Important raid de la police cambodgienne à Sihanoukville

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 27/09/2022 à 04:26 | Mis à jour le 27/09/2022 à 10:07
Photo : Les policiers de Sihanoukville en opération le 27 août 2022
lutte contre la traite d'etre humain sihanouk

Au cours de la semaine dernière d’importantes opérations de police visant des entreprises - Galaxy World Casino, le Jing Chhay Technology et Pao Yong Technology - soupçonnées d’ escroqueries en ligne  ont été menées à Sihanoukville.

 

 

Des opérations de grande ampleur

Bonne pioche, puisqu'un total de 935 étrangers qualifiés d'"immigrés illégaux" par les autorités car ils n’ont  pas de permis de travail, ont été découverts. Ces personnes sont originaires de Chine, du Laos, de Taiwan, du Vietnam, de Malaisie, d'Indonésie, d'Inde, de Thaïlande, du Bangladesh, du Myanmar et de Russie.

Lors de leur descente, les policiers ont constaté que sur les près de 1500 employés que comptaient en tout ces trois entreprises, certains étaient contraints d’effectuer ce que le communiqué de presse des autorités appellent "des heures supplémentaires au-delà du temps autorisé par la loi sur le travail." 

Ces opérations ont conduit à l'arrestation d'au moins 24 suspects, dont 11 Chinois et 8 Cambodgiens. Suite à l'inspection administrative, trois infractions liées à la criminalité ont été identifiées : les jeux d'argent illégaux, la traite des êtres humains et la prostitution.

 

La mobilisation de la police cambodgienne

Les autorités cambodgiennes semblent avoir enfin pris conscience du problème de la traite d’être humains qui frappe le pays.  Le réveil est brutal, car en juillet dernier, le Cambodge dénonçait le rapport des Etats-Unis sur la traite des êtres humains qui classait le pays au dernier rang de leur index sur la traite des êtres humains. Et de nombreuse voix s’étaient déjà élevées depuis longtemps  contre cette forme d’esclavage moderne.

Est-ce le ce rapport, est-ce les évasions massives d’employés séquestrés dans des casinos qui ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux ? Peu importe, l’important est que cette pratique infâme cesse.

Le mois dernier la police cambodgienne a secouru près de 900 personnes des griffes du crime organisé. 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale