Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2248

Cambodge : les variants Delta à l’hôpital et les tests à la Poste

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 11/08/2021 à 02:00 | Mis à jour le 11/08/2021 à 11:11
lits d'hopitaux vides  2

Le ministère des Postes et Télécommunications vendra bientôt un autre type de test rapide COVID-19 pour 2 dollars a annoncé hier le ministre Chea Vandeth.

 

Les tests Covid en vente à la Poste

Le ministère a acheté ces tests en Chine, et les revendra prix coutant. La poste vendait déjà des tests d’origine coréenne, mais à destination des employeurs. 

 

Le Premier ministre a ordonné la vente de tests rapides COVID-19 aux utilisateurs finaux pour permettre au secteur privé de tester son personnel afin de mieux contenir une éventuelle transmission du virus, en particulier du variant Delta.

 

Toutefois l’utilisation de ces tests n’est pas anodine. Pascal Catry, pharmacien installé au Cambodge, pointait dans nos colonnes la nécessité d'une formation à leur emploi et leur interprétation.

 

Les variants Delta à l’hôpital ou dans un centre

Dans le cadre spécifique de lutte contre le variant Delta, tous les patients testés positif à ce variant ne sont pas autorisés à être traités à domicile, mais dans des centres de traitement COVID-19 ou des hôpitaux désignés en fonction de la situation de santé des patients.

 

Cette mesure concerne bien sûr à la fois les cas importés et ceux transmis localement.

 

D’après le ministère de la Santé, jusqu’au 7 août, le Cambodge avait détecté 385 cas de ce variant hautement contagieux sur des travailleurs migrants cambodgiens de Thaïlande, des passagers aériens, du personnel de santé et des populations locales.

 

Le 10 août le ministère de la Santé déplorait 499 nouveaux cas positifs de COVID-19 et 17 décès, ce qui porte le nombre total des victimes à 1.602. Des chiffres certes élevés mais à la baisse par rapport aux semaines précédentes.

0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

Religion

L’Église catholique du Cambodge accueille un nouveau prêtre français

Le père Etienne Lorta vient d’être nommé à la paroisse de Kampong Cham. Il a 62 ans et a été ordonné prêtre en 1992. Il a passé la majorité de sa carrière en Bretagne d’où il nous vient directement.