De Rome à Londres

Par Karine Gauthey | Publié le 28/05/2019 à 07:24 | Mis à jour le 28/05/2019 à 07:28
Petite Londres

Dans le quartier Flaminio, il existe un coin absolument unique que l’on a prénommé « Le Petit Londres ».

Ce lieu, piétonnier et étroit, est composé d’une série de petites maisons, dont les portes se situent au sommet de six marches, si bien que l’on pourrait se croire dans une rue londonienne.

En effet, maisons mitoyennes, jardins, lanternes victoriennes, portes en fer forgé se succèdent pour le plus grand plaisir des yeux ébahis des touristes.

En 1909, Ernesto Nathan, anglo-italien, est élu maire de la cité éternelle ; l’un de ses souhaits était alors d’ériger Rome au rang des plus grandes capitales européennes. Ainsi, il parvint à faire approuver un plan d’urbanisme ambitieux : la construction de bâtiments hauts de 24 mètres au maximum et de villas de deux étages agrémentées de petites portes en fer forgé.

L’on doit cette architecture particulière et charmante à Quadrio Pirani (1878-1970), qui est à l’origine d’autres quartiers résidentiels bien connus des romains (San Saba, Testaccio, Ostiense, Campo Boario, etc.).

Une touche de romantisme et d’amour pour les autres pays dans cette Rome toujours prête à nous faire découvrir ses innombrables trésors insoupçonnés.

Photo Yves Devreux

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition bénévole pour Lepetitjournal.com/Rome
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Avo 7 lun 09/09/2019 - 23:34

Oui vous auriez au moins pu dire le nom des rues ...

Répondre
Commentaire avatar

yves devreux ven 04/10/2019 - 08:05

c'est la Via Bernardo Celentano

Répondre
Commentaire avatar

Damien ven 31/05/2019 - 11:36

Bonjour, Merci pour cette info. Quelles sont les rues exactement? Cordialement

Répondre

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale