TEST: 2248

Jordan Windle, un autre khmer aux JO de Tokyo aujourd'hui

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 07/08/2021 à 02:00 | Mis à jour le 07/08/2021 à 02:00
Photo : Jordan Windle champion de plongeon
Jordan Windle champion de plongeon khmer

Jordan est né à Sihanoukville le 13 novembre 1998. À l'âge d'un an, il a été abandonné. Adopté par un américain il participe aujourd’hui  aux JO de Tokyo à l’épreuve du plongeon à 10 m.

 

Jordan est né à Sihanoukville, au Cambodge, le 13 novembre 1998.  À l'âge d'un an, il a été abandonné et placé dans le centre pour femmes et enfants de Chom Chao. A l’âge de 18 mois il a été adopté par Jerry Windle un américain.

 

L’adoption au Cambodge du petit Pisey  

 

"Dès mon plus jeune âge, j'ai toujours su que je voulais être père", a déclaré Windle à "Good Morning America". "C'était quelque chose d'inné dans ma personnalité".

Mais Windle est également gay, ce qui, à l'époque, il y a deux décennies, l'empêchait de réaliser un jour son rêve de paternité.

 

"J'ai été un peu triste et déprimé par le fait que je ne pourrai jamais avoir d'enfant", a-t-il confié à  abc7news.com  . "Mais je l'avais accepté."

 

Or un jour alors qu’il attendait dans le cabinet d'un médecin en Floride, il a commencé à lire un magazine qui présentait le profil d'un père célibataire ayant adopté un fils.

 

"J'ai appelé l'agence et j'ai simplement demandé s'il était possible pour un célibataire d'adopter, et ils ont répondu par l'affirmative. "J'ai reçu un paquet d'informations et un formulaire de demande environ une semaine plus tard et j'ai pris probablement trois jours pour remplir tous les documents,  fait  prendre mes empreintes digitales,  rempli  mes informations de base, j'ai tout fait."

 

Peu de temps après avoir fait sa demande d'adoption, M. Windle a appris qu'un garçon se trouvait dans un orphelinat au Cambodge et qu'il était disponible pour l'adoption. Lorsque l'agence d'adoption a envoyé une photo du garçon, qui s'appelait à l'époque Pisey, ce qui signifie "petit chéri" en cambodgien, M. Windle a su qu'il s'agissait de son fils.

 

"C'était fait à la seconde où j'ai ouvert l'enveloppe et vu cette photo", a-t-il dit. "J'ai envoyé une photo de moi et leur ai demandé de la lui donner en collier et de lui expliquer que j'étais son papa et que j'allais venir le chercher."

 

Windle a ramené son fils, qu'il a appelé Jordan, aux États-Unis en juin 2000, cinq mois après avoir entamé la procédure d’adoption.

 

Jordan Windle enfant avec pere Jerry Credit Jerry Windle
Jordan Windle enfant avec son père Jerry. Crédit : Jerry Windle 

 

Jordan plonge depuis l’âge de 12 ans

 

Vingt ans plus tard, après s'être classé deuxième aux essais olympiques en juin, l'aîné de l'Université du Texas à Austin participait aux épreuves préliminaires de la plateforme masculine de 10 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo vendredi. Le plongeur a passé les 15 dernières années à se préparer pour ce moment.

 

Windle, qui a été la plus jeune personne à se qualifier pour les essais olympiques de plongeon à l'âge de 12 ans, a fait des vagues dans ce sport depuis qu'il a commencé à plonger à l'âge de 7 ans dans un camp d'été aquatique dans le sud de la Floride.

Windle a été six fois champion national junior individuel, sept fois champion national senior et deux fois champion NCAA *, établissant un record masculin de plongée à la plateforme lors des championnats Big 12 en 2018.  

 

Windle raconte qu'en tant qu'adopté transracial, il a été victime d'intimidation dans son enfance parce que son père était homosexuel "et qu'il était différent en général". Allié de longue date de la communauté LGBTQ, Windle utilise sa plateforme pour éduquer et encourager les autres à soutenir les personnes marginalisées et a participé à la campagne anti-intimidation "It Gets Better" lorsqu'il était plus jeune.

 

Jordan a un drapeau cambodgien tatoué sur le bras

 

Lorsque Jordan est revenu au Cambodge en 2016 en tant que champion national, son arrivée a provoqué une tempête médiatique. Son exposition de plongée à Phnom Penh a été suivie par des centaines d'écoliers et d'orphelins locaux  auxquels il s'est adressé par l'intermédiaire d'un traducteur.  

 

Depuis qu'il a intégré l'équipe olympique de plongeon des États-Unis, Jordan a constaté un afflux de fans cambodgiens qui le suivent sur les médias sociaux.  

 

Jordan Windle Team USA

 

"Cela fait chaud au cœur de savoir que les gens sont prêts à me tendre la main et à partager certaines de leurs histoires, ainsi que certaines des similitudes que nous avons, parce que cela créer un lien plus fort avec l'endroit d'où je viens et me donne envie de les aider encore plus", a déclaré Jordan Windle, qui s'est fait tatouer le drapeau cambodgien sur son biceps gauche le jour de Thanksgiving quand il a eu18 ans.

 

L'athlète olympique prévoit de retourner au Cambodge à l'avenir et espère un jour y lancer un programme de plongée à but non lucratif.

 

"Lors de mon séjour...j’ai découvert  qu'il y a des gens qui cherchent une opportunité", a-t-il déclaré. "Je  souhaite  partager mon histoire et leur donner cette occasion de tenter leur chance et de vivre une belle vie.  »

 

Hier, Jordan, avec un total de 390,05 points a fini 15e des épreuves de série et s'est qualifié pour les demi finales qui se déroulent aujourd’hui.

 

* La National Collegiate Athletic Association, ou NCAA (que l'on prononce aussi « N-C-Double-A » ou « N-C-Two-A » en anglais), est une association sportive américaine organisant les programmes sportifs de nombreuses grandes écoles et universités aux États-Unis. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale