Samedi 22 septembre 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PETITE ENFANCE - Laissez la colère de vos enfants s'exprimer librement

Par Petite enfance | Publié le 23/02/2018 à 00:00 | Mis à jour le 23/02/2018 à 00:00
patrick-fore-358120-unsplash

Les crises de colère chez les tout-petits sont l'un des aspects les plus difficiles quand on est de jeunes parents mais elles aident au développement de votre enfant sur le long terme. Nous avons tendance à nous sentir comme de bons parents quand nos enfants sont souriants et à l'aise, mais nous pouvons nous sentir impuissants et être accablés quand ils sont allongés sur le sol en train de donner des coups de pied et de crier. Cependant, croyez-le ou non, les crises de colère de vos enfants jouent un rôle très important sur le plan émotionnel et aident à son épanouissement. Nous pouvons par contre apprendre à être plus calmes pour gérer ce type de crises.

 

 

Les larmes contiennent du cortisol, l'hormone du stress. Quand nous pleurons, nous libérons littéralement le stress de notre corps. Les larmes aident également à baisser la tension artérielle et à améliorer le bien-être émotionnel, à condition qu'il y ait un proche à proximité pour nous soutenir. Vous avez peut-être remarqué que lorsque votre tout-petit est au bord d'une crise, rien ne lui paraît être juste. L’enfant est en colère, frustré et il pleurniche sans s'arrêter. Vous avez peut-être aussi remarqué qu'après la tempête, l’enfant est de bien meilleure humeur. Cela aide beaucoup si nous laissons la colère de nos enfants exploser sans essayer de les interrompre, afin qu'ils arrivent au bout de leurs émotions contrariées.

 

L’année dernière, au Carrousel nous avons eu un enfant de 5 ans. Il jouait avec des Legos et brusquement il a eu une crise de colère parce qu'il était coincé dans sa construction. Cependant, après avoir fait sa crise, il s'est assis et a réparé la structure de Lego. Nous avons assisté à de nombreux moments comme celui-ci, où un enfant se débat et exprime sa frustration. Cela l'aide à se vider la tête pour résoudre leurs problèmes et trouver plus facilement la solution. L'apprentissage est aussi naturel pour les enfants que la respiration. Mais quand un enfant n'est pas capable de se concentrer ou d'écouter, il y a généralement un problème émotionnel qui bloque ses progrès. La recherche suggère que pour apprendre, un enfant doit être heureux et détendu, et l'expression d'un trouble émotionnel fait partie de ce processus.

 

Votre enfant pourrait mieux dormir si des crises de sommeil se produisent. Les problèmes de sommeil apparaissent souvent parce que nous, les parents, pensons que la meilleure approche pour les crises et les troubles est d'essayer de les éviter à tout prix. C'est faux car, ensuite, les émotions refoulées d'un enfant éclateront inévitablement quand son cerveau sera au repos. Tout comme les adultes, les enfants se réveillent aussi parce qu'ils sont stressés ou qu'ils essaient de résoudre l'équation d'un problème qui se présente dans leur vie. Permettre à votre enfant d'arriver au bout de sa crise améliore son bien-être émotionnel et peut l'aider à dormir "comme un bébé".


Parfois, les émotions des enfants se manifestent par d'autres moyens, tels que l'agression ou le refus de coopérer à des tâches simples comme s'habiller ou se brosser les dents. Ce sont tous des signes communs que votre enfant est aux prises avec ses émotions. Avoir une grande colère aide votre enfant à libérer les sentiments qui peuvent nuire à son moi naturel et le rendre par la suite nettement plus coopératif.

 

À mesure que votre enfant grandira, il pleurera beaucoup moins, rassurez-vous. C'est en partie dû à sa maturité et à sa capacité à apprendre à réguler ses émotions. Le plus difficile c’est d’arriver à s'intégrer dans une société qui ne tolère par vraiment les débordements émotionnels. Lorsque nous, les adultes, sommes en colère ou stressés, c'est souvent parce que nous avons aussi besoin d'un bon cri! Il est difficile pour les adultes, et en particulier pour les hommes, de se laisser aller à leurs sentiments, de se connecter à leurs émotions. Alors laissez votre enfant avoir sa petite crise d'humeur de temps en temps, tant que ses émotions s’expriment encore librement.

 

Quand nous sommes présents lors de l’une de ces crises, cela nous grandit nous aussi. Quand nous étions jeunes, nos parents n'ont peut-être pas eu cette même empathie, à vous donc de redresser le tir avec vos propres enfants. Les contrariétés de ces derniers peuvent déclencher chez nous des souvenirs très forts et nous éclairer sur la manière dont nous avons nous-mêmes été traités, des choses dont nous n’avions pas du tout conscience. Être parent peut être une voie de guérison pour nos propres blocages émotionnels par l’exercice de l’écoute et de la compréhension. On apprend autant de nos enfants qu'ils apprennent de nous, parfois bien plus. 

 

Après des moments émouvants avec votre enfant, prenez le temps de vous exercer à votre tour, de parler avec un ami, de rire et de pleurer, de vous laisser aller à vos émotions. Rester calme exige de la pratique, mais lorsque nous y parvenons, nous progressons de manière notable pour devenir de meilleurs parents. Avoir des enfants c’est aussi retrouver la part d’enfance qui sommeille en chacun de nous et même si vous pensiez l'avoir laissée derrière vous, elle est toujours là et ne demande qu'à s'épanouir. Laissez-vous aller à votre tour. 


 

Le-Carrousel-école-maternelle-Bucarest

Petite enfance

Une mine de conseils pratiques pour accompagner le développement des tous petits, en collaboration avec Le Carrousel, école maternelle et primaire francophone à Bucarest
0 Commentaire (s)Réagir