Jeudi 2 avril 2020
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

#WeStandWithQuaden, le harcèlement scolaire et les réseaux sociaux

Par Rachel Brunet | Publié le 21/02/2020 à 18:57 | Mis à jour le 24/02/2020 à 11:41
Photo : Le jeune Quaden Bayles, victime de harcèlement scolaire à cause de son nanisme
Quaden Bayles

Quaden Bayles est un jeune garçon australien de 9 ans. Atteint de nanisme, il est la cible quotidienne des railleries de ses camarades de classe. « Je veux mourir maintenant » une phrase qu’aucun parent ne devrait attendre de la part de son enfant. Pourtant, à bout des moqueries incessantes, c’est ce qu’il lâche à sa mère chaque jour. Un supplice pour une mère désarçonnée et impuissante qui a choisi de poster sur les réseaux sociaux, une vidéo de son fils, reflet de son état psychologique quotidien à la sortie des classes.

 

Le scepticisme de la toile

Mais voilà, rapidement après l’émotion, les premiers doutes font surface. Des internautes épluchent le passé de l’enfant, de sa mère. But : prouver par tous les moyens que cette histoire est une fake news, un hoax destiné à soutirer de l’argent. 

Le scepticisme quant à l’honnêteté d’une mère bien connue des réseaux sociaux mais aussi quant à l’âge de Quaden a envahi la toile. Rapidement, des internautes exhument des photos de Quaden de son propre compte Instagram, Quadosss (rebaptisé depuis Lilqgee). On y voit Quaden, entouré de proches, lors d’une fête d’anniversaire. Derrière, un grand "18" éclairé en rouge. La preuve, selon certains, que Quaden n’a pas 9 ans mais 18 ans, que c’est un jeune homme qui se fait passer pour un enfant. Un acteur en quelque sorte. Faux ! Ces photos sont tirées de l’anniversaire de son grand frère. Sur les réseaux de ses proches, les preuves sont faciles à trouver. Sur le compte Facebook de sa mère (dont plusieurs publications ont été retirées depuis), on retrouve des photos de Quaden enfant.

D’autres fustigent la véracité de cette vidéo eu égard à l’âge du garçon. Quaden, neuf ans, possède un compte Instagram alors que seuls les personnes âgées de 13 ans et plus peuvent adhérer au réseau social. Mais c’est une réalité : Quaden est loin d’être le seul enfant dans le monde à avoir un compte sur Instagram. Ceci étant, ce sont ses publications qui mettent en doute son histoire, selon plusieurs internautes. Quaden tout de Gucci vêtu, Quaden en baskets Yeezy, Quaden en sweat à capuche Tommy, Quaden en Burberry… Mais surtout, Quaden qui fait des doigts d’honneur et Quaden qui tient en main des billets de banque à la manière d’un gangster. Mais est-ce que l’on reproche à un enfant une identification, comme beaucoup d’enfants, aux stars d’une certaine industrie musicale ?

 

Le harcèlement scolaire, une réalité

Le harcèlement scolaire reste malgré tout une réalité, tout comme le handicap du jeune garçon. Le harcèlement scolaire dévaste, le harcèlement scolaire tue. Le corps enseignant se montre souvent inefficace face à un problème sociétal qui se veut croissant, avec notamment l’utilisation accrue des réseaux sociaux de la part des écoliers, collégiens et lycéens. Outils effroyables qui contribuent à ce fléau. 

Aux parents de transmettre des valeurs de respect et de tolérance à leurs enfants.

Cette vidéo a suscité de nombreuses réactions, de l’émotion, des messages accompagnés du hashtag #WeStandWithQuaden. De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien au jeune garçon et à sa famille. L'acteur australien Hugh Jackman s'est adressé directement au garçon sur Twitter. "Tu es plus fort que tu ne le sais, mec" et a appelé tout le monde à "être respectueux" envers lui.

Des équipes sportives d'Australie se sont également ralliées à Quaden, la ligue de rugby indigène l'invitant à diriger l'équipe lors d'un match ce week-end.

Une campagne de levée de fonds sur GoFunMe a été lancée afin d’offrir à Qu’Aden et sa mère, un voyage jusqu’à Los Angeles. Le but : leur offrir un joli moment Disneyland. À l’heure où nous rédigeons cet article, un peu plus de $450,000 ont déjà été promis alors que la levée visait $10,000.

Le harcèlement scolaire n’a pas de frontières, parce qu’il peut toucher n’importe quel enfant, quel que soit son physique, son âge, sa couleur de peau, sa religion ou encore sa classe sociale.

 

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après des années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et le rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Business

Milan Appercu
INTERVIEW

Brice Fontana : "Garantir la continuité de la fourniture en oxygène"

Le directeur d’Air Liquide Sanità Services, en 1ère ligne de la crise sanitaire, nous explique comment l’industrie affronte les besoins décuplés en production et distribution de gaz médicaux en Italie

Expat & Politique

M'jid El Guerrab - "Nous devons être solidaires"

M'jid El Guerrab​​​​​​​, député de la 9e circonscription, évoque avec vous les conséquences pour les Français expatriés au Maghreb et en Afrique de l'Ouest suite à la pandémie de coronavirus. 

Le Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles