Dimanche 19 septembre 2021

Les pêcheurs cambodgiens échangent du plastique contre du riz

Par Raphaël FERRY | Publié le 26/07/2021 à 18:45 | Mis à jour le 27/07/2021 à 10:56
Photo : source Fondation Tampaing Snong Russey
des villageois cambodgiens prés d'un bateau sur les rives du lac

Dans le cadre du programme Plastic for Rice, les habitants d’un village sur le Tonlé Sap dans la province de Siem Reap se lancent dans une campagne de collecte des ordures avant la montée des eaux du lac. 

 

Les villageois de Peam Ta Uor vivant sur les rives du lac Tonle Sap participent à une campagne de collecte des déchets plastiques avant la crue du lac. Cette initiative est soutenue par la Fondation Tampaing Snong Russey afin de sensibiliser les communautés vivant sur la nécessité d’une bonne gestion des déchets plastiques afin de sauvegarder la biodiversité dans le lac.

 

De 6 à dix tonnes de déchets plastiques collectées

 

"Au cours de cette campagne, nous espérons collecter d'ici le 30 juillet au moins 2 000 sacs de déchets totalisant de 6 à 10 tonnes. » a déclaré Sea Sophal, fondateur et président de la Fondation Tampaing Snong Russey sur Facebook.

 

sac de déchets plastiques collecté par les villageois du Tonlé Sap
crédit Fondation Tampaing Snong Russey

 

"Actuellement, nous collectons les déchets tous les jours. Certains jours, nous collectons 20 à 30 sacs de déchets plastiques. Je les ai autorisés à transporter les sacs depuis la rive et à les placer dans des bâtiments de stockage à trois endroits. De nombreux déchets ont été jetés par-dessus bord par les passagers, les vendeurs et les marchands de poisson", a déclaré le chef de la commune de Keo Poa, Sans Chhoeury.

 

Le programme « du plastique contre du riz»

 

En fait, la campagne a été lancée par la Fondation Tampaing Snong Russey en collaboration avec la communauté de la commune de Keo Por, dans le cadre du programme « Plastic for rice » 

 

L’idée est de fournir du riz aux personnes qui collectent les déchets plastiques dans des sacs distribués à domicile. 5 kg de plastique peuvent être échangés contre 10 kg de riz. Ce programme a été inauguré à Keo Por, le 20 décembre 2020, par M. Neth Pheaktra, porte-parole et secrétaire d'État du ministère de l'Environnement,

des pêcheurs cambodgiens ramasse des déchets sur le tonlé Sap.
crédit Fondation Tampaing Snong Russey

 

Cependant, M. Sam Chhoeuy pense que ce programme peut être amélioré car « certaines personnes ne ramassent le plastique que lorsqu'on leur donne du riz. Autrement ils continuent à jeter des déchets comme avant » confie-t-il à thmeythmey.com

Le responsable a ajouté qu’il faudrait que les gens le fassent quotidiennement plutôt que de le faire de temps en temps pendant de tels programmes.

 

Ce programme va toutefois dans le bons sens puisque le Cambodge comme la plupart des pays en développement croulent sous les plastiques qui polluent l’environnement et nuisent à la beauté du pays quand ils ne finissent pas dans les océans.

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir