Édition internationale
  • 23
  • 0

Les 15 choses à savoir avant d'habiter en Allemagne

S’expatrier, c’est partir à l’aventure. Et cela ne va pas sans son lot de surprises. Afin que vous puissiez vous intégrer au mieux, voici les 15 choses à savoir avant d’habiter en Allemagne.

photo de l'entrée fleurie d'un Biergartenphoto de l'entrée fleurie d'un Biergarten
© Sven Mieke - Unsplash
Écrit par Perrine Ketelers
Publié le 24 août 2023, mis à jour le 23 septembre 2023

Transport et circulation

1. Le ticket de transport à 49 euros

Le Deutschland-ticket est l’abonnement de transport à acquérir pour une expatriation en Allemagne. Pour un coût de 49 euros par mois, celui-ci vous permet d’emprunter tous les trains régionaux ainsi que les transports en commun publics dans toute l’Allemagne. Lancé en mai 2023, l’Allemagne innove avec ce ticket, en promouvant les déplacements en train. Cette démarche cherche à la fois à stabiliser les prix des transports mais s’inscrit aussi et surtout dans une perspective écologique, durable et climatique.  

Le prix est au mois, mais l’abonnement se fait à l’année. Ainsi, si vous souhaitez prendre le ticket pour seulement 1 mois, n’oubliez pas de résilier directement votre abonnement. Aucun coût supplémentaire n’est nécessaire et cela s’effectue en seulement quelques clics sur le site de la Deutsche Bahn.

 

2. Les pistes cyclables

La culture du vélo est particulièrement présente en Allemagne. Grâce aux nombreuses pistes cyclables, cette pratique du vélo est devenue très populaire et confortable. Les villes se sont adaptées entièrement aux deux roues. Les pistes cyclables partagent majoritairement le trottoir avec les piétons, et de manière plus rare, partagent la route avec les voitures. Elles sont très reconnaissables, soit par leur couleur rouge, soit par un design de bitume différent.

photo d'une piste cyclable allemande avec un vélo passant dessus
Piste cyclable allemande - © Perrine Ketelers LPJ Berlin

Cependant, ces pistes sont exclusivement réservées aux vélos ou aux trottinettes électriques. En tant que piéton, ne vous avisez pas de mettre ne serait-ce qu’un pied sur la piste, au risque de vous faire klaxonner, de vous entendre crier "Fahrradweg!" ou pire percuter.

 

3. Les autoroutes allemandes

Les autoroutes allemandes n’ont pas de limitations de vitesse sur certaines portions. Encore aujourd’hui, cette législation fait débat en Allemagne. Au grand damne du parti écologiste d’Allemagne – Die Grünen-, vous pourrez rouler à la vitesse qui vous plait sur environ 60% des autoroutes allemandes. Dans une certaine mesure bien-sûr, le milliardaire tchèque Radim Passer a été arrêté pour avoir roulé à 417km/h en 2021.

 

4. Les feux rouges

Pour continuer sur le respect des règles, il est impératif de s’arrêter aux feux rouges pour piétons ou pour vélos (sans parler de ceux pour la circulation des voitures évidemment). La mauvaise habitude française veut que toute personne traverse quand le feu est rouge, s’il n’y a pas de voitures à l’horizon. Cependant en Allemagne, cela n’est pas imaginable. Peu-importe l’heure de la journée, à 3 heures du matin sans personne dans les rues ou aux heures de pointes, si le feu est rouge, il faut s’arrêter.

 

Les traditions allemandes

5. La ponctualité

L’un des clichés connu sur les Allemand.e.s est le respect des règles. Dans ce respect des règles, on peut comprendre la ponctualité. Si un rendez-vous professionnel ou personnel est fixé à une heure, il faut s’y tenir et même prévoir un peu d’avance. La ponctualité est considérée comme une marque de respect vis-à-vis des autres.

De manière générale, ce cliché se confirme très souvent dans le quotidien outre-Rhin et il est donc conseillé de garder le fameux quart d'heure de politesse pour les soirées entre Français.

 

6. On fete son anniversaire la veille au soir (reinfeiern)

En Allemagne, il existe une manière très spécifique de fêter son anniversaire. C’est ce qu’on appelle « Reinfeiern ». Cette expression signifie « fêter dans » ou « entrer en fête ». En pratique, cela consiste à fêter son anniversaire la veille du jour J. Pourquoi ? Afin de commencer ce jour de fête tout en étant entouré par ses proches dès les premières minutes.

Reinfeiern ou comment célébrer son anniversaire en Allemagne (lepetitjournal.com)

 

7. Les petits déjeuner salés

Bien que la France et l’Allemagne soient des pays frontaliers, les différences culturelles sont nombreuses. A commencer par le petit-déjeuner. Le petit-déjeuner traditionnel français est sucré, le petit-déjeuner allemand, lui, est salé. A base de charcuterie, fromages, légumes, œufs, les possibilités sont nombreuses. Les pains sont divers et variés, en passant du pain noir, au pain avec des graines, ou au pain blanc. Mais ce petit-déjeuner n’est pas seulement salé, il est accompagné de confiture, café, thé, yaourt, muesli, de quoi varier les plaisirs.

 

Photo d'un petit déjeuner allemand avec charcuterie
Petit déjeuner allemand - © Kai 'Oswald' Seidler - Wikimédia

 

Aspects techniques

8. La EC karte et l'argent liquide

Mais, quel moyen de paiement utiliser pour prendre un tel petit déjeuner en Allemagne ? Il faudra surement privilégier le liquide. En effet, longtemps méfiante vis-à-vis de la carte bancaire, l’Allemagne a pris du retard quant à sa mise en place. Aujourd’hui, même si son utilisation s’est généralisée, vous trouverez des magasins locaux la refusant. De plus, si la carte est acceptée dans un magasin, les cartes Visa ou MasterCard, telles qu’on les connait en France, ne sont souvent pas les bienvenues. Seules les EC Karte (carte Eurochèque) ont un accès VIP. Ainsi, il faut prévoir de retirer du liquide régulièrement.

 

9. L’administration allemande

En expatriation, une des premières démarches que vous allez devoir réaliser est l’inscription à la mairie de votre ville, le fameux Anmeldung. Cette inscription est nécessaire si vous restez plus de 3 mois en Allemagne. Plusieurs documents sont à déposer pour effectuer l’Anmeldung, tels qu’une copie de carte d’identité et une attestation de résidence. Vous aurez l’occasion de découvrir l’administration allemande dès ce moment. L’administration allemande peut parfois être compliquée à appréhender, notamment car elle connait une digitalisation et une numérisation moins avancée que l’administration française.  

 

11. Le Datenschutz,  ou la protection des données

En Allemagne, on ne rigole pas avec la protection des données – le Datenschutz. Le droit à la vie privée est particulièrement important et ce même sur internet. L’Allemagne est avec l’Irlande, le leader européen dans ce domaine. Entre transparence, consentement, obligation d’informations, le Datenschutz est basé sur l’autodétermination informationnelle. Beaucoup de termes techniques, mais une protection des données assurée.

 

Vie pratique

11. Le recyclage

En Allemagne, le recyclage s’apparente presque à une religion. Très codifié, le tri peut s’avérer compliqué.  En effet, l’Allemagne ne compte pas une, ni deux, ni trois, ni quatre, mais bien cinq poubelles.

 

photo de 4 poubelles colorées alignées dans une rue
© Pawel Czerwinski - Unsplash

 

On retrouve dans un premier temps, les poubelles pour déchets recyclables. Dans celles-ci, il existe 3 catégories :

  1. Le papier propre et le carton trouvent leur place dans la poubelle bleue. 
  2. Le verre : des poubelles spécialisées se trouvent partout en ville et parfois même dans les co-propriétés.
  3. Le reste, entre autres : le plastique, l’aluminium à mettre dans la poubelle jaune.  

Les trois doivent être différenciées. Une attention particulière doit être portée au plastique, il est important de rincer les éléments ayant pu contenir des aliments (comme les yaourts).

Dans un second temps, on retrouve les poubelles à destination des déchets alimentaires compostables, aussi appelées Biomüll. La poubelle corresondante est verte.

Finalement, les déchets résiduels non-recyclables trouvent leur place dans un sac fermé dans la poubelle noire ou grise appelée Restmüll.

 

12. La plupart des bouteilles sont consignées

En lien avec ce dernier point, une pratique devenue la norme en Allemagne est la consigne des bouteilles (Pfand). Une grande majorité des bouteilles achetées en magasin s’avèrent être consignées. Ainsi, ne jetez pas votre bouteille de soda, d’eau gazeuse ou de bière, mais rendez-vous à l’entrée de l’enseigne dans laquelle vous l’avez achetée. Dans les halls de magasins se trouvent des machines, dans lesquelles les bouteilles peuvent être rendues. En fonction des bouteilles, cela peut aller de 0,8 à 0,25 centimes de consigne.

Dans le cas où vous ne pourriez pas rendre les bouteilles, posez-les à côté d’une poubelle dans la ville ou à un endroit visible. Cela permettra aux personnes dans le besoin de les récupérer facilement.

 

13. Tout est fermé le dimanche

Spécialité allemande : tout est fermé le dimanche. Jour de repos par excellence, personne ne doit travailler. C’est ce qu’on appelle le « Sonntagsruhe », le silence du dimanche. A l’exception des services d’urgence, des restaurants et des activités culturelles, tous les commerces sont fermés.

 

14. L’eau est payante… et souvent plus chère que la bière

Dans la plupart des restaurants, il n'est pas bien vu de demander de l'eau du robinet (Leitungswasser). Certains vous factureront même le verre d'eau sur l'addition. Alors oui, au restaurant, c'est le moment de vous faire plaisir, que ce soit dans l'assiette ou dans le verre. Fun fact au pays de la bière, si vous demandez une bouteille d'eau minérale, vous serez peut-être étonnés de voir que le même volume de bière est souvent moins chère.

 

15. On ne laisse pas les pourboires sur la table, mais on arrondit l’addition

Dernier point pour être prêt pour une expatriation en Allemagne : quelle est la coutume concernant les pourboires ?

 

Comment fonctionnent les pourboires en Allemagne ? (lepetitjournal.com)

 

En France, lorsque l’on souhaite laisser un pourboire, on le pose sur la table avant de partir. Cependant, en Allemagne, le « Trinkgeld » est donné directement au serveur.se. Pour cela, il suffit d’arrondir l’addition au moment du paiement auprès du serveur.se. Bien que les pourboires soient inclus dans le prix, il est conseillé d’ajouter entre 5 à 10% du prix de l’addition en pourboire.

 

Maintenant, que l’expatriation en Allemagne n’a plus de secret pour vous, vous êtes prêts à entreprendre cette aventure unique et à découvrir la culture allemande. Bonne installation !

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter, inscrivez-vous en cliquant sur l’icône enveloppe en haut de la page !

Pour nous suivre sur FacebookTwitterLinkedIn et Instagram.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions