe Frassa, que fait-il pour que les conseillers aient plus de 300 euros d'indemnités, c'est sont salaire a lui, a celui de Larcher. Arrêtez cette politique de l'autruche. Je conseille a tous les conseillers de ne pas voter pour les sénateurs , qui ne servent a rien, argent ,gaspillé par l'état . A bon entendeur saint paul

Répondre
Commentaire avatar

Anhuro lun 31/05/2021 - 11:15

Concernant notre "député" À G je confirme, cette personne considère que son rôle est de percevoir ses indemnités😴 et.... rester à Paris aux frais des contribuables. Qu'elle s'occupe 🤔un peu de sa circonscription au lieu d'essayer de se placer pour un éventuel emploi après son mandat 👎. Mais le courage en politique étant un mot inconnu pour ce genre de personnage 🤡, je crains de devoir la supporter encore 😒😞

Répondre
Commentaire avatar

vivadest ven 28/05/2021 - 09:08

Vu le niveau d'incompétence, ils se servent surtout à eux-même

Répondre
Voir plus de réactions

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ