Faute d’apocalypse le rassemblement des Kulen se disperse

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 02/09/2022 à 04:46 | Mis à jour le 02/09/2022 à 05:05
Photo : Facebook LPD japan
Baraquements ferme dans les kulen

Les quelque 15 000 à 20 000 personnes ayant cherché refuge dans les Kulen pour échapper à la fin de monde suite à la prophétie de Khem Veasna, un homme politique de l’opposition et mystique autoproclamé,  se dispersent et rentrent chez eux.

 

Force est de constater que la grande inondation annoncée pour le 30 août n’a pas eu lieu. Le pays devait être inondé, sauf la ferme de 37 hectares appartenant à un proche du guru.

 

Le rassemblement se disperse

 

Les autorités avaient tenté de dissuader les gens de rejoindre le rassemblement et avaient averti qu'elles prendraient des mesures s'il poursuivait son rassemblement au-delà du week-end.

 

C’est dans ce contexte que les organisateurs du mouvement, dont le propriétaire de la ferme Ny Chanpinith, mais pas Khem Veasna lui même, ont signé une lettre assurant que la congrégation se dispersera d'ici lundi. Ils ont ajouté qu'ils ne diffuseraient plus de messages apocalyptiques sur les réseaux sociaux. 

 

Le chef de la commune, M. Tha, a déclaré à VOD que les fonctionnaires avaient distribué des copies de la lettre signée aux fidèles et qu’ils commençaient à se disperser.

 

Hun Sen appelle à la réconciliation

 

Le Premier ministre Hun Sen a appelé la population à faire preuve de tolérance et à s'abstenir de toute discrimination à l'égard des adeptes de Khem Veasna. Rappelant que le sujet avait divisé certaines familles; que certains avaient vendu leur biens pour aller au rassemblement, quitté leur emploi.. il a lancé un appel au calme et à la réconciliation :

 

"J'en appelle à vous tous pour que l'indulgence et le pardon guident toutes les familles qui ont eu une dispute entre leurs membres au sujet de l'appel de Khem Veasna à ses disciples pour assister à la réunion à sa ferme. Et j'appelle les membres de la communauté à s'abstenir de toute discrimination à leur encontre, car en réalité, ce sont des victimes qui ont été trompées"

 

 

Le Premier ministre a aussi déclaré qu'il n'arrêterait pas immédiatement Khem Veasna, car cela reviendrait à jouer le jeu de l'homme politique.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale