Lundi 17 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE – Se déplacer à vélo à Rome

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 04/10/2015 à 22:30 | Mis à jour le 05/10/2015 à 11:13

En France, les employeurs devront prendre en charge les trajets de leurs employés qui viennent travailler à vélo, comme pour ceux qui utilisent les transports en commun. Si Rome est encore le paradis des voitures, les cyclistes arrivent tout de même à se frayer un chemin. En attendant une telle mesure, suivez le guide pour profiter pleinement de la cité éternelle à deux roues.

Emprunter les pistes cyclables

Rome et les vélos? Au premier abord, on pourrait croire que ce n'est pas une très grande histoire d'amour. Véritable paradis des voitures, prendre sa bicyclette et se lancer dans la jungle romaine peut s'avérer dangereux. Pourtant, quoi de mieux que se déplacer à l'air libre dans une ville aussi belle que Rome ?

Pour se déplacer à vélo dans la capitale, le mieux est de prendre les quatre pistes cyclables, qui rejoignent les grands points stratégiques de la ville. Celle longeant le Tibre est l'une des plus importantes et agréables. Sur 34,8 km, elle passe par le Stadio Olimpico, le quartier de Trastevere ou encore le Castel Sant'Angelo. Vous pourrez y accéder depuis plusieurs points :  Via di Ponte del Castel Giubileo, Saxa Rubra, Tor di Quinto, Ponte Milvio, Viale Angelico, Piazza Maresciallo Giardino, Lungotevere Oberdan, Ponte Matteotti, Calata degli Anguillara, Ponte Sublicio, Ponte Testaccio, Lungotevere Pietra Papa, Via della Magliana, Ponte della Magliana, via del Cappellaccio, Tor di Valle.  

Vous pouvez aussi emprunter la piste cyclable de Ponte Milvio jusqu'à la Villa Ada. Elle touche notamment deux parcs tels que la Villa Glori et Monte Antenne qui disposent de nombreuses installations sportives. Le long de cette piste, vous trouverez également l'Auditorium. Les accès se font par : Ponte Milvio, Viale Tiziano, Viale De Coubertin, Piazza Euclide, Viale Pilsudski, Viale della Moschea, Via Salaria.

Le troisième parcours est celui qui part de Villa Ada et qui mène au Ponte Nomentano. Il passe par deux points importants, le quartier Prato della Signora et la gare Nomentana proposant la ligne Rome-Florence. Trois lieux d'accès s'offrent à vous : Via Salaria, Via Val d'Aosta, Ponte Tazio.

Enfin, la dernière a pour point de départ Ponte Risorgimento et comme arrivée, la Villa Ada. Elaborée presque entièrement sur le trottoir, cette piste cyclable relie les rives du Tibre à la Villa Borghese et la Villa Ada. Vous pourrez y accéder par : Ponte Risorgimento (rive droite du Tibre) longeant le Viale delle Belle Arti, Villa Borghese (Piazza Thorwaldsen et Bioparco),  Viale Rossini, Piazza Ungheria et Via Panama.

Point de vue :

"Rome n'est pas du tout adapté pour les vélos. Il n' y a vraiment pas assez de pistes cyclables. Et s'il y en a, elles sont souvent dans de mauvaises conditions. Le vélo n'est pas dans la culture cette ville. Mais, j'espère que cela va changer car il y a de plus en plus de cyclistes. Moi, j'utilise le vélo à chaque fois que je peux car c'est le moyen de transport le plus rapide et le plus confortable à mon sens. Pas de parking à chercher et pas de trafic, que demander de mieux ? "

Christopher, étudiant, 25 ans

Le Bike Sharing en berne

Pour tout Romain qui ne possèderait pas de vélo, il y avait bien la solution du Bike Sharing. Mais la capitale n'a pas réussi à l'imposer comme son homologue Velib' parisien. Lancé en 2008, le service est un échec et a été abandonné. En cause, plusieurs explications mais avant tout le désintérêt culturel des Romains pour le vélo. Mais les raisons sont nombreuses : peu de contrôles, vol des bicyclettes continu ou encore stations squattées par les scooters (plus en vogue à Rome). En somme, l'expérience du Bike Sharing est un échec. Non sans se laisser abattre la Mairie de Rome a lancé l'expérimentation au début de l'année d'un nouveau système de Bike Sharing mais cette fois proposant des vélos électriques ! Les Romains seraient-ils feignants ? Quoi qu'il en soit, peu de stations ont été installées et il ne s'agissait que d'un test avant une éventuelle généralisation. Mais au vu du peu d'utilisateurs, on doute que l'expérience ne s'étende.

Le métro à vélo 

Rome reste tout de même une grande ville et la traverser à vélo peut se révéler être long. Partagez donc votre trajet en deux. Une première partie à vélo, l'autre en métro ! Aujourd'hui, l'accès est autorisé sur les lignes A et B du métro et sur la ligne de train Roma-Lido, seulement en semaine et le samedi après 20 heures, vacances scolaires incluses, sauf pour les vélos pliants qui sont tolérés à toute heure. De plus, vous devrez payer votre billet et celui de votre bicyclette , sauf si vous êtes abonné à Metrebus.

Alors, même s'il faut parfois se frayer une place parmi les automobilistes et les touristes, le vélo reste le transport le plus écologique. Et fredonner Quand on partait de bon matin, Quand on partait sur les chemins, A bicyclette, d'Yves Montand en admirant le Colisée n'a pas de prix !

Sarah Cohen (Lepetitjournal.com de Rome) ? lundi 5 octobre 2015 (rediffusion)

Crédits photos : Corbis LD et S.C pour lepetitjournal.com

Retrouvez nos articles de la rubrique "Communauté"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
ALERTE INFO

Covid-19/Coronavirus: le point sur les restrictions de voyage en Asie

17 février 2020, les pays d’Asie continuent de mettre en œuvre des restrictions supplémentaires sur les voyages et des mesures de dépistage dans les plateformes de transport. On fait le point.

Sur le même sujet