Guide pratique : prendre le métro à Valencia

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 31/08/2022 à 10:00 | Mis à jour le 31/08/2022 à 20:46
Photo : Yasuhiro Chatani, CC BY 2.0
un metro a quai a valencia

Prendre le métro à Valencia peut vite devenir un casse-tête. En service depuis le 9 octobre 1988, le Metrovalencia est le troisième réseau souterrain construit en Espagne et le premier réseau espagnol de tramways modernes. Ayant évolué avec son temps, il couvre maintenant une majeure partie de la ville, et il peut parfois être laborieux de s’y retrouver. Voici tout ce que vous devez savoir pour vous déplacer aisément en métro à Valencia.

 

Jusqu’à quelle heure peut-on prendre le Metrovalencia ?

À Valencia, l’ambiance est à la fête. Quoi de plus responsable que de rentrer en métro après une soirée un peu trop arrosée ? C’est possible le week-end. Le dernier métro circule aux alentours de 3h du matin suivi de près par le premier métro de la journée, seulement 2h plus tard. 

Les horaires de la semaine, en revanche, collent plus au rythme "métro, boulot, dodo". Le premier métro passe toujours vers 5h du matin mais le service s’arrête plus tôt, aux alentours de 23h30. Les métros circulent toute la semaine, du lundi au dimanche. 

 

Quelles zones desservent les lignes de métro de Valencia ?

Le Metrovalencia, qui a vu ses deux premières lignes ouvrir en 1988, a bien évolué depuis. Il compte aujourd’hui 10 lignes, 146 stations et 4 zones (A, B,C et D). Les lignes 1, 2, 3, 5, 7 et 9 sont des lignes souterraines. Les lignes 4, 6, 8, et 10 depuis peu, s’apparentent plus à un tramway.

des personnes en train de marcher avec des masques sur le quai dans une station de metro
Le Metrovalencia compte 10 lignes, 146 stations et 4 zones (A, B,C et D). / Metrovalencia (Twitter)

 

  • La ligne 1 (de Villanueva de Castellón à Bétera), en jaune sur le plan, fait la jonction entre le centre-ville et les grandes communes du sud et de l’ouest de Valencia. Cette ligne traverse 40 stations et passe notamment par la Gare Joaquín Sorolla et la gare routière de Valencia (arrêt Gare de Turia).
  • La ligne 2 (de Llíria à Torrent Avinguda) parcourt près de 40 km du nord au sud de Valence. Elle dessert 11 communes (Llíria, Benaguasil, La Pobla de Vallbona, L'Eliana, Riba-roja de Túria, Paterna, Valence, Burjassot, Paiporta, Picanya et Torrent) et permet de relier le centre de Valence aux banlieues valenciennes. La ligne 2 se distingue en rose sur le plan.
  • Marquée en rouge sur le plan, la ligne 3 (de Rafelbunyol à l'aéroport) est la plus fréquentée par les usagers du Metrovalencia. Avec ses 27 arrêts, elle lie le centre-ville et le nord de Valencia en passant par des points stratégiques et touristiques de la ville. Avec la ligne 3, il est possible de rejoindre la station Xàtiva, près des Arènes et de la Mairie de Valencia. Les Jardines de Viveros et certaines universités à l’arrêt Facultats. La ligne 3 est également un accès direct à l’aéroport de Valencia : pas d’erreur possible, il s’agit du terminus. 
  • La ligne 4, ligne de tramway en bleu foncé sur le plan, dessert essentiellement le nord de Valencia et un fragment du bord de mer. Elle rejoint notamment l’Université de Valencia et l’Université Polytechnique avec les stations U. Politècnica, La Carrasca et Tarongers. Depuis l’arrêt Les Arenes, la Platja del Cabanyal n’est qu’à quelques minutes. La ligne passe également par la Fira Valencia et le Palau de Congressos.
  • La ligne 5 (de Marítim à l’aéroport) est un axe central du réseau Metrovalencia. Elle fait le lien entre la mer et l’aéroport, tout en passant par le centre de Valencia. En vert sur le plan, elle passe par plusieurs lieux très fréquentés comme les Arènes, la Calle Colón, la gare Joaquín Sorolla, et comme mentionné précédemment, la plage et l’aéroport. 
  • La ligne de tramway 6 (de Tossal del Rei à Marítim), en mauve sur le plan, fait le lien entre les quartiers du nord de Valencia et le bord de mer. Elle passe également par les universités mais aussi par el Estadi del Llevant et le Monastère Sant Miquel dels Reis. 
un tramway rouge en train de rouler a valencia
La ligne de tramway 6 (de Tossal del Rei à Marítim) fait le lien entre les quartiers du nord de Valencia et le bord de mer. / Metrovalencia (Twitter)
  • La ligne 7 (de Marítim à Torrent Avinguda), qui se distingue en orange sur le plan, est relativement courte. Elle peut être pratique car peu fréquentée et rejoint des stations telles que la gare Joaquin Sorolla ou la Calle Colón et la station Bailén, uniquement desservie par la ligne 7. 
  • La ligne 8, en bleu clair sur le plan, est la plus courte. Avec seulement 4 arrêts (Marítim, Francesc Cubells, Grau-Canyamelar et Marina Reial Joan Carles I), la ligne 8 a été construite dans la continuité de la ligne 5 et permet de se rapprocher de la plage. 
  • En marron sur le plan, la ligne 9 (de Alboraya Peris Aragó à Riba-roja de Turia) existe seulement depuis 2015. Elle suit la trajectoire de la ligne 3 sur une longue distance mais sa fonction principale est de relier la commune de Riba-roja de Túria au centre de Valencia.
  • La ligne 10 (d’Alacant à Natzaret), ligne de tramway mise en service très récemment, dessert une toute nouvelle zone. Elle permet enfin de faire le lien entre le centre-ville et la zone qui regroupe la Ciutat de les Arts i les Ciències, l’Oceanogràfic et l’Umbracle. Elle se distingue en vert clair sur le plan.
un plan de metro valencia 2022

 

Prendre le métro à Valencia, combien ça coûte ?

Le prix du ticket de métro à Valencia dépend du nombre de zones que vous avez à traverser. Le ticket individuel coûtera 1,50€ si vous ne passez que par une zone. 

Si vous devez traverser deux zones, un ticket vous sera facturé 2,80 €. Enfin si votre trajet passe par les trois zones, le ticket reviendra à 4,80€.

Cependant, il existe de nombreux abonnements ou offres qui réduisent le prix du ticket, si vous fréquentez régulièrement le métro. Il est possible d’acheter des carnets de 10 tickets à 8€ pour une zone, 12€ pour 2 zones et 20€ pour 3 zones.

Vous pouvez également être titulaire d’un abonnement TuiN. Il s’agit d’une carte personnalisée sur laquelle vous pouvez apposer un solde maximum de cent euros. Chaque trajet est déduit de la carte que vous devez valider au début et à la fin de votre trajet. Avec l’abonnement TuiN, un ticket coûte 0,80€ dans une zone, 1,20€ dans deux zones et 2€ dans trois zones. Sur une durée d’un mois, si vous voyagez pour plus de 35€ dans une zone, et 53€ dans toutes les zones, le reste des voyage pour le mois sera gratuit. 

Tous les détails sur le site de Metrovalencia.

 

Quels arrêts valent le détour à Valencia ?

Si vous venez à Valencia pour faire du tourisme, il y a évidemment des points stratégiques à connaître. Si vous arrivez sous la chaleur de plomb du soleil valencien, un arrêt à Marina Reial Joan Carlos s’impose. À quelques minutes seulement de la plage avec le tramway 8, c’est le coin parfait pour venir se rafraîchir ou pour une balade avec vue sur la mer.

Comment visiter Valencia sans passer par Ciutat de les Arts i les Ciències, l’Oceanogràfic ou l’Umbracle pour les plus fêtards ? Il est maintenant possible de s’y rendre en transport en commun avec la ligne 10. Les arrêts portent les noms de ces lieux phares de Valencia. Direction Alacant ou Natzaret selon votre position, vous ne pourrez pas les rater.

Pour une balade en plein centre de Valencia, il est idéal de choisir les lignes 3, 5 et 9. Toutes trois desservent l’arrêt Xàtiva, a quelques minutes à pied de la Plaza del Ayuntamiento. Ou encore l’arrêt Colón pour traverser la Calle de Colón, une rue emblématique de la ville.

une fontaine au milieu de la place de la mairie a valencia
Les lignes 3, 5 et 9 desservent l’arrêt Xàtiva, a quelques minutes à pied de la Plaza del Ayuntamiento. / Antonio Marín Segovia, CC BY-NC-ND 2.0

L’arrêt Facultats, accessible par les lignes 3 et 5, se trouve près de zones très appréciées des Valenciens comme des touristes. Une promenade sous la verdure luxuriante des Jardines de Viveros ou une visite du mythique stade de football de Mestalla. L’arrêt se situe également à proximité de la zone des universités.

Si vous n’en avez pas encore eu l’occasion, vous devez faire un détour par le Jardín del Túria. Très facile d’accès depuis la station Alameda desservie par les lignes 3, 5, 7 et 9, vous ne regretterez pas la douceur d’une balade dans ce parc emblématique de Valencia. Créé en lieu et place de l’ancien fleuve Túria, le Jardín del Túria est considéré comme le poumon de la ville de par ses larges étendues de végétation.

 

Quelques stations de métro qui valent aussi le coup d’oeil

une fresque de couleur rose avec des dessins de militaires et de civiles francais
Partie de la fresque dessinée par l’illustrateur valencien Paco Roca dans la station de métro Amado Granell-Montolivet.

Enfin, la station de métro en elle-même vaut parfois le coup d'œil. Certaines stations de métro à Valencia sont reconnues pour leur intérêt architectural ou culturel. C’est le cas de la station Alameda (lignes 3, 5, 7 et 9), conçue en 1995 sous le Pont de l’Exposició. Cette gare a été pensée par Santiago Calatrava, architecte de renom, aussi connu pour être le créateur de la Ciutat de les Arts i les Ciències.

La station Amado Granell-Montolivet, traversée par la ligne 10, mérite aussi toute l’attention du visiteur. L’illustrateur valencien Paco Roca y a dessiné une fresque géante. L’œuvre murale met à l’honneur Amado Granell, un soldat valencien officier de “la Nueve”, la compagnie qui a participé à la libération de Paris lors de la Seconde Guerre mondiale. Il a par la suite donné son nom à la station.

Enfin, la station de Colón (lignes 3, 5, 7 et 9) abrite une salle d’exposition - La Sala Lametro -, qui permet aux usagers de faire un pause culture et de profiter d’une sélection d’œuvres gratuitement.

 

Suivez nous sur
logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale