TEST: 2248

Le rapport sur la corruption au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 07/02/2022 à 18:30 | Mis à jour le 07/02/2022 à 10:23
Photo : Amy Chiniara / Transparency International
Rapport sur la corruption au Cambodge, un symbole d'amélioration

L'indice de perception de la corruption 2021, publié le 25 janvier par Transparency International, dont le siège est à Berlin, évalue 180 pays et territoires sur une échelle de 0 (très corrompu) à 100 (très propre). Le Cambodge a obtenu 23 points en progression de deux points par rapport à l’année précédente et se classe au 157e rang mondial.

 

Le rapport de Transparency International

Les meilleurs scores mondiaux (88 points ) sont obtenus par le Danemark, la Finlande et la Nouvelle Zélande. La France avec 71 points se classe au 22e rang mondial, la Belgique fait mieux avec 73 points et se classe 18e. La moyenne mondiale est de 43 points.


Transparency International mène des recherches et milite contre la corruption dans le monde entier, avec des sections dans 112 pays. Depuis 1995, son IPC annuel s'appuie sur 13 enquêtes différentes menées auprès d'hommes d'affaires et d'experts locaux et internationaux pour établir son classement.


Le score du Cambodge est resté entre 20 et 22 au cours des dix dernières années, plaçant systématiquement le Royaume derrière les autres pays de l’ASEAN.

 

Le gouvernement cambodgien réfute ce rapport

Le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan, a qualifié Transparency International de "pathétique" et a déclaré qu'il n'acceptait pas ses conclusions, rapporte Cambodianess.

Il a déclaré : 

 

Moi, le gouvernement royal, ne l'acceptons pas car elle ne montre pas la réalité du Cambodge.

 

Siphan a rétorqué que le gouvernement s'est déjà réformé pour être responsable et transparent, ajoutant qu'il estimait que les réalisations du gouvernement dans la mise en œuvre d'une forme de responsabilité sociale dans le secteur financier, entre autres, étaient significatives.

 

"Ce qui est important dans la lutte contre la grande corruption, c'est la responsabilité. Les appels d'offres, l'utilisation du budget national et la sollicitation du budget national ont été rendus responsables", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il pensait que Transparency International et d'autres organisations critiques à l'égard du gouvernement ne comprenaient tout simplement pas sa stratégie anti-corruption.

 

Il a ensuite suggéré que plus l'argent entre au Cambodge, plus le risque de corruption est faible, car les paiements effectués par l'intermédiaire des banques sont plus transparents et les institutions financières peuvent les contrôler.

 

"Les citoyens peuvent demander à voir les informations, à savoir si les dépenses de l'État sont correctes, ou si ceux qui reçoivent l'argent sont corrects", a-t-il déclaré. "Avec le système de responsabilité que nous avons mis en place, nous pouvons créer une société transparente grâce à la modernisation des systèmes d'argent et d'information."

 

Le point de vue des ONG sur la corruption

Mais les militants des droits de l'homme affirment que la corruption, profondément ancrée dans beaucoup de secteurs allant du système judiciaire à l'éducation signifie que peu de choses ont changé dans le pays.

 

Selon Transparency International, il y a deux ans, lorsqu'un étudiant cambodgien a dénoncé des tricheries massives lors d'un examen, le ministère de la Justice l'a accusé d'incitation, de calomnie et de diffamation, ce qui a eu pour effet de décourager les dénonciations futures.

 

Claudia de la Fuente, représentante adjointe du Bureau du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme au Cambodge a déclaré :

 

Le principal problème, selon moi, n'est pas l'absence de législation, mais la manière dont la législation actuelle est mise en œuvre et dont le système judiciaire contribue, ou non, à la lutte contre la corruption.

Un incident récent a impliqué un membre du personnel de l'unité anti-corruption accusé d'être lui même corrompu.

 

La révélation de ce genre d’affaire est finalement un bon signe car elle signifie qu’il n’existe pas d’immunité absolu. 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale