Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Bilan du 31e Forum économique : record, enjeux de sécurité et question énergétique

Événement d’envergure, la 31e édition du Forum Economique, qui s'est déroulée du 6 au 8 septembre 2022 à l'hôtel Gołębiewski à Karpacz, et regroupant plus de 300 événements autour du fil rouge « L’Europe face à de nouveaux défis », a réuni des représentants du monde politique, des affaires, de la culture ainsi que de la science. Lepetitjournal.com Varsovie, présent à Karpacz en tant que partenaire, vous propose une sélection des moments forts et des sujets qui marqueront les prochains mois. 

Maire de Lviv Forum économique de KarpaczMaire de Lviv Forum économique de Karpacz
Forum Ekonomiczne / Economic Forum - Le maire de Lviv, Andrij Sadowy, le poing levé pour montrer la détermination du peuple ukrainien
Écrit par Forum Ekonomiczne / Economic Forum
Publié le 3 octobre 2022, mis à jour le 4 septembre 2023

 

Une 31e édition qui atteint le nombre record de 5.050 participants 

Après deux ans de pandémie, le Forum de Karpacz a été visité par 5.050 participants, soit un nombre record, venus de 59 pays, dont 450 représentants de médias nationaux et étrangers. 

Pendant trois jours, ils ont participé à plus de 400 débats, présentations et conférences. 

La 31e édition du Forum a réuni : le Premier ministre de la République tchèque Petr Fiala, le Premier ministre de la Pologne Mateusz Morawiecki, le président du Seimas Viktorija Čmilytė-Nielsen, le ministre de l'Agriculture de l'Ukraine Mykola Solskyi, le ministre de l'Infrastructure de l'Ukraine Oleksandr Kubrakov, le ministre du Développement scientifique et technologique du Monténégro Bilijana Scepanovic, la vice-présidente du Parlement letton Beitnere-Le Galla, le président du Comité international olympique Thomas Bach, l’ancien Premier ministre de Slovénie Janez Jansa, l’ancien président croate Kolinda Grabar-Kitarovic, l’ancien ministre britannique de la Défense nationale Michael Fallon, le journaliste et documentariste français Guillaume Pitron (interview à lire prochainement), le député des Français établis en Allemagne, Europe centrale et dans les Balkans Frédéric Petit (interview à lire prochainement), l’ancien premier ministre et actuel président du parti PiS - Droit et Justice Jarosław Kaczyński, le commissaire à l'agriculture de la Commission européenne Janusz Wojciechowski, le vice-président de la Banque Nationale d'Autriche Barbara Kolm, le vice-président de TikTok Theo Bertram, le maire de Lviv Andrij Sadowy, l’économiste en chef de la NASA Alexander Macdonald, le recteur de l'Université de New York Andrew Hamilton, et Jon Ball, vice-président de GE Hitachi Nuclear Energy.

 

Le maire de Lviv, Andrij Sadowy, le poing levé en signe de résistance a déclaré au sujet du conflit qui se déroule en Ukraine :  « C'est une guerre civile, une guerre du bien et du mal et une guerre pour l'avenir » 

 

Les enjeux de sécurité au cœur de cette édition 

Six mois après le début de l’invasion russe en Ukraine, la guerre et le futur de l’architecture de sécurité européenne comptaient parmi les sujets primordiaux du forum. Par le prisme géopolitique, les acteurs se sont interrogés sur les dimensions économiques du conflit. La dégradation des relations internationales et de la sécurité pose question sur le développement économique de la région d’Europe Centrale et Orientale et sur l’environnement des affaires dans les années à venir.

La dynamique des investissements des entreprises domestiques ou étrangères est intimement liée à l’évolution du contexte sécuritaire.  A cette occasion, des personnalités ukrainiennes de premier plan ont fait le déplacement : Daria Marchak, ministère de la politique sociale (qui a partagé le même panel que Christine Goyer, Vice-représentante Haut-Commissariat des Nations Unis pour les réfugiés), le maire de Lviv, Andrij Sadowy, qui a déclaré, le poing levé, au sujet du conflit qui se déroule en Ukraine :  « C'est une guerre civile, une guerre du bien et du mal et une guerre pour l'avenir ». La délégation ukrainienne était particulièrement nombreuse et visible (différentes tables rondes et un concert avec les gagnants de l’Eurovision 2022, le groupe Kalush, a été organisé pour marquer le soutien à la résistance du pays). L’enjeu de l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne a été également abordé lors d’une conférence à laquelle participait Antoine Godbert, Vice-président du Mouvement Européen - France (interview à lire prochainement).

 

Daria Marchak, ministère de la politique sociale

 

Sans oublier la question énergétique…

La question énergétique, pour partie liée à l’évolution du conflit, a été largement abordée. Au cœur des préoccupations des États européens aux prises avec des enjeux d’approvisionnement et de réponse à la hausse des coûts pour les citoyens européens, les acteurs économiques doivent définir leur stratégie.  Une partie des acteurs a questionné la politique climatique définie par l’Union européenne, dont les objectifs de neutralité carbone, quelles sources énergétiques devront être prioritaires ?  

A l’heure de négociations importantes au niveau européen, Mateusz Morawiecki a plaidé pour un assouplissement des contraintes qui pèsent sur les émissions de CO2 et qui pénalisent le recours au charbon.

Quelle place pour les énergies renouvelables ? La Pologne cherchant à développer le programme nucléaire, un panel y a été consacré « L’énergie nucléaire : le meilleur soutien aux énergies renouvelables ? », auquel a participé Philippe Crouzet, Haut Représentant pour la coopération nucléaire civile franco-polonaise. Le sujet a été abordé à plusieurs reprises puisque le gouvernement doit dans les prochains mois annoncer les contours de ce programme et notamment le partenaire stratégique pour le développer (la Corée du Sud, les États-Unis et la France sont les trois pays dans la course pour y être associés)

 

Philippe Crouzet, Haut Représentant pour la coopération nucléaire civile franco-polonaise

 

Retour sur les principaux thèmes du 31e Forum économique

Les six sessions plénières ont été dominées par des thèmes clés dans le contexte des nouveaux défis auxquels l'Europe est confrontée, et la composition internationale a permis de placer les thèmes les plus importants dans un contexte plus vaste. 

Les sujets abordés les plus importants, lors du Forum comprenaient : la guerre en Ukraine et ses conséquences, la crise énergétique en Europe, le contrôle de l'opinion publique par le biais des géants de l'internet et la nécessité d'un leadership fort dans le contexte de la formation de l'ordre post-pandémique.

Une partie du Forum comportait également un débat avec la participation du Premier ministre de la Pologne, Mateusz Morawiecki, et du Premier ministre de la République tchèque, Petr Fiala. Au cours de leur échange, le rôle des deux pays a été souligné dans le cadre de l'aide à l'Ukraine, à la fois militaire, sous la forme de fournitures d'équipement et de soutien politique. « Notre point de vue commun signifie qu'ensemble, nous exerçons une influence plus efficace, également sur nos partenaires de la Commission européenne  », a déclaré le Premier ministre Mateusz Morawiecki. Les deux politiciens ont surtout discuté de la forte nécessité de réfléchir à la vision de la sécurité énergétique en Europe, y compris l'indépendance vis-à-vis des matières premières russes.

Le président du PiS, Jarosław Kaczyński, était l'un des participants aux groupes de discussion dans le cadre du parcours Europe des Carpates. Le panel a abordé des sujets liés au réalisme et aux valeurs en politique. « En politique, il faut être réaliste, mais avant tout, il faut mener une politique basée sur le respect de l'autre. Il est impossible de parvenir à un succès politique commun sans respect et compréhension mutuelle », a déclaré le chef du parti Droit et Justice.

 

Les sujets économiques polonais au programme 

Au-delà de ces questions internationales, de nombreux autres thèmes tout aussi importants ont été exploré.

Les enjeux macroéconomiques et les discussions autour du développement des infrastructures ont permis d’aborder les principaux déterminants de la croissance polonaise des années à venir. En particulier, les principaux projets d’aménagement ont été questionnés : quel avenir pour l’aéroportuaire ou le ferroviaire dans les plans de développement des prochaines décennies ? Des questions plus sectorielles (santé, logement, numérique) ont été également abondamment discutées.

Une table-ronde autour de la place des investissements étrangers a permis de souligner et de rappeler l’apport de la présence économique française en Pologne depuis les années 90 : plus de 88 milliards de PLN selon Fabrice Audan, Président de la Chambre de Commerce Franco-Polonaise (CCIFP). 

 

CCIFP FORUM ECONOMIQUE KARPACZ
CAFE FRANCE, pavillon de la CCIFP - Photo Bénédicte Mezeix lpj.com/varsovie

 

La communauté économique française très présente 

Ce forum est en effet un moment privilégié pour la communauté économique française en Pologne de prendre le pouls de l’actualité économique et de repérer de nouvelles opportunités de marché. C’est à la Chambre de Commerce Franco-Polonaise que revenait la charge principale d’assurer la visibilité française notamment grâce au pavillon CAFÉ FRANCE, espace convivial propice aux échanges dans les moments entre les conférences et en soirée, et à la coordination de nombreuses tables rondes (dont celle consacrée aux investissements étrangers). 

 

Monika Constant CCIFP France Pologne Karpacz
CAFE FRANCE, pavillon de la CCIFP, avec Monika Constant au centre, Directrice générale de la CCIFP - Photo Bénédicte Mezeix lpj.com/varsovie

 

Interview - Lepetitjournal.com/varsovie : Monika Constant, quel est le bilan la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Polonaise, historiquement présente avec le pavillon CAFÉ FRANCE, au Forum Economique, pour cette édition au cœur de plusieurs crises ? 

Monika Constant, Directrice générale de la CCIFP  :

« Une fois de plus, nous avons montré que les entreprises françaises en Pologne occupent une place stratégique dans l'écosystème économique polonais. 20 entreprises (partenaires principaux : Air Liquide Healthcare, Carrefour, Data4, EDF, Ipsen, L’Oréal, Mazars, Orange, Sanofi, Servier, Veolia, Wyborowa Pernod Ricard. Partenaires de support : Agus, Dalkia, Eurovia, Warbud, Schneider Electric, Fundacja Veolia, Renault et My Company) ont créé avec nous l'espace CAFÉ FRANCE, qui était non seulement un lieu de rencontre, mais aussi de débats et de discussions avec les participants du Forum. Au total, nos entreprises ont participé à plus de 20 débats, nous avons servi 1.700 croissants et 2.000 cafés, nous avons rencontré le ministre du développement Waldemar Buda, à qui nous avons remis nos propositions en matière de transition énergétique, rassemblées dans un livre blanc, nous avons entamé un dialogue avec la commission parlementaire sur le climat et l'énergie, nous avons accueilli de nombreuses personnalités éminentes lors de soirées françaises organisées également avec le quotidien Rzeczpospolita, et surtout nous avons pu établir de nombreuses relations avec des décideurs de premier plan et d'autres entreprises polonaises et étrangères et mettre en valeur le savoir-faire français. Je suis ravie que notre présence ait été reconnue, y compris dans les médias, et j'espère que les contacts établis ici permettront de développer davantage le partenariat franco-polonais dans les années à venir.»

 

Côté institutionnel, le Service Économique Régional et Business France ont fait le déplacement. Le député des Français de l’étranger Frédéric Petit était également du voyage (son interview sera à retrouver prochainement sur notre site).  Enfin, l’auteur français Guillaume Pitron a également été invité à présenter son ouvrage : La guerre des métaux rares, publié en 2018 et récemment traduit en polonais. Ce livre, qui explore une face peu connue de l’exploitation des ressources nécessaires à la transition énergétique et révèle de nouvelles dépendances à des ressources exploitées à distance des pays occidentaux, a particulièrement résonné avec les enjeux du forum. Retrouvez l'intégralité du panel : L'énergie pour un monde numérique.

 

 

Les Prix du Forum économique 

Le Forum économique comprend également des galas de cérémonie et la cérémonie de remise des prix qui l'accompagne. 

Le prix de l'homme de l'année a été décerné à Volodymyr Zelensky et a été reçu au nom du président de l'Ukraine par Vasyl Zwarycz, ambassadeur d'Ukraine en République de Pologne.

Le prix du Forum économique a été décerné au Premier ministre de la République tchèque, Petr Fiali

Le Prix spécial du Forum économique a été décerné à Thomas Bach, président du Comité international olympique. 

Les organisations non gouvernementales américaines, qui soutiennent et organisent l'aide aux Ukrainiens depuis plus de six mois, ont également été récompensées. Le prix a été reçu en leur nom par Ann Lee, PDG de CORE Response, et Thomas Tighe, PDG de Direct Relief

Le prix de la diaspora communautaire polonaise est allé entre les mains de l'archevêque Mieczysław Mokrzycki

Le groupe Polsat Plus a été nommé Entreprise de l'année et le Dr Irena Eris a reçu le prix de l'École d'économie de Varsovie.

 

Le rapport SGH, rapport de l'École d'économie de Varsovie et du Forum économique

Autre temps fort du Forum : la présentation du rapport de l'École d'économie de Varsovie et du Forum économique. Comme le souligne le Pr. Piotr Wachowiak, recteur de l'École d'économie de Varsovie, la 5e édition du rapport tente d'orienter les changements et de définir les défis auxquels l'Europe est confrontée en 2022/2023. Les experts ont tenté de définir des tendances et des orientations d'actions, quant à ce qui nous attend à l'avenir et ce que nous devrions faire pour faire croître l'économie malgré la crise liée à la pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, l'inflation, le manque ou l'accès limité aux matières premières et la détérioration de l'humeur des citoyens.

 

Sans oublier le programme culturel

Le 31e Forum économique, c'est aussi une série d'événements culturels : une interview de l'écrivaine ukrainienne Oksana Zabużko, des expositions de photos et des projections de films. Au cours des concerts, les participants ont pu écouter l'Orchestre national de cuivres de Lubin, l'Orchestre philharmonique des Sudètes de Wałbrzych et l'Orchestre de chambre Sądecka avec une apparition de l'ensemble Tango Attack et d'Anna Orman. Le groupe KALUSH, gagnant du Concours Eurovision de la Chanson cette année et considéré comme la perle de la scène hip-hop ukrainienne a enflammé la grande salle de gala, lors d'un concert en soutien à l'Ukraine.

 

 

Un reportage de Bénédicte Mezeix et Lucien Boddaert

Site internet du Forum Economique qui se déroule tous les ans début septembre. 

Facebook

Notre album photo du Forum 

 

 

 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024