Vendredi 16 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les livres à succès de 2017 sont …

Par Adrien Filoche | Publié le 30/01/2018 à 21:45 | Mis à jour le 02/02/2018 à 16:33
Photo : Astérix et le Transitalique en tête des ventes
Astérix et Obélix, Livre, Guillaume Musso, Raphaëlle Giordano, 2017, Français

L’infatigable Astérix, la vigoureuse Raphaëlle Giordano, l’accoutumé Guillaume Musso ou le surprenant Peter Wohlleben… retour sur les livres que les Français se sont arrachés en 2017.

 

Une couronne de laurier pour Astérix et Obélix. Paru le 19 octobre dernier aux éditions Albert René, Astérix et la Transitalique, 37ème tome de la série sur le mythique duo gaulois, domine sans conteste le classement des ventes de livres en France pour l’année 2017. Avec son périple en péninsule italienne, le dernier épisode de la saga s’est arraché a plus de 1,6 millions d’exemplaires. Un succès qui n’a rien de surprenant. En parfaite santé, le genre de la bande dessinée continue de rayonner et compte pas moins de 8,4 millions d’acheteurs en 2017 (BD, mangas et comics compris).

 

Pourtant, c’est bien le traditionnel genre romanesque qui reste le plus prisé par les lecteurs français. Selon les chiffres de l’institut d’études GfK, l’adaptation Pocket du roman Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano s’est écoulé en 2017 à 735.000 exemplaires. À travers les conseils d’un « routinologue », un docteur de la joie, l’écrivaine française essaye de ramener ses lecteurs sur le chemin du bonheur perdu. Pas si simple. La prouesse permet à Raphaëlle Giordano de réaliser une entrée fracassante dans le top des romanciers de l’année. Dans un genre totalement différent, le premier volume de la saga l’Amie Prodigieuse d’Elena Ferrante complète le podium avec environ 519.000 exemplaires achetés.

 

Mais en matière de ventes totales, Guillaume Musso reste pour la 7ème année consécutive en tête du classement du Figaro littéraire, avec tout de même 1,5 millions de livres vendus. Sorti le 30 mars, son dernier roman Un Appartement à Paris s’est déjà écoulé à plus de 450.000 exemplaires.

 

Du côté des distinctions littéraires, L’ordre du jour d’Éric Vuillard, Goncourt 2017, a séduit près de 300.000 curieux, tandis que le Renaudot d’Olivier Guez s’est écoulé à 195.600 exemplaires. Spécificité, les deux récits articulent leur histoire autour du nazisme. Une résonance toute trouvée au regard de la montée tenace des populismes.

 

Plus insolite et plus léger, La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben s’est amusé à comparer les arbres et les hommes. Forestier et écrivain, Peter Wohlleben tente de décrire scientifiquement la vie communautaire et les interactions de la flore. Sorti en Allemagne en 2015, puis traduit dans de nombreux pays et en France en 2017, le livre a fait couler beaucoup d’encre avec 250.000 exemplaires commandés. Un score digne d’un prix Goncourt.

 

Les Français, toujours des dévoreurs de livres

 

Selon le Centre national du livre (CNL), « la France reste un pays de lecteurs et les Français lisent de plus en plus de livres ». Un Français sur deux lit régulièrement et 91 % des français ont lu au moins un livre au cours des 12 derniers mois. Les femmes sont les plus grandes lectrices (93 %). Plus réservés, les jeunes sont tout de même de plus en plus nombreux à dévorer des livres, 15 % en 2015, contre 28 % en 2017.

 

Dans le sillage de cette poussée, le format numérique progresse. En 2017, le CNL recense 24% de lecteurs numériques contre 19% en 2015. Paradoxalement, c’est du côté des 65 ans et plus que la progression est la plus significative dans ce domaine. Ils étaient 8 % à s’adonner au format numérique en 2015 contre dorénavant 15 % en 2017.  Si le format numérique creuse son sillon, 67 % des Français restent fermement attachés au traditionnel et incontournable format papier.

 

Que ce soit pour approfondir ses connaissances, se faire plaisir, se détendre ou s’évader l’espace d’un instant, on ne compte pas les raisons de lire un livre. Amoureux du papier ou adepte du format digital, en vacances sur la plage, dans les transports ou bien simplement le soir avant de se coucher, le livre n’a pas fini de faire partie de notre quotidien.

Nous vous recommandons

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Voyage

Rome Appercu
HISTOIRE

Singeries et superstitions des rues romaines

Au détour de quelques rues du centre historique, au numéro 18 de la via dei Portoghesi, on peut voir s’ériger une tour aux allures médiévales : la Torre della Scimmia du Palazzo Scapucci.

Sur le même sujet