Brittany Soun, volleyeuse : "C’est mon rêve de jouer pour le Cambodge."

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 21/09/2021 à 18:30 | Mis à jour le 21/09/2021 à 12:32
Brittany Soun

Brittany Melirachana Soun joue au volleyball depuis qu'elle a 9 ans.  Et aujourd'hui, son rêve est de faire partie de l'équipe qui représentera le Cambodge aux Jeux d'Asie du Sud-Est de 2023. Elle espère jouer dans l'équipe féminine de beach-volley du pays.

"Actuellement, je suis en 11eme (équivalent à la première) et je joue pour l'équipe de volley-ball du lycée Campolindo » (san Francisco) , a déclaré l'athlète de 16 ans, ajoutant qu'elle est également en cours de recrutement pour l'équipe de beach volley  de l'université de première division.

Britanny est née en Californie aux États-Unis, de parents cambodgiens partis pour fuir la guerre et le régime des Khmers rouges. Aujourd'hui, la famille comprend 7 enfants. 

 

Brittany Soun (deuxième à partir de la gauche) et sa famille. Photo fournie
Brittany Soun (deuxième à partir de la gauche) et sa famille. Photo fournie

 

À la question de savoir pourquoi elle aime le volley-ball, Brittany répond qu'elle a grandi dans une famille de volleyeur. Son père, qui y jouait , a entraîné sa sœur aînée. "J'ai assisté à presque tous les tournois de ma sœur pendant 2 ou 3 ans avant de rejoindre ma première équipe quand j'avais 9 ans", a-t-elle déclaré, ajoutant que son frère de 10 ans sera probablement meilleur joueur qu'elle quand il sera grand.

 

Se concentrer sur le beach volley

Il y a quelques mois, Britanny a commencé à jouer au beach-volley en compétition, car elle est tombée amoureuse de ce sport. "J'adore jouer toute la journée dans le sable, surtout près de l'océan.

 

"Je suis devenue plus assidue en beach volley et j'ai participé à 10-12 tournois", dit-elle. "J'étais curieuse de savoir s'il y avait d'autres joueurs cambodgiens de beach-volley, et j'ai alors découvert que le Cambodge avait annoncé qu'il mettait sur pied une équipe nationale féminine."

 

Cela, ainsi que  le fait que le Cambodge accueillera les Jeux d'Asie du Sud-Est (SEA Games) en 2023, a rendu Britanny encore plus déterminée à s'entraîner et à viser une sélection dans l'équipe cambodgienne.

 

Son père et sa mère l'ont encouragée à poursuivre dans cette voie, dit-elle. "De plus, mon grand-père Soun Savoun, qui adore le volleyball et vient à tous mes matchs, m'encourage également à jouer aux Jeux SEA."


Soutenue pas sa famille, Brittany a pris contact avec la Fédération cambodgienne de volley-ball. "J'ai envoyé ma vidéo à quelques contacts que j'ai trouvés en ligne à la Fédération cambodgienne de volley-ball", raconte-t-elle. "M. Lan Ten [un responsable de la fédération] m'a répondu en me disant qu'il serait intéressé par ma participation aux Jeux SEA 2023 pour le Cambodge.

 

"Il m'a ensuite mise en contact avec Andy Oun, un membre du conseil d'administration de l'association sportive USA-Cambodge", a-t-elle ajouté.

 

Encourager d'autres filles et femmes cambodgiennes à pratiquer des sports de compétition 

Selon Britanny, il n'y a pas d'autre fille cambodgienne  engagée dans les sports de compétition à part elle dans son école. Cela lui a donné encore plus de courage pour prouver aux autres qu'une Cambodgienne comme elle peut être douée pour le sport.

 

"Je suis très fière d'être cambodgienne et je veux montrer aux gens que les filles cambodgiennes peuvent aussi être bonnes en sport", a-t-elle déclaré.

 

C'est mon rêve de jouer pour le Cambodge et surtout d'inspirer les jeunes cambodgiens à jouer au volley-ball et à faire du sport et du fitness.

Le Cambodge est prêt à accueillir les Jeux SEA régionaux en 2023. Le pays s'est investi à la fois sur le développement des infrastructures et sur le soutien aux athlètes nationaux - hommes et femmes - en termes de formation pour les aider à renforcer leurs capacités dans les différents sports en vue des prochaines compétitions.  


Ung Chamroeun 

Cet article est paru initialement dans Cambodianess.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale