Conférence : les secrets du métier de traducteur au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 09/08/2022 à 01:00 | Mis à jour le 09/08/2022 à 01:00
Photo : Pixabay
travail en équipe

Le 02 aout 2022 a eu lieu la 3ème séance de partage organisée par le Centre d’Employabilité Francophone de Phnom Penh (CEF) sur le métier de traducteur. A cette occasion, l’Agence Universitaire de la Francophonie au Cambodge (AUF) a invité pour la première fois un traducteur professionnel. Il a ainsi pu partager ses expériences auprès de plus d’une soixantaine d’enseignants, de jeunes étudiants et de professionnels.

 

Le Centre d'Employabilité Francophone

Créé à Phnom Penh en Septembre 2021, ce centre a vu le jour grâce à l’AUF. Il en existe des semblables dans les pays où s’installent les établissements membres du projet de l’AUF.

Le CEF est un véritable lieu de rencontre entre les professionnels et les enseignants, mais également les étudiants. De cette façon, ils peuvent bien sûr échanger à propos de leurs expériences, mais aussi sur des thèmes plus vastes qui concernent à la fois le monde éducatif et le monde professionnel.

 

centre d'employabilité francophone Phnom Penh
Facebook / Centre d'employabilité francophone de Phnom Penh

 

Son objectif est d’offrir des services de consultation et de formation concernant l’insertion professionnelle, et d’aider les jeunes actifs souhaitant  se lancer dans l’entreprenariat.

 

Les conseils d'un traducteur professionnel

La conférence s’est déroulée à l’Institut de Technologie du Cambodge, et avait pour invité Monsieur IM Lim. Enseignant de français et de traduction du département d’études francophones de l’université royale de Phnom Penh ; et ce depuis près de 30 ans, il a conseillé aux jeunes étudiants présents de se tourner vers une carrière de traducteur par passion :

 

À part la rigueur, la ponctualité, l’intégrité et la flexibilité selon la situation, un traducteur doit avoir la passion pour sa langue nationale.

 

Il a ensuite insisté sur la nécessité de rester humble lorsque l’on exerce le métier de traducteur. Selon lui, c’est un travail pour lequel on n’a jamais fini d’apprendre, et qui pousse celui qui l’exerce à se cultiver et à effectuer des recherches régulièrement.

 

En tant que traducteur, il ne faut pas être trop prétentieux, il vaudrait mieux avoir l’humilité, car on ne sait pas tout. On pourrait être fort dans un domaine, mais pas tous les domaines. C’est pourquoi, il faut savoir se renseigner avant auprès des experts ou des personnes qui travaillent dans le domaine où on va faire la traduction pour éviter la moindre erreur.

 

Enfin, en réponse à une question posée par M. Chann Sereiwath, ancien étudiant du Département d’études francophones, IM Lim a affirmé que malgré les progrès technologiques, les machines ne seraient pas capables de remplacer les traducteurs, car elles sont incapables de ressentir des émotions ; ce qui est pourtant nécessaire pour une traduction réussie.

 

Une conférence couronnée de succès

Mlle Reaksmei Tchintchin, étudiante ayant assisté à la conférence, a tenu à remercier les organisateurs de l’évènement :

 

Ce fut pour moi une séance de partage très enrichissante avec des expériences et des exemples personnels. Merci pour l'animation cher professeur IM Lim, merci à l'AUF Cambodge pour l'organisation.

 

Et elle est loin d’être la seule à avoir profité pleinement de cette opportunité. En effet, face au succès de la conférence, et à une forte demande des jeunes étudiants, enseignants et professionnels participants qui ont apprécié ce moment de partage, le CEF de Phnom Penh compte organiser une nouvelle session à l’avenir.

conférence AUF métier traducteur
AUF

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale