Comment s’expatrier avec ses chiens ?

Par Article Partenaire | Publié le 06/09/2022 à 12:45 | Mis à jour le 07/09/2022 à 16:48
Chien dans une voiture

Durant leur processus d’expatriation, de nombreuses personnes font le choix d’emmener avec eux leur chien de compagnie. Une décision qui implique une prise d’informations en amont. En effet, pour s’expatrier avec ses animaux de compagnie, certaines démarches s’avèrent essentielles. Celles-ci peuvent varier en fonction du pays de destination. Quelles sont donc ces démarches ? À découvrir dans cet article.

      

Effectuer les démarches nécessaires

Chien dans une voiture


Voyager avec son chien exige un certain nombre de démarches préalables. Entre autres, il faut :

  • Procéder à un bilan de santé ;
  • Se renseigner sur les vaccins et traitements obligatoires ;
  • S’informer des documents de voyage nécessaires ;
  • S’enquérir des conditions de transport.
     

Le bilan de santé

Avant d’envisager une expatriation avec votre chien, vous devez lui faire un bilan de santé. Cela permet de vérifier si l’animal est apte à effectuer un long voyage ; parce qu’en effet, les voyages paraissent interminables pour nos amis à quatre pattes. Durant ce bilan médical, le vétérinaire effectuera un diagnostic complet et quelques examens pour sonder l’état de santé général du chien. Il pourra ainsi déceler d’éventuelles affections (infection, virus…) qui pourraient empêcher la procédure d’expatriation de votre animal.

 

Les vaccins et traitements obligatoires

Toujours chez votre vétérinaire, vous devez vous renseigner sur les vaccinations indispensables à votre chien avant tout voyage. Celle dite antirabique est la plus importante. Des pays comme la Finlande, le Malte ou le Royaume-Uni ordonnent un prélèvement sanguin pour contrôler la présence des anticorps suite à cette vaccination. En outre, des traitements pour parasites (tique, ténia…) et pour maladies infectieuses seront aussi nécessaires.

 

Les chiens de luxe sont les plus avantagés par cette procédure. Généralement, ils subissent un contrôle de santé fréquent et leur carnet de soin ou de vaccination est régulièrement mis à jour. Ces chiens n’ont aucun mal à se régulariser dans le cadre d’un voyage. 

 

Retenez qu’en cas de manquement à ces procédures d’ordre médical, votre chien risque la mise en quarantaine et pire l’euthanasie selon les cas.  

 

Les documents nécessaires

Les documents à posséder pour s’expatrier avec un chien varient en fonction des pays. Toutefois en règle générale, deux documents restent incontournables : le passeport européen et le certificat sanitaire international.

 

Le passeport européen renseigne sur l’identité de votre animal (identification, patronyme, date de naissance, race, antécédents médicaux, etc.). Il regroupe également les attestations des vaccinations et traitements effectués. Le seul habilité à délivrer un tel document reste votre vétérinaire.

 

Concernant le certificat sanitaire international, il s’agit d’un document également délivré par les vétérinaires et certifiant l’aptitude de votre chien à voyager après un examen approfondi. Encore appelé certificat de bonne santé, il a une durée de validité de 10 jours.

 

Hormis ces deux documents, notez que certains États comme le Canada exigent en plus un permis d’importation.

         

Les conditions de voyage  

Certaines règles s’appliquent aux conditions de voyage pour votre chien. Elles sont très exigeantes (parfois contraignantes) et varient en fonction des compagnies aériennes.  

 

Pour voyager en cabine, votre animal ne doit guère peser plus de 8 kg et doit rester dans un sac de transport spécifique qui puisse se refermer. Sans oublier que ce sac doit être aéré. Les dimensions réglementaires de ce sac doivent être normalement disponibles sur le site de la compagnie aérienne. Il existe toutefois des compagnies qui n’acceptent pas le voyage en cabine pour les animaux. Renseignez-vous donc auprès du service commercial de votre compagnie avant achat des billets.

 

Pour un voyage en soute, il est impératif de signaler la présence de votre chien dès la réservation du billet d’avion. Dans ce cadre, la caisse de transport de votre chien doit respecter les normes de l’IATA et être adaptée au poids de votre animal. Il faut relever que le voyage en soute n’est pas très confortable pour les chiens et ne plaît évidemment pas à de nombreux propriétaires. Surtout lorsqu’il s’agit de chien de luxe.     

 

Pour échapper à ces nombreuses contraintes, certains propriétaires de chiens de luxe préfèrent louer un jet privé. En effet, les chiens sont d’office autorisés à voyager à bord d’un jet avec leur propriétaire, et ce, peu importe leurs poids. Il n’est nullement nécessaire d’avoir un sac de transport ou une caisse. Il faudra juste veiller à ce que le chien se tienne bien durant le trajet. Pour en savoir plus sur la location de jet privé, rendez-vous sur le magazine It's Luxe Time.

 

La location de jet est une solution très intéressante pour ceux qui souhaitent acheter un chien et l’expatrier dans le même temps. Sur ce site d’ élevage de shar pei, vous trouverez de jolis chiens de luxe à acquérir.     

 

Se renseigner sur la législation du pays d’accueil

Chien dans une voiture


Hormis les dispositions à prendre dans votre pays, vous devez également vous renseigner sur la législation du pays d’accueil en matière de voyage d’animaux de compagnie. Les règles sont les mêmes dans l’UE, mais diffèrent dans les autres pays.  

 

Expatriation avec son chien dans les pays de l’UE

Au sein de l’Union européenne, vous n’aurez pas trop de soucis à vous faire. Pour voyager en toute quiétude, votre chien devra être identifié par une puce et posséder le passeport européen. Sans oublier les vaccinations et autres traitements qui doivent figurer dans le passeport. Pour les chiens tatoués avant le 3 juillet 2011, l’illustration doit être parfaitement visible.     

 

Expatriation avec son chien : cas du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Suède et de Malte

Dans ces pays, mis à part la puce électronique, les différentes vaccinations et le passeport européen, d’autres règles s’imposent. D’abord, votre chien doit être âgé de 3 mois minimum. De plus, il doit être traité contre les tiques et l’échinococcose puis présenter un titrage sérique des anticorps antirabiques. Cet examen doit être fait 30 jours après la vaccination dans un laboratoire disposant d’un agrément de l’UE.

 

Au Royaume-Uni et à Malte, votre compagnon doit voyager dans un moyen de transport agréé sur des voies autorisées. À titre d’exemple, il est impossible d’amener votre chien au moyen de votre yacht personnel.        

 

Quid des pays hors de l’UE ?   

Tous les pays du monde ne sont pas favorables au transport des animaux. Il faudra donc vous rapprocher de votre ambassade pour en savoir davantage. Hors UE, il importe de s’informer sur le permis d’importation et les éventuelles quarantaines qui pourraient être imposées à votre animal. Essayez aussi d’avoir une liste des pays qui interdisent l’import de certaines races de chiens.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale