Quarantaine : le mot qui fait peur !

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 22/09/2021 à 02:00 | Mis à jour le 22/09/2021 à 02:00
centre de quarantaine cambodgien

Pour rouvrir les portes du pays aux touristes internationaux, Hun Sen a demandé au ministère du Tourisme de se pencher sur une procédure de quarantaine de 7 jours pour les touristes.

 

Pour rouvrir les portes du pays aux touristes internationaux, le Premier ministre Hun Sen a demandé au ministère du Tourisme de se pencher sur la procédure de quarantaine de 7 jours pour les visiteurs ayant un statut de vaccination complet.

 

Selon le Premier ministre, ces touristes pourraient quitter leur hôtel après ces sept jours, mais devraient rester dans un périmètre prédéterminé par les autorités.

 

La Thaïlande et le Vietnam ayant annoncé la réouverture prochaine de certaines zones touristiques aux étrangers vaccinés, le Cambodge doit en effet se pencher sur la question sans plus attendre. Le plus simple serait de dire : nous rouvrons à partir de telle ou telle date dans tout le pays aux visiteurs vaccinés, et nous veillerons à ce que toutes les dispositions de base pour empêcher la propagation de la maladie, qui sont maintenant bien connues, soient respectées.

 

Malheureusement, la situation sanitaire reste confuse et empêche de prendre une décision aussi claire et sans équivoque. En effet, nous assistons depuis quelque temps à une recrudescence du nombre de cas identifiés quotidiennement et les autorités de la ville de Siem Reap - porte d'entrée d'Angkor - ont dû à nouveau mettre en place un zonage de la ville pour endiguer l'épidémie. Et ce, alors que le taux de vaccination de la population est à l'heure actuelle l'un des plus élevés au monde.     

 

On comprend que, dans un tel contexte mixte, l'accueil des touristes étrangers nécessite des procédures adaptées. Quelles qu'elles soient, elles devront être mûrement réfléchies dans l'intérêt du pays bien sûr, mais aussi par égard pour les visiteurs. Le touriste n'est pas un homme d'affaires ou un travailleur étranger qui peut s'adapter à certaines contraintes qui lui est là par nécessité. Le touriste, a choisi une destination et espère y passer un bon moment. Il vient dépenser l'argent qu'il a gagné chez lui grâce à son travail et, ce faisant, fait vivre toute une industrie.         

Que ce visiteur soit contraint de rester dans un périmètre déterminé avec une liberté de mouvement pendant un certain temps, pourquoi pas, mais n'appelons pas cette période qui lui est imposée une quarantaine. Ce mot signifie maladie et exclusion.

Le contraire des voyages et des vacances qui sont la promesse de plaisir, de découvertes et d'interactions.

 

 

Article précédemment paru sur Cambodianess

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale