Lundi 21 septembre 2020

Les femmes francophones des États-Unis (encore plus) à l’honneur

Par Rachel Brunet | Publié le 03/02/2020 à 21:17 | Mis à jour le 03/02/2020 à 21:35
Femmes francophones USA

Les femmes représentent environ un quart des personnes que l’on entend, voit ou dont on parle dans les médias. Or, le rôle des médias se doit aussi d’être au cœur de la promotion des femmes dans la vie économique et sociale. Aussi, le Petit Journal New York ouvre de nouvelles portes, et de nouvelles colonnes, afin de donner davantage la parole aux femmes francophones des États-Unis. Et cette année, nous tapons fort !

 

 

Le « Mois de la Femme » revient !

En 2019, notre édition avait fait le pari de dédier le mois de mars, qui célèbre traditionnellement en son 8e jour, la Journée internationale du droit des femmes, aux femmes francophones de New York. Pour cela, nous avions publié 31 portraits de femmes francophones de la ville qui ne dort jamais. D’Anne-Claire Legendre, Consule générale de New York à Bénédicte de Montlaur, alors à la tête des Services culturels de l’Ambassade de France, en passant par Catherine Barba, fondatrice de WIN Forum et business angel, Ingrid Jean-Baptiste Ruotolo, fondatrice du Chelsea Film festival, Leah Pisar, ancienne collaboratrice de Bill Clinton et présidente du Projet Aladin, Pascaline Lepeltier, sommelière et première femme à obtenir les titres de "meilleur ouvrier de France" et celui de "meilleur sommelier de France", Pascale Richard, directrice du Centre Culturel du Lycée Français, suppléante de Roland Lescure et nouvellement cheffe de file En Marche pour les prochaines élections consulaires, Laure Astier Gudgel, fondatrice de Muse Within, Noémie Videau et Christine Herelle-Lewis, co-fondatrices de Pistache NYC, Laurène Hamilton, célèbre guide touristique à New York, Valérie-Anne Demulier, fondatrice de She for S.H.E, le réseau de femmes francophones de New York et tant d’autres femmes dévouées à leur métier, leur passion ou leur art.

Ce projet éditorial avait passionné les lecteurs en 2019, mais avait aussi permis de donner plus de place aux femmes dans la presse francophone de New York, où, depuis trop longtemps, elles étaient oubliées.

En 2020, le « Mois de la Femme » est reconduit. Cette année encore, nous mettrons en avant 31 femmes motivées par les projets qu’elles portent, absorbées par leurs passions, leur implication dans des projets, dans des causes. 31 femmes qui parleront de leurs parcours, parfois de leurs combats, de leur vie de femme, de leur vie de maman. Rendez-vous dès le 1er mars afin de découvrir ensemble la communauté des femmes francophones de New York.

 

« Femmes Leaders »

Nouvelle année, nouveau projet ! « Femmes Leaders » est un nouveau projet éditorial qui s’étend sur toute l’année 2020 et dans lequel, 24 femmes leaders francophones des États-Unis seront mises en avant tout au long de l’année. L'exercice du pouvoir, du leadership et de l'influence par les femmes dans toutes les sphères de leur vie est déterminant pour leur vie au sens propre, mais dans la vie au sens large. Mais pas que ! C’est aussi une véritable évolution sociétale. Et c’est bien cela que nous mettons, en ce début de nouvelle décennie, en avant. La première femme leader à se prêter au jeu est Marianne Scordel, dont le portrait sera publié cette semaine dans nos colonnes. Ancienne de la City à Londres, et aujourd’hui à la tête de sa propre société dont les clients sont des edge funds, elle revient sur sa carrière de femme dans un monde d’hommes et nous parle de leadership féminin. Elles seront 23 autres à lui emboîter le pas et à se confier sur leurs parcours professionnels et leurs conceptions du leadership.

 

« Femmes & Culture »

Autre projet éditorial de notre édition, mettre en avant encore plus de femmes évoluant dans la culture. Artistes, auteures, porteuses de projets culturels... Ces femmes francophones des États-Unis sont sans doute les plus oubliées par les médias. C’était sans compter sur Le Petit Journal New York !

Ce projet qui débute très prochainement, n’a pas vocation, comme nos autres projets éditoriaux, à s’arrêter. Projet éditorial mais pas que ! Notre édition vous invitera, au second semestre, à un forum tout à fait novateur et hors normes.

Les hommes ne sont pas pour autant oubliés dans nos colonnes. En novembre dernier, nous avons lancé le « Mois des Hommes » que nous renouvellerons cette année. De plus, chaque semaine, nous donnons la parole à des hommes francophones des États-Unis, entrepreneurs, CEO, porteurs de projets, artistes, activistes...

Si le fait de mettre en avant les femmes surprend, cela signifie tout simplement qu’au-delà d’une approche éditoriale pertinente, c’est un bouleversement sociétal qui s’opère. La place des femmes dans la société change, la place qui leur est réservée dans les médias ne devrait pas être figée, au contraire. Aux médias d’en rendre compte...

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma