Mercredi 17 juillet 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EUROPÉENNES – Les Français de l’étranger iront-ils voter ?

Par Marie-Pierre Parlange | Publié le 15/05/2019 à 09:46 | Mis à jour le 18/06/2019 à 10:15
européennes vote français

1,3 million de Français de l’étranger sont appelés à s’exprimer pour les élections du Parlement européen, un scrutin qui ne les avait pas mobilisés en 2014 (89% d’abstention !!). Retour en quelques chiffres sur les enjeux de cette élection

Taxé d’inutilité, de déconnexion avec la vie des citoyens de l’Union Européenne et de technocratisme, le Parlement européen est mal-aimé des Français. Pourtant, la seule institution de l’UE élue au suffrage universel direct a voté des lois qui ont un impact direct sur la vie de millions d'Européens. Par exemple, la fin des frais supplémentaires quand on utilise notre smartphone en Europe, le Règlement général sur la protection des données (RGPD), la directive sur les travailleurs détachés prévoyant que ces derniers touchent le même salaire que les travailleurs du pays dans lequel ils sont envoyés, ou encore, l’interdiction des plastiques à usage unique d’ici à 2020.

Les élections européennes se dérouleront entre le 23 et le 26 mai selon les pays. En France, le scrutin aura lieu le dimanche 26 mai en métropole, à la Réunion, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna ainsi que dans les ambassades et consulats pour les Français résidant hors de France, hors continent américain. Il est avancé au samedi 25 mai dans les Caraïbes et sur le continent américain ainsi qu’en Polynésie française. 

Qui vote ? 

47,1 millions d'électeurs étaient inscrits en avril 2019 sur les listes électorales françaises, soit 93 % des Français en âge de voter, selon les données publiées, mardi 7 mai, par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Le taux d'inscrits grimpe à 97 % chez les moins de 30 ans. Un chiffre très élevé qui s'explique par la procédure d'inscription d'office des jeunes à leur majorité.

1,3 million de Français expatriés sont inscrits sur une liste consulaire pour pouvoir continuer de voter depuis l'étranger. Genève est le plus important vivier d'électeurs expatriés avec 102.000 inscrits. Londres, Bruxelles et Montréal comptent aussi plus de 50.000 inscrits. Àl’autre extrémité, les listes d’Ekaterinbourg, Tripoli, Bagdad, Chisinau et Oulan-Bator comptent moins de 50 électeurs.

Pour connaître la liste des bureaux de vote à l’étranger : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/4/12/EAEF1909570A/jo/texte

Les listes électorales générales de Nouvelle-Calédonie, établies selon un processus différent, comptaient par ailleurs 211.000 électeurs au 28 février 2019.

Des étrangers qui votent en France ?

Des ressortissants d’un autre État membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen.

331.000 étrangers ressortissants de l'Union européenne (UE) ont fait cette démarche.  Avec près de 100.000 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires, suivis par les Italiens (48.000), les Britanniques (46.000) et les Belges (40.000). Viennent ensuite les Allemands (30.000) et les Espagnols (29.000). Parmi les autres nationalités, seuls les Néerlandais dépassent 10.000 inscrits en France.

Pour qui voter ? 

74 eurodéputés seront choisis par les Français. La loi du 25 juin 2018 a rétabli une circonscription unique, alors qu’en 2014, le vote des Français de l’étranger était dilué dans celui de la circonscription Île-de-France. Seules les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés pourront bénéficier d’un nombre de sièges proportionnel au nombre de voix recueillies.


34 listes de candidats ont été officiellement enregistrées. De Lutte ouvrière au Rassemblement national, on y trouve les formations politiques habituelles. Il faut y ajouter trois listes issues du mouvement social des "gilets jaunes" mais aussi une liste royaliste, un Parti pirate, un Parti fédéraliste européen, un Parti animaliste, une liste composée uniquement de moins de 30 ans, des partisans de la décroissance, de l’égalité hommes/femmes ou encore de l’espéranto… 
 

Depuis les premières élections européennes de 1979, la participation n’a quasiment pas cessé de baisser au niveau national pour atteindre 43 % en 2014. A l’étranger, l’abstention était vertigineuse, à 89%. Il faut dire que c’était la première fois depuis 2004 qu'ils pouvaient voter, où qu'ils soient dans le monde et beaucoup étaient mal informés. Seront-ils plus motivés cette année ? Pour beaucoup, en l’absence de vote électronique, se déplacer dans un bureau de vote reste un casse-tête. 
 

Le Front National était arrivé en tête en 2014 avec 25% de voix en France, devançant largement l’UMP (20,8 %) et le PS (14 %). Les Français de l’étranger semblaient moins sensibles aux thèses du parti de Marine Le Pen et ne lui avaient accordé que 8,9% des suffrages. Il sera intéressant de vérifier si le Rassemblement National gagne du terrain aujourd’hui chez les électeurs expatriés. Les Français de l’étranger avaient massivement voté pour Emmanuel Macron à la Présidentielle, qui avait recueilli plus de 40% des voix au premier tour et plus de 89% au 2e. Vont-ils se mobiliser aux Européennes ?
 

Pas de campagne à l’étranger ? 

Difficile, même pour les « grands » partis, de faire des meetings ou de tracter sur les marchés à l’étranger. Certains parlementaires ou militants ont fait ou feront tout de même des réunions publiques.  

Vous avez peut-être reçu des mails de certains candidats. Ne vous en étonnez pas, un parti ou un candidat peut utiliser la liste électorale consulaire, où vous avez renseigné votre adresse courriel, à des fins de communication politique, notamment pour vous envoyer son programme électoral à l’approche des élections européennes. Ce n’est pas interdit par la loi, qui bannit seulement l’usage commercial de ces listes. 

Si ces courriels vous agacent, vous avez la possibilité de demander aux candidats de ne plus vous écrire en utilisant le lien de désinscription qui doit se trouver en bas du message. 

Marie Pierre Parlange

Marie-Pierre Parlange

Diplômée de l'EM Lyon, de chinois et d’Histoire de l'Art, elle a vécu de nombreuses expatriations, de Milan à Singapour en passant par Istanbul, Casablanca, Pékin ou Bangkok. Elle a rejoint lepetitjournal.com en 2008 et en est la directrice éditoriale.
6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

MILIT ven 17/05/2019 - 07:36

Pour que le taux d'abstention soit moins élevé , la solution est de mettre en place un vote par internet ou par courrier. Il est si compliqué d' offrir cette possibilité à nos compatriottes ??? ou bien le coût en est-il la cause ??? Je pense que les économies sont à rechercher ailleurs .

Répondre
Commentaire avatar

Betty ven 17/05/2019 - 02:28

non je ne voterai pas! c est inutile beaucoup trop de probleme en Europe. L Europe est en declin social et economique

Répondre
Commentaire avatar

joanes jeu 16/05/2019 - 11:36

Je suis Français résident en Espagne.Je vote aux Européennes sur la liste espagnole.Suis-je classé dans la liste"abstention" en France?

Répondre
Commentaire avatar

Tom mer 15/05/2019 - 15:58

Si, comme dans tous les pays modernes, les Français de l'étranger pouvaient voter par Internet ou par courrier, il y aurait sûrement beaucoup moins d'abstention. J'entendais récemment qu'en Allemagne, les gens votent de plus en plus par courrier, si bien que les autorités en arrivent à fermer des bureaux de vote. La France, elle, semble incapable de mettre en place un système de vote qui n'oblige pas les expatriés à passer plusieurs heures sur la route pour exercer leur devoir de citoyen...

Répondre
Commentaire avatar

MILIT ven 17/05/2019 - 07:44

La solution du vote électronique est bien évidemment la meilleure solution pour permettre à nos compatriottes qui ne veulent pas ce déplacer de s'exprimer et ainsi réduire considérablement l'abstention . D'autre part il est à regretter que le vote blanc ne puisse pas être pris en compte .

Répondre
Voir plus de réactions

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ
Sur le même sujet