Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment fonctionnent les pourboires en Allemagne ?

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 19/08/2019 à 08:25 | Mis à jour le 19/08/2019 à 08:25
pourboires Allemagne café

« Wir haben nichts gegen Trinkgeld » ou encore « We like Tips »! sont des messages accrochés dans de nombreux bars, écrits à l'attention des clients. La question se pose souvent : faut-il ou ne faut-il pas donner de pourboire en Allemagne ? De quelle façon donne-t-on un pourboire en Allemagne ?


Aux sources du pourboire

Défini par Boiste, lexicographe français, comme « petite récompense au-delà du prix convenu », le pourboire serait apparu en Angleterre au XVIIIème siècle. La légende raconte que le propriétaire d'une taverne aurait déposé un pot sur son comptoir, avec l'inscription suivante : « To Insure Promptness », signifiant « Pour assurer la rapidité du service ». Ainsi, le mot anglais tip serait une abréviation des trois première lettres de cette dernière phrase. En allemand, pourboire se dit « Trinkgeld ».


Le pourboire en Allemagne

En principe, les pourboires et la TVA sont compris dans les prix allemands. Si le service rendu est satisfaisant, il est néanmoins fortement conseillé de donner un pourboire, de l'ordre de 5 à 10% du prix de la prestation rendue.
Dans la pratique, la plupart du temps les clients viennent chercher eux-mêmes leurs boissons aux comptoirs des « Kneipe » (bistrot) berlinois, si bien que nombreux sont ceux qui s'abstiennent de laisser un supplément lors de l'addition.

Le « Trinkgeld », pourboire en allemand, ne se laisse pas sur la table mais se donne au moment de payer l'addition en arrondissant celle-ci. Ainsi, vous tendez votre billet à la serveuse ou au serveur en indiquant le montant que vous souhaitez payer au total, pourboire inclus. La personne s'occupant du service vous remercie alors et vous rend la monnaie en conséquence.


Une addition spéciale pour les touristes

Ces dernières années, certains restaurants berlinois et allemands, lassés de ne pas recevoir de supplément une fois la note payée, ont lancé une tendance consistant renchérir l'addition pour les touristes. « Tip not included » ou « Service not included » est ainsi lisible sur certains tickets de caisse, réservés aux personnes ne parlant pas allemand. Un ajout frauduleux car légalement, les prix incluent d'emblée services et taxes d'un part.


Les Allemands, champions du pourboire

Selon une étude basée sur 9000 personnes et publiée par le site TripAdvisor en 2009, les touristes espagnols et italiens seraient les moins bons payeurs en matière de pourboires, tandis que les Allemands seraient les plus généreux, en vacances à l'étranger. Ainsi, 69% des allemands interrogés disent toujours donner un pourboire, surtout lorsqu'ils se trouvent dans un autre pays que le leur. Des personnes originaires de 8 nations différentes ont été interrogées lors de ce sondage : l'Allemagne, les Etats-Unis, Russie, Brésil, France, Grande-Bretagne, l'Italie et l'Espagne.


Diana D'Angelo

Réédition du 20 novembre 2014

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Francfort Appercu
ISCH LIEBEU DICHE

Colette et Hermann, une histoire d’amour franco-allemande née en 1963

Ils ont déjà fêté leurs noces d’or et s’apprêtent à célébrer leur 53ème anniversaire de mariage : c’est Colette et Hermann, un couple franco-allemand attachant et intarissable. Entretien.

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.

Sur le même sujet