TEST: 2297

Se loger à Valence : le guide complet

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 20/03/2022 à 13:44 | Mis à jour le 20/03/2022 à 15:18
Photo : Jonny James, Unsplash
panorama d'une ville

Quand on déménage dans une nouvelle ville, la priorité est évidemment de trouver un logement. Mais cette quête peut s’avérer compliquée si on ne connaît pas les spécificités locales du marché de l’immobilier ainsi que les caractéristiques des différents quartiers. La rédaction de lepetitjournal.com/valence vous aide à y voir plus clair pour trouver où se loger à Valence. 

 

Quel type de logement privilégier à Valence ? 

Un appartement

Valence présente une particularité à considérer quand on veut y vivre : la ville ne compte quasiment que des appartements. Peu importe votre niveau de vie et vos revenus, c’est donc ce type de logement qu’il vous faut rechercher si vous souhaitez vivre en ville. Mais attention : de nombreuses résidences et bâtiments n’ont pas d’ascenseurs, ce qui peut poser problème au quotidien. 

 

Une maison

Il est très compliqué de trouver une maison dans la ville même de Valencia. Elles sont peu nombreuses et très chères. Si vous ne souhaitez vraiment pas vivre dans un appartement, mieux vaut chercher en périphérie de la ville, qui reste relativement bien desservie par les lignes de métro et de bus. 
 

Louer un appartement à Valence

Les loyers à Valence 

Selon Idealista, le prix moyen d’une location à Valence en février 2022 est de 9.6 euros par mètre carré. Ce prix varie selon les quartiers, il s’élève à 11.8 euros dans la Ciutat Vella et à 10.7 dans l'Eixample, et est moins important dans des zones telles que Rascanya (8.7 euros par mètre carré), Jesús (7.8 euros), ou encore Extramurs (9 euros). Le prix d’une location dépend donc beaucoup des districts. Mais, dans l’ensemble, les prix de l’immobilier ont beaucoup augmenté à Valence depuis quelques années : en janvier 2016, le loyer moyen était estimé à 6.4 euros par mètre carré, il a donc augmenté de 50% en six ans. 

vue d'une place depuis un toit
Ciutat Vella, Valencia

 

Les démarches pour louer un appartement en Espagne

Il est globalement assez facile de louer à Valence, et plus généralement en Espagne. Une fois votre logement trouvé, vous n’aurez plus qu’à signer le contrat. Les propriétaires exigent souvent un ou deux mois de caution qui vous seront rendus quand vous quittez l’appartement, s’il est en bon état. Il faut cependant savoir que les biens sont souvent proposés par des agences, ce qui engendre des frais supplémentaires. 

À noter que les Valenciens paient souvent leur loyer en liquide. Il vaut donc mieux demander une preuve ou un reçu lorsque vous donnez l’argent pour le mois afin d’éviter les mauvaises surprises. 

une main avec des clés
Il est globalement assez facile de louer à Valence, et plus généralement en Espagne / Maria Ziegler, Unsplash

 

Acheter un appartement à Valence

Les prix à l’achat à Valence 

Toujours selon Idealista, le prix moyen du mètre carré à la vente est de 1.877 euros en février 2022, contre 1.335 en 2016, soit une augmentation de 40%. Cette tendance à la hausse des prix de l’immobilier à Valence semble se confirmer, même si la ville est encore relativement abordable si on la compare à Madrid ou Barcelone, par exemple. Comme pour les locations, le prix varie selon les quartiers. Il est de 1.684 euros par mètre carré à Benimaclet, et de 1.327 euros à L'Olivereta, mais atteint les 2.551 euros à El Pla del Real, et même les 3.025 euros à L’Eixample, le quartier le plus animé et le plus à la mode de Valence. 

 

Les démarches pour obtenir un bien à Valence

Pour acheter à Valence, il vous faut absolument le NIE (Numéro d'Identification Etranger), c’est-à-dire le numéro de résident étranger en Espagne. Ce numéro qui vous est attribué si vous êtes un ressortissant européen est obligatoire pour tout achat d’un bien en Espagne. Il n’est pas obligatoire pour une location, mais fortement conseillé si vous restez plus d’un semestre dans le pays, car il permet d’accéder aux autres démarches administratives. 

La rédaction vous conseille de faire appel à un avocat, car le notaire n’a pas exactement le même rôle qu’en France. Il ne fait pas les vérifications nécessaires (dettes cachées, etc.) et incarne l’Etat plutôt que les intérêts de l’acheteur ou du vendeur. C’est une spécificité espagnole à connaître pour acheter un bien dans le pays.

une maison et une tirelire derrière
Terra Mallorca, Unsplash

 

Où se loger : les quartiers de Valence

La ville de Valence compte 87 quartiers, répartis dans 19 districts, avec des atouts et des inconvénients qui, bien évidemment, varient en fonction de vos critères de recherche. Par conséquent, il est essentiel de connaître les particularités de chaque zone avant d’envisager de s’y installer. 

 

Se loger à Valencia en famille 

Si vous êtes une famille avec de jeunes enfants et que vous souhaitez vous installer dans un endroit calme, évitez les zones les plus festives et animées comme Russafa ou El Carmen, et plus largement tout le centre-ville. Vous pouvez vous installer dans un quartier proche de la plage comme El Cabanyal, si vous aimez vous y rendre régulièrement. Nous vous conseillons également des zones proches des jardins du Turia. Ces espaces verts aménagés sur un ancien fleuve qui traverse toute la ville, offrent de nombreuses possibilités pour sortir se promener en famille, faire du vélo ou jouer avec les enfants. Comme les logements ici sont majoritairement des appartements, ce parc permettra aux plus jeunes de s’amuser dehors et de profiter du beau temps.

des façades vertes
El Barrio de Russafa / Antonio Marín Segovia, CC BY-NC-ND 2.0

 

Se loger pas cher à Valence 

Dans l’ensemble, les logements sont relativement abordables pour une grande ville comme Valence, même si les prix augmentent depuis quelques années. Mais si vous ne souhaitez pas payer trop cher, mieux vaut éviter les quartiers du centre-ville tels que la Ciutat Vella ou l’Eixample, qui sont très à la mode, très touristiques, et donc beaucoup plus onéreux. 

 

Se loger à Valence pour les étudiants 

Valence est une ville qui accueille beaucoup d’étudiants espagnols et étrangers, la vie est donc très festive et animée dans certains quartiers. Si vous cherchez un logement dans le cadre de vos études, la rédaction vous conseille Benimaclet, un ancien village aujourd’hui rattaché à Valence. De par sa proximité avec les universités et ses loyers abordables, il est un endroit très prisé des étudiants. Vous pouvez aussi vous loger autour de l’avenue Blasco Ibañez, qui concentre un grand nombre de bars et restaurants et qui se situe idéalement entre les campus, le centre-ville et la plage. Ces deux zones sont habitées par un grand nombre d’étudiants venus de tous horizons, vous êtes donc certains d’y trouver une ambiance festive et cosmopolite.

Le quartier de Ruzafa est également très animé avec une vie nocturne très riche et des rues colorées, ce qui en fait une zone branchée. Mais les prix des loyers sont beaucoup moins abordables pour le budget d’un étudiant. Enfin, il est fortement conseillé de chercher une colocation : c’est en effet le meilleur moyen de rencontrer du monde est c’est, sans aucun doute, la solution la plus économique. 

 

Les quartiers à éviter à Valence 

Il n’y pas vraiment de quartiers dangereux à Valence. On s’y sent en sécurité et il est possible de rentrer chez soi à pied, même au milieu de la nuit. La zone des Casitas Rosas dans le quartier de La Malvarrosa est peut être l’endroit à éviter, mais vraiment rien de comparable à certaines villes françaises. 

une façade jaune et rouge avec des balcons
Balázs, CC BY-NC-ND 2.0

 

Nos conseils pour trouver un logement à Valence 

Pour trouver un logement à Valence, il faut être réactif. Les Espagnols utilisent beaucoup WhatsApp, plus rapide et plus direct. Il vaut donc mieux vous y mettre si vous n’êtes pas un expert de cette application, car les biens partent très vite et la demande est bien plus importante que l’offre sur le marché de l’immobilier à Valence. Nous vous recommandons de prospecter sur des sites comme Idealista, Pisos.com ou Enalquiler qui permettent de faire des recherches avec des filtres, et de mettre des alertes pour être avertis quand un bien qui pourrait vous intéresser est posté. 

Il existe aussi des sites de petites annonces comme Vibbo ou Milanuncios qui postent régulièrement des offres immobilières. Si vous voulez avoir l’esprit tranquille, vous pouvez vous faire accompagner par une agence immobilière ou un service de chasseurs immobiliers francophones comme J’achète en Espagne, qui pourront vous conseiller, vous aider, et traiter directement avec les propriétaires en espagnol. 

Enfin, et ce point est important : attention aux arnaques ! Elles sont courantes ici, comme dans toutes les grandes villes d’Espagne. Allez toujours visiter les biens qui vous intéressent pour être sûrs de leur existence et, ainsi, éviter les mauvaises surprises, d’autant que certains éléments comme le bruit ou l’humidité ne sont pas visibles sur les photos de l’annonce. Pensez aussi à traduire ou faire traduire vos contrats, qui seront évidemment en espagnol pour vous permettre de comprendre les tenants et aboutissants de vos démarches immobilières. 

 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour trouver un appartement ou une maison à Valencia. Il ne vous reste plus qu’à dénicher la perle rare qui accueillera votre nouvelle vie sous le soleil espagnol !

 

Suivez nous sur
Sur le même sujet
logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale