Lundi 21 janvier 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FISCALITÉ: La France redevient-elle attractive pour les plus riches ?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 22/11/2018 à 16:05 | Mis à jour le 22/11/2018 à 18:03
evasion fiscale

Avec la fin de l’ISF, l’allègement de l’Exit Tax et la flat tax de 30% sur les revenus du capital, le gouvernement tente de renforcer l’attractivité de la France auprès des investisseurs. Cadeaux aux riches ou pragmatisme ?

"Le capital, c'est nécessaire!", a déclaré le ministre de l’Economie Bruno Lemaire lors du débat parlementaire autour de l’Exit Tax. Les députés ont donc voté il y a quelques jours un allègement de cette mesure anti-évasion fiscale datant de 2011. Ils ont abaissé à deux ans la durée de ce dispositif anti-abus sur la taxation des plus-values. Un amendement voté en commission des finances s'appliquera aux patrimoines mobiliers supérieurs à 2,57 millions d'euros. Pour ceux-là, qui représentent un tiers des dossiers, le délai avant exonération sera de cinq ans.

D’après Les Echos, la recette potentielle sur laquelle Bercy s'apprête à tirer un trait s'élèverait à 1,55 milliard d'euros. Pour le député Joël Giraud (LREM), l’enjeu est clair : "Il faut que nous nous calions sur les dispositifs anti-abus qui existent plus ou moins dans l'Union européenne à des degrés divers", a-t-il précisé.

Les "bonnes raisons" de l’évasion fiscale

Depuis les années 2000, les trois premières destinations privilégiées par les expatriés fiscaux sont la Suisse, le Royaume-Uni et la Belgique. En déplacement à Bruxelles en début de semaine, le président Macron a évoqué les "bonnes raisons" qui avaient poussé certains entrepreneurs français à s'installer outre-Quiévrain, déclenchant la colère de ses opposants, outrés qu’il puisse ainsi justifier l’évasion fiscale. C'est le cas d'Ian Brossat, tête de liste du PCF aux élections européennes de 2019. 

 

 

"La loi supprimant l'Impôt de solidarité sur la fortune pour tout ce qui était réinvesti dans l'économie productive, la loi permettant de réduire la taxation de tous les revenus du capital et de mettre une flat tax de 30% tout compris, nous ont remis dans le jeu des nations européennes à un niveau plus que compétitif" a expliqué le président de la République à la communauté française de Bruxelles. "Vous pouvez et vous devez revenir".

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Eric ven 23/11/2018 - 07:37

La course au moins offrant ne nous mènera nulle part. Il y aura toujours un pays plus avantageux pour ceux qui le cherchent. Les investisseurs cherchent des pays surs, stables avec des personnes bien formées, pas un simple taux d'imposition.

Répondre

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ
Sur le même sujet