TEST: 2248

Pêche illégale, la police cambodgienne n’arrête pas les gros poissons

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 26/03/2022 à 18:30 | Mis à jour le 26/03/2022 à 06:30
Photo : Photo Sok Touch Facebook Cambiodianess
Photo from Sok Touch Facebook VOD

Lors de la clôture de la réunion annuelle du ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche, destinée à faire le bilan des travaux de l'année passée et à planifier l'année 2022., le Premier ministre Hun Sen a ordonné aux fonctionnaires de sévir contre les grands délits de pêche après s'être plaint que seuls les petits délinquants étaient arrêtés.

 

Le premier ministre dénonce la corruption 

 

Cambodianess rapporte qu’il a tenu les propos suivant : 

"Vous avez dit pouvoir sévir contre les crimes de pêche illégale , mais vous n'avez pu sévir que contre un ou deux rameurs. Vous n'avez pas sévi contre les pêcheurs qui pouvaient pêcher une à deux tonnes à la fois.

C’est la même chose avec la criminalité forestière: vous ne réprimez que les bûcherons, mais pas les véritables exploitants forestiers."

 

Le Phnom Penh Post rapporte qu’il a posé la question suivante 

 Ne pouvons-nous pas sévir contre ces commerçants corrompus ? Ou peut-être que nous ne le pouvons pas parce que nos fonctionnaires acceptent des pots-de-vin ? 

 

Dans un rapport récent, Transparency International qui juge le taux de corruption, avait classé le cambodge au 157e rang  mondial sur 180 pays.  Le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan, avait alors qualifié le rapport de Transparency International de "pathétique" et avait déclaré qu'il n'acceptait pas ses conclusions. 

 

L’importance de la pêche pour les cambodgiens

 

Plus d'un million de personnes dépendent directement du lac Tonlé Sap pour leur subsistance, et beaucoup d'autres en dépendent pour leur alimentation. Selon certaines sources, plus de 80 % de la population cambodgienne a le poisson comme principale source de protéines. Le Cambodgien moyen consomme environ 50 kilos de poisson par an.

 

 

Or, depuis quelques années, les prises ont considérablement diminuées. En grande partie à cause des barrages sur le Mékong qui perturbent l’hydrologie du lac, mais aussi en raison des pêches illégales qui entament les réserves de poissons.

 

 

Face à l’urgence de la situation, le Premier ministre a décider d’utiliser de gros moyens . Il a ordonné à l'armée d'utiliser des hélicoptères pour patrouiller sur le Tonlé Sap pour ainsi, attraper les gros poissons.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale