TEST: 2297

Ces retraités francophones qui partent vivre sous le soleil de Valence

Par Inès Tanguy | Publié le 23/03/2022 à 17:47 | Mis à jour le 24/03/2022 à 13:23
Photo : Raymond / Olivier Bénier
un homme assis avec des cheveux blancs et avec des lunettes rondes

Quand arrive la retraite, nombreux sont ceux qui souhaitent changer d’air. Loin du “métro boulot dodo”, c’est le moment de prendre du temps pour soi, de voyager, ou même de changer totalement de quotidien en allant vivre au soleil. Valence, en Espagne, est l’une des destinations privilégiées pour ces retraités audacieux. Mais pourquoi cette ville en particulier ? Six retraités nous expliquent les raisons de leur choix, qu’ils aient décidé d’y passer quelques mois par an ou de s’y installer toute l’année. 


Un coup de foudre pour la ville 

Quels que soient leur pays d’origine et les raisons de leur déménagement, les retraités s’accordent tous sur un point : ils sont tombés amoureux de Valence. Dès la première visite, le coup de foudre a été immédiat pour Martine. Cette retraitée française qui venait passer seulement deux semaines sous le soleil de Valence a finalement décidé d’y habiter plusieurs mois par an. Raymond, un Belge qui partage son temps entre Bruxelles et Valence, est lui aussi tombé sous le charme de la ville, “en même temps ville historique et moderne”. Tous les retraités interrogés sont également subjugués par la luminosité de l’endroit : “Quand je suis arrivée à Valence, ça m’a fait un choc, il y a une lumière qu’on ne retrouve nulle part ailleurs”, affirme Martine.

Ces retraités se sont tout de suite sentis à l’aise dans la ville et ont eu envie de s’y installer, au point de délaisser leur première résidence : “Bruxelles est devenu un lieu secondaire de vie, alors que c’était l’inverse il y a deux ans”, nous confie Raymond.

une place dans une ville avec un ciel bleu et des passants
Centre-ville de Valence / Peter Pan, Unsplash


Un cadre de vie très agréable au quotidien 

Une localisation géographique avantageuse 

La météo est souvent ce qui attire en premier les retraités qui veulent s’installer dans la troisième plus grande ville d’Espagne. L’hiver est très doux. Les températures clémentes et l'ensoleillement permettent de vivre dehors la plupart du temps. 

La localisation de la ville la rend aussi très attractive. La mer Méditerranée, les plages de sable fin et les montagnes environnantes contribuent à créer un cadre de vie très agréable et attractif. Xavier, un Suisse ayant déménagé à Valence il y a quelques mois, et Angie, également de Suisse mais ayant emménagé dans la ville il y a quatre ans, apprécient tous deux de vivre si près de la mer. Jackie aussi considère cela comme un point fort : “Nous allons souvent à la plage, en hiver, en été, on s’y baigne la moitié de l’année”, nous explique-elle. 

La proximité avec la montagne et les villages de la région plaisent aussi beaucoup, notamment à Raymond, un citadin dans l’âme, qui a pourtant été surpris de “tomber sous le charme de la campagne espagnole”.

un village sur une colline avec un clocher
Village de Bocairent dans la province de Valence / Josep Castells, Unsplash

 

Une ville historique à taille humaine 

Tous nos retraités affirment qu’il est très agréable de se promener à Valence. Pour Angie, Martine et Xavier, l’un des intérêts de la ville réside dans la diversité des différents styles d’architecture. Ce dernier apprécie particulièrement ces cultures juxtaposées, avec des églises et des bâtiments de différentes époques construits sur des vestiges du passé, formant un “mélange intéressant”

De même, nos trois retraités parlent d’une ville à taille humaine. Elle n’est pas anonyme ou stressante comme peuvent l’être les grandes villes. Mais l’offre culturelle n’y est pas pour autant moins variée. D’après Martine, “si la ville était plus petite, il y aurait moins de possibilités en matière de culture, de théâtre et de spectacles”.  

 

Le coût de la vie et les transports : des avantages au quotidien 

Angie et Raymond s’accordent sur le fait que la vie au quotidien est facile ici. Pour la première, le coût de la vie est “nettement inférieur à la Suisse”, et pour le second, “les conditions économiques sont évidemment un atout”. L’aspect financier est donc un facteur à prendre en compte pour déménager à Valence. En revanche, Jean-Pierre, un Français vivant entre Valence et la région parisienne, ne partage pas cette opinion. Pour lui, on ne peut pas dire que les prix soient vraiment différents : “Nos amis français pensent que l'on vit en Espagne parce que c’est moins cher, ce qui ne me semble pas vrai du tout, sauf pour l’alimentation”

Il est très facile de se déplacer dans la ville. Elle est bien équipée pour les vélos, avec de nombreuses pistes cyclables, rendant le trajet d’autant plus agréable qu’il y fait beau : “La possibilité de se déplacer à vélo grâce au climat, grâce à l’équipement, grâce aux pistes cyclables, tout cela, nous ne l’avons pas en France”, nous confie Jean-Pierre. Xavier, lui, aime le fait que la ville soit bien adaptée aux piétons. Le meilleur moyen pour apprendre à se repérer selon lui est de marcher, ce qui lui permet “de connaître la ville et les petites ruelles”

Enfin, Valence est très bien desservie par l’aéroport avec des vols directs pour Paris, point important notamment pour Martine qui y vit la moitié de l’année et peut donc facilement faire les aller-retours entre les deux pays.

un cycliste au bord de la plage
Un cycliste au bord de la plage de Valencia / Juan Puyo, Unsplash


Une ambiance animée typiquement espagnole 

Tous les retraités interrogés sont unanimes : l’ambiance à Valence est vraiment plaisante. La vie est très différente de celle en France, en Suisse ou en Belgique. Pour Xavier, “la population est très accueillante, bien que ne parlant ni anglais ni français, elle est toujours prête à vous aider”. Raymond est d’accord pour dire que les habitants de Lliria, le village près de Valence où il vit “[lui] ont ouvert leur porte immédiatement”. D’une manière plus générale, la ville est jeune, animée, sûre. L’ambiance y est agréable et il est facile d’y faire des rencontres. C’est justement ce contraste avec le calme de la ville suisse où elle vivait avant qui plaît tant à Angie. 

Jean-Pierre nous soumet une idée intéressante : pour lui, Valencia permet d’avoir une “vie augmentée”. “C’est une façon de vivre très différente, on a l’impression d’avoir plus de temps, d’avoir une vie plus riche, plus large, plus dense”, nous explique-il. Il évoque aussi les relations sociales, en affirmant qu’ici, il est très facile de se faire des amis au gré des rencontres. Il dit passer plus de temps et faire plus d’activités avec eux ; tandis qu’en France, les relations amicales se construisent plus lentement et les occasions pour se voir sont moins nombreuses. 


Valence, bien plus qu’une ville touristique 

Une cuisine locale valorisée par les très nombreux restaurants que compte la ville 

Pour profiter de Valence, rien de mieux que d’aller manger au restaurant et goûter à la nourriture locale. Les possibilités pour apprécier son repas sont nombreuses, et comme l’affirme Jean-Pierre, “les produits frais sont formidables, on y mange différemment”. Raymond partage ce point de vue : “En Espagne, les restaurants ne sont pas très chers et on mange magnifiquement bien”.

des assiettes avec des crevettes, du chorizo, des croquettes et des calamars
Tapas / Ben Sutherland, CC BY 2.0

 

Une offre culturelle très riche

L’offre culturelle est également très large. Selon Angie, "sur le plan culturel, on est gâtés”. Martine apprécie aussi beaucoup les différents concerts, opéras ou cinémas internationaux auxquels il est possible d’assister à Valence. Pour elle, ici, c’est une “ville à vivre” plus qu’une ville touristique. 

Quant à Jackie, elle apprécie beaucoup les nombreuses opportunités qui existent en termes de danse. Il est possible de prendre des cours de salsa ou de bachata, et les endroits où danser sont nombreux : écoles, bars dansants, discothèques, il y en a pour tous les goûts ! 

 

De nombreuses possibilités pour sortir profiter du soleil 

La ville offre aussi de nombreuses possibilités pour sortir profiter du soleil et du beau temps. Les rives du Turia ont été réaménagées pour en faire un parc immense où on peut y pique-niquer, faire du sport, ou simplement lézarder au soleil. Jackie qualifie d’ailleurs cet endroit de “poumon de Valence”.

Un autre aspect de la ville plaît beaucoup à nos retraités : le fait qu’il y ait des terrasses partout, y compris en hiver, et que les gens vivent à l’extérieur. Jean-Pierre évoque cette caractéristique typiquement espagnole : “Ici, on a l’impression d’être en contact avec toute la population de Valencia. En France, on ne vit pas l’espace avec autant de liberté, autant de plaisir”

 

Une ambiance festive toute l’année qui met en valeur les traditions 

À Valence, la fête est partout. Jackie nous explique que “les Valenciens sont tout le temps en train d’organiser quelque chose, ils sont très fervents des traditions et les perpétuent de façon sérieuse”. Il y a donc de nombreuses possibilités pour faire la fête, et beaucoup d’événements sont organisés. Le plus connu d’entre eux est certainement la semaine des Fallas, qui donne lieu à une ambiance festive unique, des feux d’artifices et des immenses défilés. Jackie nous parle de ces Valenciens que l’on croise partout dans la ville en tenues traditionnelles à cette période, et qui participent à l’organisation de ces fêtes : “Tous les jours, on les voit qui répètent dans les rues avec des costumes magnifiques”

Un homme et une femme habillés avec des tenues traditionnelles
Fallas 2022 / Olivier Bénier

Parmi tous nos retraités, aucun ne regrette son choix de vie. Venus pour chercher le beau temps, ils ont progressivement découvert toutes les ressources qu’offre Valence. Pouvoir bronzer sur la plage, se baigner dans la mer, aller au musée, puis prendre un verre en terrasse entre amis en profitant des derniers rayons de soleil, voilà leur nouveau quotidien. Alors, si vous êtes aussi retraités, qu’attendez-vous pour sauter le pas et les rejoindre ?

 

Retrouvez le travail de notre photographe Olivier Bénier sur ce site.

 

Suivez nous sur
Sur le même sujet
Inès Tanguy

Inès Tanguy

Étudiante à Sciences Po Rennes, cette jeune française collabore avec l’édition de Valence de lepetitjournal.com pour partager sa passion de la ville à nos lecteurs.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale