Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 7
  • 0

Wianki : célébration du solstice d’été en Pologne entre Histoire et traditions

La Pologne a conservé de nombreuses traditions et la fête de la Saint-Jean, ou Wianki n’échappe pas à cette règle. Pour célébrer le début de l’été, les peuples slaves se retrouvaient dans l’Antiquité autour d’un feu de joie pour célébrer le soleil. Aujourd’hui christiannisée, la Saint-Jean est toujours une fête importante en Pologne mais aussi chez ses proches voisins, de l’Allemagne, à la Lituanie et la Suède. Entre danses, concerts, concours de la plus belle couronne de fleurs et célébration des amoureux, la nuit la plus longue de l’année est l’occasion d’explorer cette tradition en Pologne ainsi que son influence dans l’art et la littérature.

Couronnes de fleursCouronnes de fleurs
Écrit par Léonie Delahoutre
Publié le 20 juin 2024, mis à jour le 29 juin 2024

Célébrer le début de l’été : une tradition polonaise que l’on doit aux peuples slaves

Traditionnellement, les peuples slaves célébraient le début de l’été en allumant des feux de joie pour acclamer le soleil et ainsi éloigner les sorcières et les esprits malveillants. Lorsque l’Église Catholique christianise cette fête, à la fin de l’Antiquité, elle prend le nom de fête de la Saint-Jean. Cette fête est une célébration, le 24 juin, de Saint-Jean-Baptiste, le saint fondateur de la religion chrétienne. L’Église n’aura cependant pas réussi à enterrer les rites païens et les célébrations sont nombreuses. Aujourd’hui, seule une messe en l’honneur de ce Saint est célébrée ce jour-là en Pologne mais les célébrations populaires sont multiples. 

Bon à savoir : Qu’est-ce que le solstice d’été ? 

Contrairement au solstice d’hiver, autour du 21 décembre, représentant le jour le plus court de l’année, le solstice d’été, le 21 juin, correspond à la journée la plus longue de l’hémisphère nord. Cela s’explique par l’inclinaison de la Terre et de son exposition plus longue au soleil. 

Le début de l’été est marqué en Pologne par de nombreuses célébrations populaires, dans les petites comme les grandes villes, la plupart du temps autour de cours d’eau rassemblant tous les Polonais. 

Elle prend de nombreux noms en fonction des régions : Sobótka dans le sud en Silésie, Kupała en Mazovie, à l’est du pays, ou encore Palinocka ou Kupalnocka en Mazurie, dans le nord. Héritage des traditions slaves, la nuit du solstice d’été regroupe encore des éléments importants et souligne l’importance qu’attachent les Polonais à leur culture et leur histoire. 

 

💡 Comment est célébrée la Saint-Jean chez les voisins de la Pologne ? 

Principalement connue sous le nom de “Midsummer”, cette fête est célébrée entre le 21 et le 25 juin dans de nombreux pays d’Europe.
Chez nos plus proches voisins, en Allemagne, cette célébration prend le nom de “Sommernacht”, se traduisant par nuit d’été. L’une des plus célèbres traditions de cette fête est le feu de joie autour duquel tout le monde se rassemble pour danser et profiter. La cueillette des fleurs sauvages est également une tradition importante, rappelant la fleur de fougère de la fête de la Saint-Jean. 
Plus haut dans le Nord de l’Europe, en Suède, le Midsummer est un jour férié où les rues des villes sont désertes et les magasins fermés. Cette fête est l'occasion pour les suedois de se retrouver autour d’un déjeuner et de cueillettes de fleurs avant de se quitter pour profiter de l’été. 
De l’autre côté de Kaliningrad, en Lituanie, la Saint-Jean s’appelle Joninės. Comme dans les autres pays d’Europe, les Lituaniens se retrouvent autour de feux de joie, sautant par dessus pour avoir de la chance, portant des fleurs sur leurs vêtements et dans les cheveux. C’est aussi un jour férié permettant à la population de se rassembler dans les rues et de célébrer le début de l’été. 

 

Une tradition polonaise regroupant de nombreux éléments où l’amour est au centre 

La célébration de l’amour a une part importante dans les fêtes du début de l’été. Kupała, vient en effet du nom de la déesse ou du dieu de la fertilité, qui rappelle aussi le nom de Cupidon, fils de Vénus et de Mars, le dieu de l’amour.  C’est ainsi un élément prédominant des traditions slaves qui ont survécu au fil des siècles. 

Il y a tout d’abord les feux de joie. Dans l’Antiquité, le feu était allumé grâce à une roue en bois et les peuples dansaient et sautaient au-dessus du feu. Cette tradition était faite pour assurer la santé et avait pour objectif d’apporter du beau temps pour les prochaines récoltes. Les couples devaient également sauter au-dessus du feu, présageant ainsi une vie conjugale durable et heureuse

La nuit de Kupała était aussi l’occasion pour les jeunes gens de se rencontrer et de se mettre en couple. Afin de trouver le grand amour, les jeunes filles tressaient des couronnes de fleurs. Une bougie ou une torche était ensuite attachée à la couronne et jetée dans une rivière ou un ruisseau. Si cette bougie s’éteignait, cela signifiait le célibat, si la couronne restait coincée dans les buissons sans qu’un garçon ne la récupère, cela pouvait dire que la jeune fille allait attendre longtemps un mari. Les garçons devaient alors attraper une couronne pour la rendre à sa propriétaire et ainsi faire de jolies rencontres, synonymes d’un beau mariage

La recherche de la fleur de fougère, symbole de cette célébration, était également l'occasion pour les jeunes gens de profiter d’un temps à deux, à l’abri des regards indiscrets. 

La célébration de l’amour a ainsi une part importante dans les célébrations du début de l’été. Certaines des nombreuses traditions sont restées, notamment la création de couronnes de fleurs ou encore les célébrations près des points d’eau comme c’est le cas cette année à Varsovie et Cracovie. 

💡 Une fête ayant inspiré l’un des plus grands dramaturges du XVIe siècle 

Cette célébration de l’amour, du soleil et de la nature auraient inspiré le célèbre dramaturge britannique William Shakespeare (1564-1616) pour l’écriture de sa comédie “A Midsummer Night's Dream”, aussi connu sous le nom de « Songe d’une nuit d’été ». Écrit par Shakespeare entre 1594 et 1596, cette pièce de théâtre, se déroulant à Athènes, en Grèce, raconte un chassé-croisé amoureux entre deux couples de jeunes amants : Lysandre et Hermia et Démétrius et Héléna. Les destins de ces personnages vont s'entrecroiser durant une nuit magique, la nuit de la Saint-Jean, comme le rappelle le titre de cette pièce qui fut adapté durant les siècles en films, en tableaux ou encore en musiques, enchantant les petits comme les grands. 

 

Quand la Saint-Jean et la nuit de Kupała inspirent les artistes polonais

Une contemplation magique en peinture

Peint en 1892, le tableau du peintre polonais Henryk Siemiradzki (1843-1902), la Nuit de Kupała, est aujourd’hui exposé à la galerie d’art de Lviv, en Ukraine. C’est une œuvre majeure mettant en scène le feu comme principal élément du tableau tout en gardant les éléments qui participent à la tradition du solstice d’été : les couronnes de fleurs, la lune, le cours d’eau et les jeunes amoureux.

Pour découvrir le tableau c'est ici

Considérée comme l’une des artistes polonaises les plus célèbres de l’entre-deux guerres, Zofia Stryjeńska (1891-1976) a peint ce tableau représentant une jeune femme déposant une couronne de fleurs dans une rivière. Ce tableau, exposé parmi une grande collection de l’artiste peintre au musée du district de Tarnów est coloré et lumineux, rappelant la beauté et l’insouciance des jeunes filles à la recherche de l’amour.

Pour découvrir le tableau, c'est ici

 

Pour revenir aux sources du mythe 

De nombreux auteurs se sont intéressés au mythe de la nuit de Kupała et s’en sont inspirés pour écrire de nombreux ouvrages. 

Seweryn Goszczyński (1801-1876) est un poète polonais qui a écrit de nombreux poèmes dont Sobótka, rappelant la célèbre tradition du solstice d’été. Émigré en France à la fin des années 1830, il a publié de nombreuses œuvres patriotiques, historiques, la plupart du temps dédiées à son pays, la Pologne. Ainsi, dans son poème Sobótka, il reprend de nombreux éléments de la tradition slave et folklorique, comme le rituel du feu et des amoureux.

Józef Ignacy Kraszewsk (1812-1887), en écrivant son ouvrage Stara baśń (le Vieux conte) raconte la célébration du passage du printemps à l’été, avec de nombreuses descriptions et éléments rappelant la tradition polonaise. Auteur de plus de 600 livres, dont 232 romans, l’œuvre de Józef Ignacy Kraszewsk rappelle le lien entre les hommes et la nature, si cher dans le cœur des polonais. 

Wincenty Pol (1807-1872), est un célèbre poète polonais qui s’est également intéressé à la Nuit de Kupała pour écrire des poèmes librement inspirés du folklore polonais. Pieśni o domu naszym (Chansons de notre maison) met en avant la tradition des guirlandes et des croyances populaires qui y sont associées. 

 

Où fêter la Saint Jean cette année ? 

Les traditions slaves, célébrant le début de l’été, étaient plus connues dans les petits villages mais ont connu un regain d’intérêt dans les grandes villes du pays. 

 

Varsovie

À Varsovie, un grand concert aura lieu toute la journée du 22 juin. La célèbre chanteuse polonaise Mery Spolsky sera l’animatrice de cette soirée qui accueille de nombreux artistes comme Zalewski, Bovska ou encore Urszula et où d’autres animations sont prévues au bord de la Vistule. Pour cette édition, le thème est la liberté et le concert sera également diffusé le samedi 22 juin 2024 sur TVN à 21h45. 

 

Cracovie

Cracovie est l’une des plus anciennes villes polonaises célébrant le début de l’été selon les traditions slaves. “Wianki” est le nom polonais pour désigner les couronnes de fleurs et le nom donné à ce festival organisé depuis de nombreuses années à Cracovie. Pour cette édition 2024, les animations seront au rendez-vous : entre spectacles de rue, concerts et concours de la plus belle couronne de fleurs, cette fête sera célébrée dans les règles de l’art, comme c’est le cas déjà depuis 1922. Pour en savoir plus, c’est ici

 

Triville - Trójmiasto 

Au bord de la mer Baltique, les animations ne manqueront pas. Pour la soirée du 21 juin, il y auras la soirée au Consulat de la culture à Gdynia pour profiter d’une belle musique et d’un cadre unique. Le début de l’été commencera officiellement à Gdynia le samedi 22 juin avec des endroits pour se détendre au bord de la mer, des ateliers de tissages de couronne, du yoga et des espaces de restauration tout le week-end. Dans la soirée, place à la musique avec des groupes polonais et le DJ Santiago Cortes. 

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions