Toujours pas de règlement dans l'affaire du vol du pétrole cambodgien

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 28/03/2022 à 18:30 | Mis à jour le 28/03/2022 à 05:47
Photo : Photo from Ministry of Mines and Energy
plateforme pétrolière cambodgienne

Il y a dix mois, le pétrolier MT Strovolos volait près de 300 000 barils de pétrole brut cambodgien dans le golfe de Thaïlande. Le Cambodge n'a toujours pas obtenu de règlement.

 

Selon Cheap Sour, directeur général du pétrole du ministère des Mines et de l'Énergie, des discussions ont lieu entre les avocats cambodgiens et les représentants de l'opérateur de plate-forme pétrolière KrisEnergy et du MT Strovolos en Indonésie.

 

Les travaux sont en cours pour reprendre le pétrole mais il n'a pas pu dire quand la procédure serait terminée. Le Cambodge a déposé des documents supplémentaires sur la plainte.

 

"Notre avocat est actuellement en pourparlers avec des représentants de KrisEnergy et de MT Strovolos", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il fournirait des informations ultérieurement, lorsque l'affaire serait terminée.

 

Après la faillite de KrisEnergy, le MT Strovolvos s’est enfui.

 

Le pétrole avait été pompé par KrisEnergy dans le bloc A d'Apsara, dans les eaux cambodgiennes, et sorti clandestinement par le MT Strovolvos, exploité par World Tankers Management, en juin 2021.

 

KrisEnergy a annoncé le 4 juin être incapable de payer ses dettes. La sociètè avait loué le MT Strovolos pour servir de navire flottant de stockage et de déchargement.

 

Le 27 juillet, les autorités indonésiennes ont saisi le pétrolier et arrêté 19 membres d'équipage, 13 ressortissants indiens, trois ressortissants bangladais et trois ressortissants du Myanmar.

 

Le 25 août, World Tankers Management a démenti que le navire ait pris illégalement du pétrole brut au Cambodge.

 

La société a également demandé au gouvernement indonésien de libérer son équipage après les arrestations demandées par le Cambodge.

 

Ou Sokmean & Sam Sopich

Traduit avec l'aimable autorisation de Cambodianess afin que le lectorat francophone puisse y avoir accès.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale