Vendredi 24 septembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Les expatriés en vacances en France : famille, mer et passe sanitaire

Par Damien Bouhours | Publié le 05/09/2021 à 18:00 | Mis à jour le 07/09/2021 à 18:25
Des touristes en France

Cet été 2021 avait un goût particulier pour les expatriés. Un voyage parfois compliqué, des restrictions une fois sur place et le vaccin dans tous les esprits : une combinaison loin d’être gagnante. Et pourtant… Des expatriés nous racontent comment, finalement, ces vacances en France se sont bien déroulées.

 

Septembre est arrivé et la rentrée nous ferait presque oublier ces dernières semaines estivales. Alors que nous vous avions interrogé sur vos projets de vacances et votre détermination à passer un bel été en France, qu’en était-il finalement ? Vaccination, passe sanitaire et moments de détente en famille, des expatriés nous racontent leur retour sur le territoire tricolore.

 

Le vent dans les cheveux, la Covid-19 en tête

Même les pieds dans le sable hexagonal, il est difficile de ne pas penser à la pandémie et tout ce qui en découle. La moitié de vous estiment cependant que la gestion de la pandémie en France est très bonne, voire meilleure que dans votre pays d’expatriation pour 28% d’entre vous.

 

Charlotte, qui vient de Taïwan où les règles sont très strictes, a « été très surprise des libertés que j'avais oubliées. Surprise aussi par la facilité avec laquelle j'ai pu me faire vacciner ou avoir un PCR gratuit pour repartir, juste sur présentation de mon passeport français. A l'aller, cela m'a fait un choc quand je suis arrivée à l'aéroport d'Amsterdam dans un avion quasi vide et qu'une fois passé les controls, j'ai vu la foule et les gens marcher normalement, sans distance, avec parfois des masques sous le nez. C'était comme passer d'un monde à un autre: il a fallu se réhabituer ».

 

Une employée d'un centre de vaccination en France

 

Vous êtes plutôt plage, montagne ou centre de vaccination ?

Vous avez été très nombreux à nous expliquer que ce retour en France a été l’occasion de vous faire vacciner et d’obtenir le précieux sésame du passe sanitaire, indispensable pour profiter des lieux culturels, voyager ou tout simplement prendre un verre en terrasse. Anne, expatriée en Afrique du Sud, a ainsi combiné : « vacances en famille au bord de mer, visites culturelles, soirées entre amis et vaccination ! ».

 

Même programme pour Jacques, résidant en Thaïlande : « Visite des enfants/petits enfants et soeurs à Charleville-Mézières, Antibes et Dijon. Vacances avec fille et petites filles en baie de Somme. Bonne bouffe. Vaccination covid 19 ». Le processus a d’ailleurs été « très facile », « prise de rendez-vous sur Doctolib et vaccination très bien organisée avec un staff jeune, souriant et efficace ».

 

Pour Marlène, « l’objectif premier était la vaccination en France avec Pfizer ou Moderna car ces vaccins n’étaient pas disponibles en Thaïlande au moment de notre départ. Pour cela, j‘ai fait la demande de travailler pendant un mois en home office depuis la France - suivi de quelques semaines de vacances ». « Tout s’est très bien passé et exactement comme prévu. Je suis très satisfaite du processus de prises de rendez-vous sur doctolib pour la vaccination, du centre de vaccination et de son organisation (Yvelines) ainsi que de l’application anti-covid où j’ai pu récupérer le passe sanitaire », ajoute-t-elle.

 

Un employé vérifiant le passe sanitaire d'une expatriée

 

Sans passe sanitaire, des expatriés pourtant vaccinés laissés de côté

Et comment cela s’est-il passé pour ceux qui étaient déjà vaccinés ? La question de la reconnaissance des vaccins réalisés à l’étranger était sur toutes les lèvres depuis plusieurs semaines. Une cellule a été mise en place au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour accorder des QR codes aux Français ayant été vaccinés en dehors de l’Union européenne avec des vaccins homologués par l’Agence européenne du médicament. Pour Lydia, expatriée aux Etats-Unis, tout s’est très bien passé : « j'ai reçu un email me disant de télécharger mon QR code ».

 

Pour ceux qui étaient vaccinés par un vaccin non reconnu, les difficultés ont commencé avec la généralisation du passe sanitaire en France. « Je ne pouvais pas obtenir de QR code étant donné que mon vaccin n'est pas reconnu en France », souligne ainsi Anne, expatriée au Brésil. « La revaccination pour avoir accès au passe sanitaire m'a été déconseillée par plusieurs médecins. La situation des Français vaccinés dans mon cas n'est absolument pas prise en compte par le gouvernement français », ajoute-t-elle. Jean-Michel, résidant en Afrique du Sud, a dû « rester à la maison, n’ayant pas de passe sanitaire ! ».

 

Si le passe sanitaire fonctionne également avec des tests PCR et antigéniques, encore faut-il pouvoir obtenir leur gratuité, comme cela avait été annoncé. Or Anne, expatriée en Afrique du Sud, en a fait l’expérience : « Beaucoup de pharmacies et labos ne savaient pas comment gérer les pcr/tests pour les Français de l’étranger sans numéro de sécurité sociale ». Une procédure de remboursement a été mise en place mais elle concerne pour le moment uniquement les Français résidant dans l’Union européenne.

 

Pour Valérie, expatriée en Indonésie, ces vacances se sont transformées en parcours du combattant. « J’ai eu le Covid début juillet. Pas vaccinée évidemment car ici à Jakarta juste le vaccin Sinovac est distribué et compliqué pour les expats d’y avoir accès… ( cela s’arrange désormais). Comme beaucoup de Français ici, j’espérais pouvoir rentrer début juillet me faire vacciner mais le variant vous a rattrapé. En France désormais depuis 2 semaines, impossible d’avoir accès à un pass sanitaire car le QR code de mon test positif Covid n’est pas reconnu  dans le système français donc obligée de faire des tests antigènes en attendant la vaccination ».

Elle a maintenant « l’impression d’avoir la double peine ; pas d’accès à un vaccin dans mon pays de résidence (l’ambassade nous a promis des vaccins…) et pas d’accès dans mon pays à un pass sanitaire. J’attends début septembre de pouvoir me faire vacciner ».

 

Des amis se retrouvant en France

 

Les expatriés en vacances en France : des retrouvailles bien méritées

Malgré des complications pour certains, beaucoup d’entre vous nous ont souligné que ces vacances en France avaient été une véritable bouffée d’oxygène. Plus de deux tiers des personnes interrogées (76%) estiment avoir même passé de très bonnes vacances.

 

Anne, partie du Brésil, en a profité pour « voir ma famille et aussi revoir un peu la France et la montrer à un de mes petits fils (25 ans) qui m' a accompagnée »

 

Après deux ans à ne pouvoir revenir en France, Charlotte, expatriée à Taïwan, a rendu visite à sa famille « en montagne ». « Nous avons évité les foules et la ville, car je ne peux pas prendre de risques avec le virus (sinon on ne peut plus rentrer). Uniquement des activités en extérieur (rando, VTT, kayak)... Quand la météo l'a permis. L'essentiel était de se retrouver, et pour moi de me remettre d'un burn out », témoigne-t-elle.

 

Claude, expatrié en Malaisie, était parti pour deux mois et demi en France et a dû finalement y rester 13 mois. En juin et juillet, il a décidé de faire « un tour de France complet en voiture de 7000 km ». « J’ai découvert des nouveaux endroits de France que je ne connais pas auparavant et de gastronomies de différentes régions ! J’ai vraiment bien profité de tous ces bons moments ! », explique-t-il.

 

Odyl, expatriée en Indonésie, a dévoré les kilomètres pour une « visite de la France du nord au sud, et d'est en ouest ». Ce n’est pas sans enthousiasme, qu’elle nous raconte son été 2021 : « Supers moments entre amis et famille, de belles découvertes, la France est tellement belle ! ».

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Gastronomie

GASTRONOMIE

Bouchard Aîné & Fils, une histoire de famille qui commence au XVIIIème siècle

Fondée en 1750, par Michel Bouchard, drapier de son état, la maison Bouchard fut pionnière dans l’exportation de ses vins dès 1890. Rencontre avec Laurent Mairet vinificateur œnologue de la maison