Lundi 26 juillet 2021

Le pétrole cambodgien entre au musée

Par Raphaël FERRY | Publié le 10/06/2021 à 18:30 | Mis à jour le 10/06/2021 à 10:39
Ceremonie portant la première goutte de petrole cambodgien au memorial Gagnant Gagnant

Hier 9 juin, la première goutte de pétrole extraite des gisements cambodgiens a été cérémonieusement installée dans le monument Win-Win, à Phnom Penh, alors que la société qui exploite ces champs pétrolifères vient de déposer le bilan.

 

Selon l'agence de presse nationale Agence Kampuchea Presse, le pétrole, enfermé dans une ampoule de verre en forme de larme juchée sur un support doré (voir photo), a été installé dans le monument par le ministre de l'énergie et des mines Suy Sem et Tea Banh, ministre cambodgien de la défense.

Le pétrole cambodgien trouve sa place au mémorial Gagnant Gagnant

Le mémorial Gagnant-gagnant (en khmer : វិមានឈ្នះឈ្នះ) est un monument qui marque la fin de la guerre civile au Cambodge. Il a été inauguré le 31 décembre 2018 par le Premier ministre Hun Sen pour marquer la fin de la guerre civile. L’érection de ce  monument de 33 mètres de haut a coûté 12 millions de dollars. Il abrite le musée d'orientation Techo Sen, du nom de l'un des nombreux titres honorifiques de Hun Sen et sert de dépôt d'objets et de reliques de la longue carrière du dirigeant cambodgien. 

Dans son discours, Tea Banh a décrit l'extraction du pétrole comme

une première étape importante pour le pays dans le renforcement de ses capacités nationales et de son industrie pétrolière, gazière et énergétique.

 

Cela aurait dû être un grand moment pour le gouvernement cambodgien. Pendant plus de deux décennies, il a nourri l'ambition d'exploiter ses gisements de pétrole et de gaz offshore dans le golfe de Thaïlande, mais a eu du mal à faire décoller la production, en grande partie à cause de la dépression des prix mondiaux. 

En 2017, le gouvernement cambodgien a finalement signé une coentreprise avec la société singapourienne KrisEnergy pour développer plus de 3 000 kilomètres carrés connus sous le nom de bloc A, la production devant initialement commencer en 2019.

Selon l'AKP, le globe de verre de pétrole brut sera exposé dans le musée d'orientation Techo Sen, à l'intérieur du monument. L'huile a été baptisée "Patham Telak Pinthu Kampuchea", ce qui signifie "la première goutte d'huile du Cambodge" en pali, la langue sacrée des écritures bouddhistes.

Mémorial Gagnant Gagnant de Phnom Penh
Mémorial Gagnant Gagnant de Phnom Penh

Le dépôt de bilan de KrisEnergy

Hélas le 4 juin, cinq jours seulement avant la cérémonie, KrisEnergy a annoncé qu'elle déposait le bilan, affirmant qu'elle "n'est pas en mesure de payer ses dettes sur la base des engagements réels et/ou éventuels et qu'elle procédera à la liquidation". Si la filiale locale affirme qu'elle poursuivra ses activités au Cambodge, elle a porté un sérieux coup au rêve du gouvernement d'une prospérité financée par le pétrole.

Selon des rapports publiés dans des revues spécialisées, la société connaît depuis longtemps de graves difficultés financières et espérait que les recettes du champ pétrolier du bloc A au Cambodge l'empêcheraient de faire faillite. Hélas cela n’a pas été rendu possible par la faible production du bloc A

Début avril, KrisEnergy a déclaré que la production du champ cambodgien était inférieure à la moitié du taux initialement prévu, ce qui a incité le gouvernement à l'avertir qu'elle risquait des amendes, voire pire, si la situation ne s'améliorait pas. À la fin du même mois , une publication décrivait la société comme étant "au bord de l’effondrement".

Ainsi donc, espérons que la cérémonie d’hier n’est pas une simple mise au musée du pétrole cambodgien et que le gouvernement saura trouver les ressources pour que l’exploitation continue.

 

Ceremonie portant la première goutte de pétrole cambodgien au mémorial Gagnant Gagnant 2.jpg
"Patham Telak Pinthu Kampuchea" a été installé par le ministre de l'énergie et des mines Suy Sem et Tea Banh, ministre cambodgien de la défense.

 

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TECHNOLOGIES

Pourquoi les prochains smartphones seront-ils "made in India" ?

Augmentation de fabrication d’Iphones ou production d'équipements 5G par Nokia, arrivée de Samsung : l’Inde semble le lieu de prédilection pour les fabricants de smartphones en ce moment. Pourquoi ?