Vendredi 3 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La fédération équestre du Cambodge se prépare pour les SEA Games 2023

Par Virginie Vallée | Publié le 19/02/2020 à 20:00 | Mis à jour le 19/02/2020 à 20:00
Photo : Une compétition équestre organisée au Cambodian Country Club dimanche 9 février. Crédits : Virgnie Vallée / Lepetitjournal.com Cambodge
equitation cambodge

Dimanche 8 février, le Cambodian Country Club et la fédération équestre cambodgienne organisaient le premier concours de sauts d’obstacles de la saison 2020, en vue des jeux d’Asie du Sud-Est de 2023.

La fédération équestre cambodgienne (CEF) se prépare aux SEA Games en créant un vivier de jeunes athlètes motivés et bien formés. Les SEA Games (jeux d’Asie du Sud-Est) se tiendront à Phnom Penh en 2023, et regrouperont le Cambodge, la Thaïlande, la Birmanie, la Corée du Sud, le Vietnam, le Laos, la Malaisie, Singapour, les Philippines, l’Indonésie et Brunei. La fédération sélectionne dans les quelques centres équestres à travers le pays pour trouver des cavaliers volontaires qui constitueront l’équipe nationale. L’équitation n’est pas une tradition au Cambodge même si le roi Sihanouk aimait monter à cheval à Fontainebleau et que la princesse Bopha Devi se rendait régulièrement au country club pour assister à des concours équestres. Pour trouver de jeunes recrues cambodgiennes, la fédération travaille aussi avec l’association Maddox Chivan Children’s Center. Une fois par semaine, les enfants défavorisés de cette association se rendent au country club de Phnom Penh pour suivre un cours d’équitation. « Notre fédération n’a pas un gros budget. Nous en tirons avantage. Comme nous ne pouvons pas emmener nos chevaux lors de compétitions à l’extérieur nous en louons. Notre équipe de cavaliers sait donc s’adapter à tous les chevaux. C’est avec un cheval de location que nous avons obtenu la médaille de bronze en endurance lors des SEA Games aux Philippines », annonce fièrement Mona Tep, la présidente de la fédération.

Il y a quelques années le Cambodge comptait 30 000 chevaux utilisés pour le transport et l’agriculture. En 2016 il n’en restait que 9000, dont un peu moins d’une centaine répartie dans les différents centres équestres du pays à Phnom Penh, Siem Reap, Kompong Chnang, à Sihanoukville ou dans le Kirirom. Les autres animaux continuent de servir au transport sur les routes non goudronnées. La fédération organise de nombreux événements équestres dans les différents clubs comme des concours de saut d’obstacle et d’endurance. En revanche, le Cambodge n’est pas équipé pour la discipline des courses hippiques. D’ailleurs les chevaux utilisés au Cambodge pour les sports équestres sont souvent des chevaux de course venus de Thaïlande. Le chef équestre de la fédération Sopharith Hoy revient d’une formation en Malaisie sur la reconversion des chevaux de course en chevaux de saut d’obstacles. La fédération équestre cambodgienne existe depuis 2006 et compte plusieurs entraineurs sportifs, des bénévoles et deux vétérinaires équins.  « Nous travaillons aussi parfois avec la Cambodia Pony Welfare Organization (CPWO), une ONG dont les vétérinaires soignent gratuitement les chevaux dans la campagne cambodgienne », précise Rinda Nop, le vétérinaire en chef. La présidente de la fédération souligne l’importance d’avoir pour chaque compétition une équipe de soignants du Royal Phnom Penh Hospital prête à intervenir rapidement en cas d’accident.

Le Cambodian Country Club (CCC) œuvre lui aussi en faveur de l’équitation au Cambodge. Le centre équestre héberge trois chevaux et treize poneys. Beaucoup appartiennent au club mais quelques-uns sont en pension pour des propriétaires. « Nous organisons des rencontres pour les écoles internationales ou d’autres événements sportifs. Le bien-être des animaux reste notre priorité et nous prenons soin de gérer la logistique au mieux pour ne pas stresser les chevaux qui sont des animaux très sensibles », explique Thierry Neou, le responsable hôtel, sports et événements du CCC. Des camps sportifs sont organisés au country club pendant les vacances scolaires durant lesquels les enfants pratiquent l’équitation le matin, déjeunent au club puis pratiquent une autre activité sportive l’après-midi comme la gymnastique, le basket ou le tennis. Très proche de la fédération cambodgienne d’équitation, le club travaille aussi avec la fédération cambodgienne de tennis.

Toujours en partenariat avec la fédération cambodgienne d’équitation, le Cambodian Country Club reçoit une fois par semaine des enfants de l’association Pour un Sourire d’Enfant (PSE) ayant des déficiences physiques ou mentales pour des séances d’équithérapie. Cette approche thérapeutique permet de créer une relation particulière entre le cheval et l’enfant qui en prend soin, ce qui facilite par la suite les interactions du patient avec le monde extérieur. Chaque année, PSE envoie à la fédération un rapport sur l’évolution de la santé des enfants. Deux anciens bénéficiaires de PSE sont aujourd’hui palefreniers et font partie des cinq membres de l’équipe de soigneurs du country club. « Il s’agit d’un travail d’équipe. Nous avons besoin de prendre soin de nos animaux car sans cheval ou sans cavalier il n’y a pas de concours », précise Mona Tep qui veille à ce que les chevaux ne souffrent pas de la chaleur tropicale et prennent du temps pour se reposer entre les épreuves. « L’herbe donnée aux chevaux pour les nourrir est nettoyée pour enlever d’éventuelles traces de pesticides », ajoute celle pour qui les soins apportés aux animaux sont essentiels.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles