TEST: 2297

Prendre sa retraite à Valence

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 11/03/2022 à 11:52 | Mis à jour le 24/03/2022 à 10:21
Photo : Sam Williams, Unsplash
Une femme et un homme ages en train de marcher et de se tenir par la main

La ville de Valence en Espagne est connue pour ses températures clémentes, son cadre de vie idéal et le soleil présent toute l’année. Rien d’étonnant à ce que ceux qui envisagent d’y prendre leur retraite soient nombreux. Mais avant de pouvoir profiter de cette douceur de vivre espagnole, quelques éléments sont à connaître pour partir l’esprit en paix.

 

Comment prendre sa retraite à Valence ?

Toute personne désirant séjourner à Valence plus de trois mois doit obtenir le NIE, car il vous permet notamment d’ouvrir un compte bancaire, d’acheter un bien … bref, de réaliser toutes les démarches qui touchent à l’administration.

Vous aurez aussi besoin du Certificado de Registro de Ciudadano de la Unión Europea. Pour recevoir ce certificat, il vous faudra prouver votre affiliation à une assurance maladie mais aussi montrer que vous disposez des ressources nécessaires pour subvenir à vos besoins.

Une fois ces documents en poche, vous pourrez préparer vos valises mais n’oubliez pas certaines tâches administratives à réaliser en fonction de votre situation : permis de conduire, plaque d’immatriculation, etc.

Il vous faudra également contacter tous les organismes français avant votre déménagement à Valence : votre caisse de retraite, les impôts, la sécurité sociale, etc.

 

Quel budget devez-vous prévoir ?

Bien que l'Espagne ait un coût de vie inférieur d’environ 20% comparé à la France, Valence reste une grande ville européenne. La vie y est évidemment moins chère que dans certaines grandes villes françaises, mais il faut quand même s’attendre à certains coûts, en fonction de votre lieu de résidence et de votre consommation. Comptez environ 20.000 euros par an pour un mode de vie modeste. Certains quartiers touristiques ou à la mode comme El Carmen ou Russafa peuvent être très chers et le prix de l’énergie est relativement élevé en Espagne.

Le plus accessible reste les produits et services faisant appel à la main d’œuvre locale comme les aliments frais, les loisirs, les services à la personne, etc. Dans le centre de Valence, vous retrouverez par exemple le Mercado central, marché dans lequel vous pouvez acheter des produits locaux dont la qualité vous surprendra.

En tout cas, qu’il s’agisse du coût de la vie, de la culture ou encore des paysages, la ville de Valence possède de nombreux atouts. En 2022, elle a d’ailleurs été élue ville la plus saine au monde par le site Money.co.uk, étude qui se base sur la qualité de vie, l’environnement, la sécurité et l’accès aux services.

etal de legumes sur un marche
Le Marché Central de Valence / Olivier Bénier

 

Où habiter à Valence pour votre retraite ?

Vouloir prendre sa retraite à Valence c’est bien, savoir où loger c’est mieux. Voulez-vous habiter à la campagne, en plein cœur de la ville, en maison de retraite, acheter ou louer ? Cette décision n’appartient qu’à vous, la meilleure solution est d’établir la liste de vos envies et d’évaluer votre budget.

Cependant, gardez à l’esprit que le marché de l’immobilier ne cesse d’augmenter et n’a pas enregistré de meilleurs résultats depuis la crise financière de 2008, ce qui implique une augmentation des prix.

À noter que les meilleurs quartiers pour investir à Valence sont ceux de Ciutat Vella, El Carmen, Cabanyal, Russafa et Gran Vía. Chacun a ses propres caractéristiques, ses avantages et ses inconvénients. Si vous souhaitez vivre proche du centre ville et des jardins du Turia, le quartier de l’Eixample est idéal, mais il est cher car très prisé. Il existe d’autres quartiers plus calmes avec des prix moins exorbitants autour du centre, veillez donc à vous renseigner en fonction de vos préférences.

Le prix du mètre carré à l’achat reste tout de même moins cher que dans les grandes villes d’Espagne : il est estimé par Idealista à environ 1.877 euros à Valence en février 2022, contre 2.983 euros à Madrid et 3.929 euros à Barcelone à la même date. 

 

Quels impôts devez-vous payer en tant que retraité ?

L’Espagne dispose de conventions fiscales en accord avec certains pays pour éviter la double imposition aux nouveaux résidents. Après avoir obtenu votre permis de résidence, voici ce qui vous attendra :

En tant que retraité français à Valence, vous devez déclarer votre pension de retraite en fonction de votre résidence fiscale. Vous êtes considéré comme résident espagnol si vous y vivez plus de six mois consécutifs par an. 

Si votre résidence principale se trouve en France, ce sont alors les règles françaises qui s’appliquent. Mais si celle-ci est à Valence, la règle dépend de l’origine de votre pension. Si vous bénéficiez d’une pension de retraite publique, vous êtes imposé dans l’Etat qui la verse, ici la France. Mais si vous bénéficiez d’une pension privée, il faudra la déclarer en Espagne sous forme d’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF). Vous n’avez cependant pas besoin de le faire si votre pension est inférieure à 22.000 euros par an (à condition que vous n’en receviez qu’une seule), et sous certaines autres conditions. 

Si vous souhaitez devenir propriétaire à Valence, vous aurez aussi à payer une taxe foncière à la mairie, l’IBI (Impuesto sobre Bienes Inmuebles).

À noter qu’il existe de très nombreux cas particuliers en fonction des situations. Il faut donc vous renseigner plus précisément sur les régimes qui sont applicables à votre retraite.
 

Comment prendre soin de votre santé à Valence ?

Quelle que soit votre nationalité, le service de santé public espagnol établit que toute personne a droit à des soins de santé à condition qu’elle travaille, qu’elle soit enregistrée et qu’elle contribue au système espagnol de Sécurité sociale ou qu’elle soit retraitée.

À Valence, vous trouverez un centre médical dans chaque quartier mais ces Centro de Salud peuvent s’avérer contraignants, car vous devez toujours consulter votre médecin généraliste, même avant de voir un spécialiste.

Si vous ne parlez pas très bien espagnol, pas de panique, il existe des praticiens francophones. L’ambassade de France vous propose une liste répertoriant les médecins parlant français dans la ville.
 

Quelle couverture santé choisir ?

En tant que retraité, vous ne pouvez malheureusement pas bénéficier de l’assurance maladie avant 12 mois ; cette assurance, appelée SNS, couvre les consultations, les hospitalisations, les médicaments et les soins dentaires et optiques.

En revanche, vous pouvez profiter du Convenio Especial qui offre l’accès à la santé publique, cela coûte 60 euros par mois pour les moins de 65 ans et 157 euros par mois pour les plus âgés.  Ensuite, vous choisissez la formule qui vous convient le mieux : 

  • SNS : être couvert uniquement par le système de santé espagnol
  • Être couvert par le SNS + assurance santé privée espagnole
  • Être couvert par le SNS + assurance santé privée internationale

La mutuelle

En Espagne, la mutuelle représente un système médical à elle seule : ce sont des professionnels de santé ou des hôpitaux qui travaillent en parallèle du système public.

Soyez prudents, car la mutuelle vous fournira une liste des partenaires à contacter et si vous consultez hors de cette liste, vous ne serez pas entièrement remboursé. 

 

Les avantages d’être un retraité à Valence

Indépendamment des considérations matérielles, il existe de nombreux avantages à prendre sa retraite à Valence. Être retraité offre en effet beaucoup de temps libre que l’on peut utiliser dans la ville de différentes manières. Les loisirs sont nombreux : vous pouvez vous rendre au musée, au cinéma, à des expositions, faire du sport ou prendre un verre en terrasse avec vos amis.

Le cadre de vie ici est exceptionnel pour un retraité, Valence a même été élue meilleure destination du monde en 2022 par CNN ! C'est une ville sûre, les transports en commun sont propres et fiables et la météo est vraiment très agréable : comptez pas moin de 320 jours d’ensoileillement par an !

un homme sur un velo a la plage
Juan Puyo, Unsplash

Enfin, notez qu’il n’est pas obligatoire de savoir parler espagnol pour vous expatrier même si cela facilite grandement les échanges. Il y a une grande communauté d’expatriés francophones à Valence qui est toujours ravie d’accueillir de nouveaux membres, quel que soit leur âge. Et n’oublions tout de même pas que Valence est la troisième plus grande ville d’Espagne après Madrid et Barcelone, de quoi être sûr de rencontrer du monde et d'y passer une bonne retraite entouré d’expats et d’Espagnols !

 

Suivez nous sur
logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale