Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2248

Le grand couturier Mario Duyuchen célèbre les Cambodgiennes

Par Juliette FONTAINE | Publié le 21/03/2021 à 02:00 | Mis à jour le 21/03/2021 à 02:00
Photo : goBold Nomads
défilé groupe

Le 12 février 2021, le couturier pékinois Mario Duyuchen, célébrait les Cambodgiennes à travers son défilé de mode haute couture S/S 2020 à Siem Reap.
 

L’hommage au Cambodge d’un artiste international


Après avoir passé son enfance entre l’île Jeju et le nord est de la Chine, Mario Duyuchen traverse le Pacifique et part étudier Art & Design à Rome. À la fin de ses études, ressentant le besoin de se rattacher à ses racines, il repart pour Pékin et étudie la littérature chinoise moderne. Il rejoint quelques années plus tard l’Association de Luxe Mondial à Pékin qui forgera son expérience dans son domaine de prédilection. 

 

femme khmère défilé
Julien Thomas


Initialement arrivé au Cambodge pour des vacances, la situation sanitaire l’a maintenu au pays, dans lequel il est maintenant depuis 13 mois. Voulant rendre hommage au peuple qui l’a accueilli les bras ouverts, Mario dédie son défilé aux femmes khmères, à leur beauté orientale, à leur indépendance, à leur force. Cet événement fut d’ailleurs une occasion de collecter des fonds lors de l’après-spectacle pour ces jeunes femmes qui se battent pour soutenir leurs familles, grâce à la vente de pajamonos bien connues de Mario. À cette fin, une pièce gracieusement offerte par l'Artisan Lunetier Jacques Danger, a été mise aux enchères, ainsi que l'une des créations de Mario pour le défilé.

Un défilé novateur en hommage aux traditions khmères


C’est après 7 mois de travail que le grand couturier et designer, nous présente sa toute nouvelle collection : Blossom. 12 pièces uniques, chacune présentée par une jeune Khmère, n’ayant pour la plupart aucune expérience de la mode. 12 robes représentant chacune une fleur et la force qui la caractérise. 


L'événement a été le fruit des efforts conjoints d'une équipe internationale aux talents multiples qui a travaillé avec Mario afin de fournir une expérience inoubliable. C’est une jeune équipe de maquilleurs locaux s'est chargée de mettre en valeur les modèles.
L’artiste s’est entouré d’un groupe de sponsors locaux et internationaux, traduisant parfaitement le travail et le projet du designer.

musique khmère défilé
Peter Phoeng


Mario Duyuchen a choisi une approche transversal des arts traditionnels cambodgiens. À la mode, il a ajouté la musique et la danse à son événement. Lors du défilé, le collectif Sounds of Angkor fruit du travail de l ’ethnomusicologue français, Patrick Kersalé, ue nos lecteurs connaissent bien, a mis à l’honneur la musique traditionnelle khmère.

 La trompette et la conque utilisées par les interprètes ont été fabriquées à la main par le collectif. Ces instruments qui sont habituellement réservés à la Cour royale du Cambodge, aux cérémonies officielles ou bouddhistes, ont été joués pour la première fois pendant un défilé de mode. 

Après le défilé de mode, un groupe international nomade, CasAfro a donné un spectacle célébrant l'indépendance et la confiance des femmes khmères.

 

Juliette Fontaine

Juliette FONTAINE

Étudiante à Sciences Po Aix en Provence, j’effectue un stage au sein de la rédaction du Petit Journal Cambodge. Passionnée d’équitation, de nature et de voyages, je découvre Phnom Penh pour la première fois.
0 Commentaire (s) Réagir